Suivez-nous sur :

Test Dragon Ball FighterZ : le jeu Dragon Ball qu'on attendait tous

Dans Tests par Curry, le 01 Fév. 2018 à 21:57

Dragon Ball FighterZ débarque sur nos consoles de salon. Le jeu d'Arc System Works est-il à la hauteur des attentes ? Verdict.

Ça y est le moment est enfin arrivé ! Dragon Ball FighterZ, le jeu Dragon Ball sans doute le plus attendu, est entre nos mains. C’est le moment de vous donner notre ressenti.

C’est bien parce que c’est Dragon Ball

Le Story Mode du jeu nous avait été présenté comme une histoire inédite avec un nouveau personnage dont le chara-design avait été pensé par Akira Toriyama en personne. Assez pour hyper la communauté de joueurs ? Il faut croire. Mais qu’en est-il vraiment ?

Dans ce mode, on incarne Son Goku et ses amis, leur enveloppe corporelle pour être plus précis, puisqu’une force obscure a développé une technologie permettant d’inhiber les compétences des plus grands guerriers de l’univers. Des clones maléfiques de ces derniers ont même été créés pour les détruire. Votre âme va donc habiter le corps de Goku et de bon nombre d’autres personnages pour venir a bout de cette menace. Cette « histoire » est juste un prétexte pour appuyer l’aspect RPG du jeu. Partir de rien pour devenir une guerrier surpuissant. Vos personnages pourront monter en niveau, vous pourrez les équiper de capsules qui, en fonction de leur catégorie, boosterons les compétences de vos personnages (récupération de santé, défense, attaque, gain d’argent,…). Et c’est toute l’équipe, donc vos 3 personnages, qui en bénéficiera.

Et bien pour être honnête avec vous le mode histoire ne m’a pas plus emballé que ça. Le système de progression fait énormément penser à celui de Budokai 2. Pourquoi s’être inspiré du story mode du jeu DBZ qui a sans doute le plus divisé les joueurs ? Et encore, on se demande si celui de Budokai 2 n’était pas plus palpitant. Au final, cela se révèle bien trop redondant à tel point qu’on s’en lasse très rapidement. On en vient vite à marteler le bouton X pour passer les dialogues entre les personnages. Même le scénario, inédit au passage, ne convainc pas. Triste au vu de la qualité globale du jeu. Et comme si ce n’était pas assez, le mode est divisé en trois arcs différents pour que vous puissiez vivre l’histoire à travers les yeux de plusieurs personnages. Ça augmente peut-être la durée de vie du jeu mais ce n’est certainement pas un cadeau de la part d’Arc System Works. Vous serez néanmoins contraint d’arriver au bout de ce mode pour débloquer C-21. 

Dragon Ball FighterZ

Tatatatata Yaaaaaah !

En voilà un point intéressant à traiter dans ce Dragon Ball FighterZ. Lors de la beta - pas très stable au passage -, de nombreux joueurs se plaignaient des spammeurs. Et bien malheureusement, vous ne cesserez d’en trouver tant le gameplay est accessible. Néanmoins ce n’est pas votre acharnement aléatoire sur les touches qui fera de vous un guerrier redoutable dans Dragon Ball FighterZ mais plutôt votre faculté à bien utiliser votre Ki, à rester sur vos gardes ou encore à définir le moment exact pour enchainer votre adversaire. Car si le jeu est ouvert aux néophytes, les plus aguerris pourront s’exercer à trouver les meilleurs combos (plus longs et plus brutaux) pour venir à bout de leur adversaire. Appréciable mais vous n’êtes pas à l’abri d’être surpris par les combos imprévisibles de l’ennemi.

Si vous aimez être polyvalent et déchirer vos amis avec n’importe quel personnage du roster alors le mode entrainement saura vous séduire. Le mode libre est ouvert à l’expérimentation. Il existe malgré tout une série de tutos pour découvrir en détails les combos le plus dévastateurs de tous les personnages. Un mode à ne surtout pas négliger en particulier si vous comptez vous livrer à des combats classés en ligne.

Dragon Ball FighterZ

« Ah tu regardes Dragon Ball Z ? »

Lors de son annonce, Dragon Ball FighterZ a marqué les esprits par sa patte visuelle très proche de l’anime. C’est clairement un des points positifs du jeu, si ce n’est LE plus important. Les gars de chez Arc System Works ont fait un boulot remarquable et l’ambiance de l’anime est fidèlement retranscrite ici. Au delà du simple aspect visuel, c’est aussi les détails dans l’animation des personnages qui font de Dragon Ball FighterZ une réussite. Lors des attaques spéciales, vous pourrez voir les ombres des vagues d’énergie sur les personnages ou encore leur chevelure bouger au gré du vent, de la puissance des attaques ou de leurs déplacements. Peut-être pas grand chose pour certains mais certainement ce qui m’a rendu bouche bée en y jouant.

C’est plutôt du côté de la bande son que certains fronceront les sourcils. Toujours aucun signe des musiques officielles de l’anime. On en aura quelques une en DLC mais il va falloir se montrer patients. Toujours le même et éternel problème avec les jeux adaptés d’oeuvres japonaises…

Dragon Ball FighterZ

Une lettre d’amour à la fanbase ?

Dragon Ball FighterZ est un jeu conçu par des amoureux de la franchise pour des amoureux de la franchise. C’est une lettre d’amour aux fans. N’importe quel amateur de l’oeuvre d’Akira Toriyama y trouvera son compte. Le jeu est sublime, dynamique et comme si ce n’était pas assez, on nous propose de revivre les moments les plus iconiques de Dragon Ball Z (et même de Dragon Ball Super). Pour ce faire cependant, toutes les conditions doivent être réunies. Ces cut scenes se déroulent soit lors de l’intro du combat soit à son issue. Prenez par exemple Freezer en tête d’équipe et Goku en capitaine adverse sur la map Namek (non détruite) et vous pourrez voir le célèbre tyran exploser Krilin sous les yeux de Goku impuissant. Finissez ensuite le fils du King Cold en appuyant sur la touche O et vous assisterez à l’acte final entre les deux guerriers. Et ça ne s’arrête pas là puisque même durant les combats des technique s’articulent différemment en fonction des membres de votre équipe. Prenez Goku dans la même équipe que Gohan adulte et le premier cité se joindra à Gohan et Goten pour un Kamehameha familial monumental. À vous de jouer !

Dragon Ball FighterZ

Aussi fin qu’un Super Sayian God

Dragon Ball FighterZ possède de nombreuses qualités et il faut bien lui trouver des défauts.

Le Roster en sera un pour bon nombre de joueurs. Très peu étoffé et en même temps suffisant mais on aura vite fait le tour de tous les personnages. C’est dommage de devoir attendre l’arrivée des DLC pour pouvoir jouer avec Baddack, Broly ou Cooler. D’autres personnages non jouables sont disponibles en tant que soutien. C-17 intervient lors des combats de C-18 tandis que Jeice, Guldo, Burter et Recoome viennent prêter main forte à Ginuy. Bien pensé !

Ensuite, on peut se poser la question de la rejouabilité. Ce n’est pas le fort des jeux de combats puisque de nombreux joueurs ne veulent pas toujours se retrouver à faire des combats classés en ligne. Et autant vous le dire de suite, les modes de jeu proposés ne sont pas très enthousiasmant. Entre le mode histoire, le mode entrainement, le mode en ligne et le mode local, seul le mode arcade tire son épingle du jeu. Il n’offre rien de révolutionnaire mais représente un challenge pour le joueur puisque c’est ici qu’il est possible de débloquer Vegeta Blue et Goku Blue (disponibles également si vous cumulez assez de Zénis, la monnaie du jeu).

Test Dragon Ball FighterZ FR PS4

Les plus

  • Visuellement sublime
  • Fidèle au matériau source
  • Les clins d’oeil à l’anime
  • Les détails dans l’animation
  • Dynamique
  • Sound design au top
  • Les voix japonaises

Les moins

  • Le mode histoire
  • Roster peu fourni (pour l’instant)
  • Les musiques
17

N’y allons pas par quatre chemins, Dragon Ball FighterZ est le jeu Dragon Ball que l’on attendait tous. Arc System Works nous fait le meilleur des cadeau pour ce début 2018. Avec un gameplay dynamique et accessible même les néophytes y trouveront leur compte. Le jeu est d’une beauté indescriptible et est une lettre d’amour aux fans. Rien n’est laissé au hasard et les clins d’oeil à l’oeuvre originale sont légions. Bien que le contenu reste ténu mais perfectible, Dragon Ball FighterZ est un must have.

Sujets : Dragon Ball FighterZ Arc System Works Bandai Namco

D'autres Tests

Commentaires