Suivez-nous sur :

Test Titan Quest : Un portage sur console réussi ?

Dans Tests par XtaZe, le 16 Mars. 2018 à 09:32

12 après sa sortie initiale en 2006, Titan Quest est de retour dans une édition remasteurisée. Voici nos impressions.

Sorti initialement en 2006 sur PC, Titan Quest est un hack'n slash à la manière de Diablo. Diablo qui avait d'ailleurs porté son troisième opus sur consoles de façon plutôt réussie. Mais n'est pas Diablo qui veut et il n'est pas forcément aisé de porter un jeu PC sur consoles. C'est pourtant ce qu'a tenté de faire Titan Quest en revenant sur le devant de la scène en 2018 dans une édition remasteurisée qui sortira le 20 mars 2018 sur PS4, Xbox One et en fin d'année sur Nintendo Switch. Portage réussi ou aurait-il mieux fait de rester sur PC, c'est ce que nous allons voir dans ce test.

L'attaque des titans

Les Dieux ont vaincu les Titans sauf un, leur pire ennemi, Typhon, qu'ils enfermèrent dans une prison. Mais comme aucune prison n'est infranchissable, Typhon, à l'aide des Telkines, Typhon est prêt à être libérer et déchaîner toute sa fureur sur l'Olympe.

Vous incarnez un (ou une) jeune soldat qui tente de découvrir d'où viennent les monstres qui commencent à attaquer les villes et villages de toute part. Au fur et à mesure de votre enquête, vous découvrirez de nouveaux monstres, de nouvelles régions dans le but d'arrêter les Telkines et leurs desseins obscurs.

Si l'histoire n'est pas réellement un plus, sympa mais sans plus, elle devient vite rébarbative tant elle est répétitive. Il s'agira chaque fois de chercher le Telkine pour le tuer par la suite en affrontant les divers monstres, boss et monstres héros sur votre route.

Cependant, Titan Quest a tout de même le mérite de proposer de voyager dans différentes mythologies que ce soit la mythologie grecque, égyptienne ou encore asiatique et ce avec chaque fois des monstres propres à chaque région et mythologie ce qui fait que Titan Quest propose une multitude de bêtes variées allant du Yéti à la Gorgone en passant par les Chimères. Sur ce point, le jeu fait assez fort en ne se limitant pas à une unique mythologie. 

Hack'n Slash & Slash encore

Titan Quest est un Hack'n Slash. Pour ceux qui connaissent Diablo, disont donc que c'est un Diablo-like. D'ailleurs nous prendrons souvent exemple sur ce dernier puisque lui aussi a fait son apparition sur console, apparition plutôt réussie d'ailleurs.

Ainsi, vous devrez effectuer diverses missions principales ou annexes, le tout pour une durée de vie très honorable, en trouvant le meilleur stuff possible, en améliorant vos compétences et en faisant la misère à quiconque croisera votre route.

Après avoir crée votre personnage en le personnalisant de la façon la plus simpliste du monde, et après avoir monté quelques niveaux, vous pourrez choisir votre première classe parmi 28 puis votre deuxième. Vos classes vous permettront de débloquer différents pouvoirs qui peuvent s'avérer plus qu'utiles dans les combats.

Dans les villages, vous aurez les traditionnels forgerons vous vendant des armes, les arcanistes vous vendant des armes magiques ou encore les marchands vous vendant de tout mais tout le monde le sait, le meilleur loot s'obtient sur le champ de bataille (ou en sortant la carte bleue). Se trouvent également dans certains villages des conducteurs de caravanes qui vous permettent de stocker des objets utiles que vous ne pouvez utiliser pour le moment ou que vous ne souhaitez pas garder sur vous ou encore de transférer des objets pour vos autres personnages.

Se trouvent également divers autres marchands vous permettant de créer des artefacts, de délier un charme d'un objet pour l'attribuer à un autre objet ou alors de perdre le charme mais de récupérer l'objet. Ces charmes et artefacts étant particulièrement utiles pour booster les performances de votre stuff.

Mais la menace n'est pas dans les villages et le danger règne partout. D'ailleurs si vous avez le malheur de mourir, vous subirez une pénalité d'expérience. Plus votre niveau est élevé, plus la sanction est lourde, cependant il est possible de récupérer de l'expérience en se rendant sur sa tombe.

Mais vos tombes ne sont pas les seules pierres utiles dans le jeu. Vous trouverez également des cairns qui peuvent vous donner différents bonus comme des boosts d'expérience, de la vie, une plus grande puissance, le tout pour un temps limité bien entendu.

Et dernière pierre magique, la pierre de portail qui vous permet de retourner dans un endroit après avoir débloqué son portail, la pierre permettant un voyage aller et retour, si vous l'activez dans une zone où le portail n'est pas activé, vous pourrez toujours retourner dans cette zone, à condition de ne pas avoir réactivé une autre pierre de portail ailleurs.

Pour ce qui est des ennemis, vous n'aurez globalement pas de difficulté à en venir à bout au début mais le jeu peut rapidement se corser et commence à devenir un peu dur contre les boss si on n'a pas le niveau. Outre les boss, il y aura également des monstres héros qui sont des sortes de mini-boss et qui peuvent se trouver n'importe où sur la map. Et si vous êtes vraiment en difficulté, espérez une Deus Ex Machina ou tout simplement que l'IA fasse des siennes et ne réagisse pas même si vous la frappez.

Heureusement, l'IA alliée est moins aux fraises que l'IA ennemie et vos compagnons se révéleront particulièrement utiles sur le champ de bataille pour prendre les dégâts à votre place.

Une autre chose qui montre que le jeu est pensé pour être joué sur PC est l'autolock. Sur PC, pour attaquer un ennemi, il suffit de cliquer dessus. Mais là non. Le jeu va automatiquer locker l'ennemi le plus faible et ce, même si vous étiez déjà en train de frapper un autre ennemi. En plus d'être complètement contre stratégique, c'est assez embêtant de ne pas pouvoir frapper l'ennemi que l'on souhaite vraiment avoir.

Mais l'autolock n'est pas la seule fonctionnalité ratée de cette version console. La sélection d'objets fait aussi partie de ces choses qui marchent sur PC mais pas sur consoles. Sur PC, pour sélectionner un objet, il suffit de cliquer dessus. Là, il est impossible de choisir l'objet que l'on souhaite prendre. On se retrouve donc à prendre tout le loot même si la moitié finira par être revendue ou pire encore, jetée par terre par manque de place dans l'inventaire. Le pire reste tout de même les objets impossibles à prendre dans les tombeaux, en raison de l'impossibilité de cliquer, les objets se situant dans des angles impossibles d'atteinte. Sachant que votre personnage se bloquera parfois tout seul lorsque vous récupérerez un objet. Ce qui peut être assez perturbant si l'on pense qu'il faut redémarrer la console.

Le lifting HD, ça fait toujours son effet

Le jeu étant sorti à la base sur PC, il ne s'agit là que d'un simple portage, ni plus ni moins. D'ailleurs, dans la version que nous avons testé, certains textes faisaient encore référence au clic de la souris, à voir si un patch sera déployé pour corriger ces oublis ou encore les bugs de textes qui ne s'affichent pas et où seul le code apparaît.

Cependant, graphiquement il reste correct même si seul le filtre HD a été appliqué, les modèles restant ceux d'origine. D'ailleurs vous pourrez profiter de toute la splendeur du jeu en zoomant à fond mais avouons-le, personne ne joue à un hack'n slash de cette manière et d'ailleurs c'est parfaitement injouable comme ça tellement on ne voit pas les ennemis à deux mètres. 

Malheureusement, le jeu est loin d'être fini, et je ne sais pas si le portage console y est pour quelque chose, mais certaines textures, particulièrement les sorts ennemis, s'affichent au format texture, c'est à dire un carré dégueulasse et malheureusement cela arrive beaucoup trop souvent.  Et en parlant de problèmes de ce genre, le jeu souffre énormément de clipping. Par dizaine, par centaine et même par millier, il y en a partout et on pourrait presque dire tout le temps en exagérant. Et pour revenir aux textures, certaines sont malheureusement mal placées et on constate la césure entre les textures. 

Si ce ne sont pas les ennemis qui popent, ce sont les décors qui apparaissent, parfois même sans texture. Ces petits problèmes peuvent être liés au portage console mais peuvent s'expliquer également du fait que les maps sont gigantesques et se chargent sans temps de chargement. En outre, les cadavres restent au sol, ce qui peut également consommer certaines ressources au détriment de choses plus utiles comme le chargement des textures.

D'autres bugs, tels que des bugs d'affichage, des murs invisibles, des bugs de collisions ou encore des dialogues d'un même personnage qui s'entrecroisent sont présents. Et en parlant des dialogues, qui a eu l'idée de faire défiler le texte à deux à l'heure ? Faire défiler le texte n'est pas forcément une mauvaise idée, mais certainement pas à cette vitesse. 

Pour ce qui est de la musique, elle oscille entre musique épique bourrée de testostérone et musique très calme, limite inaudible, se limitant à une ambiance sonore de bruits d'oiseaux. On ne peut donc pas dire qu'elle est absente, mais elle n'est pas toujours présente.

Six hommes valent mieux qu'un

A l'instar de Diablo, Titan Quest peut se jouer en coop. Point fort, elle peut se faire de deux à six joueurs. Point faible, elle ne peut se faire qu'en multi et non en local. Mais en même temps, deux joueurs en local ça va, six sur le même écran, c'est un peu tendu.

Vous pourrez également choisir le type de joueurs avec qui vous souhaitez jouer en fonction de leur niveau si vous souhaitez jouer plutôt avec des joueurs faibles ou avec des joueurs ayant retourné le jeu trois fois déjà. Pratique pour passer un moment de la campagne où vous bloquez. Vous pourrez également rendre le serveur privé afin d'éviter que n'importe qui vienne et vous vole votre loot.

Malheureusement, il n'y a pas grand chose à dire de plus sur le côté multi puisqu'à l'heure actuelle, les serveurs sont totalement déserts bien qu'existants.

Notre test vidéo de Titan Quest sur PS4

Les plus

  • Un voyage à travers les mythologies
  • Roster de qualité
  • Des combats de boss corsés mais pas trop
  • Grandes maps
  • Pas de chargements
  • Coop jusqu'à 6
  • Le tout à un prix raisonnable

Les moins

  • Pensé pour être joué sur PC
  • Autolock désastreux
  • IA parfois aux fraises
  • Le clipping monstrueux
  • Quelques soucis techniques
  • Le zoom inutile
  • Scénario un peu répétitif
  • Pas de coop locale
13

Pour un jeu de 2006, ce genre de lifting HD fait du bien. Malheureusement, porter sur consoles un jeu pensé pour être joué sur PC n'est pas une mince affaire. Si Diablo 3 avait réussi ce pari, ce n'est pas à la portée de tout le monde et Titan Quest n'y arrive qu'à moitié. Globalement le titre est correct et le lifting haute définition fait du bien à la rétine. Cependant, ce sont tout ces petits détails et soucis techniques qui font que le jeu d'Ironlore n'est pas totalement adapté à la console. Il aurait mérité d'être repensé pour ce support. Cependant, on soulignera l'excellente idée de mêler plusieurs mythologies au sein d'une même histoire !

Sujets : Titan Quest Ironlore THQ Nordic

D'autres Tests

Commentaires