Suivez-nous sur :

Critique Dracula Untold : Une relecture un peu légère du mythe de l'empaleur

Dans Critiques par Curry, le 28 Oct. 2014 à 10:31

Découvrez la critique de Dracula Untold. Le premier film encourageant de Gary Shore qui explore les origines du comte Dracula. La critique à la suite.

Le projet Dracula Untold est un peu sorti de nulle part. Gary Shore s'est lancé un défi, celui de rafraichir le mythe du comte Vlad, mieux connu sous le nom de Dracula. C’est le premier long métrage du réalisateur irlandais.

Dracula Untold est une préquelle. Chose que l'on voit de plus en plus ces derniers temps au ciné. L’histoire se centre sur le comte Vlad, empereur de Transylvanie réputé pour le fait qu’il empale ses ennemis. Après quelques années de paix, le comte a réussi à chasser ses vieux démons et compte bien laisser cela derrière lui. C’est sans compter sur le peuple turc et leur roi Mehmet, vieil ami de Vlad, qui exige de lui un nombre important d’enfants, dont le sien, afin de venir renforcer ses rangs. Bien évidemment le comte Vlad refuse suite à la demande de sa femme afin de préserver son peuple. En allant à l’encontre des exigences de Mehmet, il s’attire donc ses foudres et la guerre est déclarée. Seulement voilà, le comte n’a pas d’hommes pour combattre et doit donc trouver un autre moyen de pouvoir faire face aux turcs. C’est là le point de départ de l’histoire. Et c’est aussi là qu’elle s’arrête malheureusement. 

Pour tenir le scénario, c’est, encore une fois, une histoire d’amour qui est mise à l’honneur. Malgré le beauté évidente de Sarah Gadon dans le rôle de Mirena, la femme de Vlad, la sauce ne prend pas. Cependant d’autres éléments du casting se sont mis en évidence. Le premier est Dominic Cooper, qui interprète Mehmet et qui convient parfaitement au rôle. Il a joué le rôle d’Howard Stark dans Captain America The First Avenger et sera prochainement à l’affiche de Warcraft de Duncan Jones. le second qui s’est distingué est Charles Dance, le maître vampire. On aurait aimé le voir d’avantage puisqu’il apportait ce que l’on était venu chercher, à savoir ce côté fantasy et mystique. Il aura surement l’occasion de se rattraper puisque la fin du film est clairement ouverte à une suite. En effet, Dracula Untold devrait être le point de départ d’un nouveau projet, le Monster Cinematic Universe. Universal Pictures envisage de créer un univers semblable à celui des Avengers et réunissant les plus grands monstres de l’histoire du cinéma comme Frankenstein ou la Momie entre autres. Ces films devraient, sans aucun doute, être interconnectés. L’avenir nous le dira. 

Côté visuel, le film s’appuie sur des environnements d’héroïque fantasy. De grandes plaines, des châteaux, des montagnes, des bois, un peu à la manière de ce qui se fait du côté de chez Peter Jackson. Cependant on regrette le côté un peu « huit-clos » de ces environnements justement. Les décors sont trop « fermés » et le côté sombre du film n’arrange pas les choses. De plus quelques incohérences sont à noter, notamment au niveau de la vitesse de déplacement de Dracula qui varie pour les besoins de l’histoire. Un peu facile tout de même. 

12

Dracula est un agréable divertissement qui se laisse regarder. Il ne marquera sans doute pas les mémoires par son scénario mais marque le début d’une franchise qui peut devenir intéressante. Des débuts encourageants pour Gary Shore.

Sujets : Dracula Dracula Untold Luke Evans Sarah Gadon Charles Dance Dominic Cooper critique Dracula avis Dracula

D'autres Critiques

Commentaires