Suivez-nous sur :

Critique Le Labyrinthe : Un teen movie intelligent et plein d'audace

Dans Critiques par Curry, le 17 Oct. 2014 à 11:38

Découvrez la critique de Le labyrinthe, film de Wes Ball adapté de la série de romans L'Épreuve qui s'impose comme une franchise à suivre.

Le Labyrinthe est l'adaptation du premier tome de la trilogie, L'Épreuve, écrite par James Dashner.
Avec le nombre incalculable d'adaptations de best-seller, on était en droit de se demander si celui-ci valait le coup. Entre Hunger Games, Divergent et Twilight, les teen-movies se sont fait une place de choix dans les salles obscures. Voyons voir si Le Labyrinthe a la force de surpasser la concurrence.

Le film a été tourné sous la direction de Wes Ball. Encore inconnu du grand public, ce cinéaste s'est surtout fait connaître grâce au court-métrage Ruin qu'il a lui même réalisé. L'univers et l'environnement graphique se rapprochant énormément de Le Labyrinthe, il a donc été approché pour le mettre en images.

Dans le rôle titre, Wes Ball, a misé sur Dylan O'Brien. Ce jeune comédien s'est notamment fait connaître grâce à son rôle dans la série Teen Wolf. Ici, il incarne Thomas. Une jeune adolescent de 16 ans qui se réveille dans un champ perdu en plein centre d'un mystérieux labyrinthe. Les portes de celui-ci s'ouvrent uniquement à l'aube et se referment à la tombée de la nuit. Il s'avère que d'autres jeunes ont subi le même sort avant lui mais n'ont jamais réussi à trouver une issue. Ils ont donc appris à vivre en communauté et à s'aider les uns les autres. Chacun a son propre rôle à jouer et les habitants du labyrinthe sont donc divisés en plusieurs catégories. Les coureurs chargés de parcourir le labyrinthe, les trancheurs, les blocards qui empêchent quiconque n'est pas coureur de s'introduire dans les couloirs du labyrinthe, etc... Ces rôles rappellent le système de factions établi dans Divergent de Neil Burger. D'ailleurs les références sont nombreuses. Le côté survie peut faire référence à Hunger Games et le concept en lui même peut faire allusion au Cube de Vincenzo Natali. Malgré cela l'histoire fonctionne bien et le film possède sa propre identité. Wes Ball nous plonge dans un climat haletant du début à la fin. D'ailleurs le film démarre très vite et on est immédiatement plongé dans le labyrinthe et ce n'est pas plus mal. Cependant, on a le droit à un petit moment de flottement au milieu du film. Bien mal venu puisque jusque là, tout s'enchainait dans le bon rythme. Suite à cela, on a quand même droit à un dénouement assez surprenant qui en laissera plus d'un sur le carreau. 

Le tout est servi par une excellente brochette de jeunes acteurs. Ils nous livrent un jeu juste et adulte. Loin de certaines productions du même acabit qui sont vraiment niaises. Bien entendu certains sortent du lot. Le premier est l'interprète de Gally, Will Poulter. Le cogneur de la troupe qui rencontre quelques problèmes de leadership avec Thomas. Ce jeune britannique de 23 ans  a déjà été aperçu dans Le Monde de Narnia : L'Odyssée du Passeur d'Aurore et Les Miller : Famille en herbe. Le second talent plein de promesses est Thomas Sangster, qui campe le rôle de Newt, co-leader du camp. Sa force tranquille permet d'amener un peu de calme dans cet énigmatique épreuve.

L'environnement dans lequel évolue ces acteurs est fait de roches et de verdure. Le travail numérique est de très bonne qualité dans la grande majorité du film. Néanmoins à certains moments on ressent le numérique et les écrans verts. Je pense notamment à la scène des lames où l'on voit Thomas et un autre coureur, Minho, les traverser à la marche. La scène manque de relief et le tout paraît un peu plat. Mais dans l'ensemble, c'est une réussite. Autre bon point, la modélisation et l'animation des créatures du labyrinthe, les
Griffeurs. On vous laisse deviner à quoi elles ressemblent mais le résultat est vraiment propre. Pour terminer, on tient à saluer le très bon travail sur les ambiances sonores. Elles contribuent au plus haut point à l'immersion du spectateur dans le film et amplifie la tension qui règne au coeur du labyrinthe. Une très agréable surprise en somme.

15

Le Labyrinthe est ce genre de film que l'on attend pas. Un teen movie intelligent et plein d'ambitions qui risque de poser de sérieux problèmes à la concurrence. On vous le recommande fortement.

Sujets : Le Labyrinthe The Maze Runner L'Epreuve Wes Ball Dylan O'Brien Will Poulter Thomas Sangler

D'autres Critiques

Commentaires