Suivez-nous sur :

Test Resident Evil 7 Gold Edition : Vous en reprendrez bien un peu ?

Dans Tests par Quarym, le 30 Jan. 2018 à 16:03

Pour celles et ceux ayant loupé la sortie de Resident Evil 7 ainsi que tous ses DLC, Capcom a sorti une version Gold Edition pour les retardataires.

Attention, ce test ainsi que la note finale ne concernent que l'ensemble des DLC sortis à ce jour et ne prennent pas en compte le jeu de base.

A lire aussi : test de Resident Evil 7 Biohazard

Resident Evil 7 fut un succès critique et commercial et c'est pourquoi Capcom ne s'est pas arrêté en si bon chemin et nous propose depuis la sortie du jeu, une flopée de DLC certes pas exempt de défauts mais qui ont le mérite d'exister pour le plus grand bonheur des fans de la licence.

DLC "Vidéos interdites Vol. 1" 

Intitulé Vidéos interdites Vol.1, ce premier DLC est composé de trois cassettes , "La Chambre", "Cauchemar" et "Ethan Doit Mourir”.Un retour chez les Baker que n'importe quel fan ne refuserait pas malgré le danger qui y rôde.

Cassette "La Chambre" :

Cette première cassette nous conte ce qui est arrivé au fameux cameraman Clancy apparu lors de la démo teaser de Resident Evil 7.

Démo teaser partie 1 :

Démo teaser partie 2 : 

Démo teaser (Version Twilight) : 

On fera face à Marguerite et à son amour démesuré pour sa famille et malheureusement le pauvre cameraman Clancy en fera les frais. En effet, il sera enfermé dans une chambre et devra s'en échapper, pour cela il faudra résoudre l'énigme à tiroirs qui ne sera pas sans rappeler l'énigme "Anniversaire" de Lucas auquel Ethan a du faire face dans l'aventure principale de Resident Evil 7.

Il faudra vraiment être prudent et bien mémoriser l'emplacement des objets sous peine de mettre en colère Marguerite qui n'hésitera pas à faire irruption au moindre bruit suspect. Avec la cassette "La Chambre" vous allez stresser et paniquer à tous les instants.

Cassette "Cauchemar" :

Si la cassette "La Chambre" réussit à nous mettre la pression et était dans l'ensemble réussie, il en est autrement concernant cette seconde cassette intitulée "Cauchemar". Dans cette cassette vous affronterez des vagues de créatures rencontrées dans le jeu et ce n'est pas tout car vous aurez aussi à affronter Jack, le but est bien sûr de survivre jusqu'à l'aube.

Une nouvelle fois, c'est le pauvre cameraman Clancy qui, après avoir fait face à Marguerite, se retrouve cette fois -ci face à Jack. Voyez cette cassette comme un mode Mercenaries d'une durée de 30 minutes si vous survivez bien entendu.

Vous aurez accès à un arsenal pour vous défendre et vous pourrez aussi en fabriquer grâce à différents matériaux que vous obtiendrez en échange d'items. Bref en gros la cassette "Cauchemar" est basée sur le scoring et plus vous ferez de dégâts et survivrez, plus le jeu vous récompensera avec de nouveaux items, matériaux et armes, ni plus ni moins.

Cassette "Ethan Doit Mourir" :

La dernière cassette intitulée "Ethan Doit Mourir" nous met face à un mode survie où il faudra se confronter à toutes sortes de créatures et de venir à bout de Marguerite. La tâche s'annonce hard vu qu'il n'y a pas de sauvegarde possible, qu'il n'y aura pas beaucoup d'armes, bonus et autres items pour vous aider et pour couronner le tout les créatures qui croiseront votre chemin seront très résistantes.

Cette cassette "Ethan Doit Mourir" est donc réservée aux pro de la survie et à celles et ceux aimant souffrir et mettre leurs nerfs à vif dans un jeu.

DLC "Vidéos interdites Vol. 2"

Intitulé Vidéos interdites Vol.2, ce deuxième DLC est toujours composé de trois cassettes nommées "21", "Filles" et "55ème anniversaire de Jack" se révèlent plus ou moins intéressantes.

Cassette "21" :

Cette première VHS nous met face à une sorte de mini-jeu qui n'apporte pas grand chose niveau intrigue mais qui nous met une nouvelle fois dans la peau du cameraman Clancy. En effet, le pauvre cameraman après en avoir vu de toutes les couleurs dans le premier DLC, se voit une nouvelle fois en mauvaise posture et se retrouve cette fois-ci à une table de blackjack face à un inconnu cagoulé.

Aux premiers abords rien de bien méchant, mais notre cameraman préféré est, il faut le signaler, attaché à une chaise avec une main libre et l'autre immobilisée dans un appareil de torture, sympathique. Détail important, l'inconnu en face de Clancy se retrouve aussi dans la même configuration. C'est donc Lucas le master of ceremonies qui dictera la partie de ce jeu de cartes un chouia glauque et morbide.

A chaque fois qu'une manche est perdue que ce soit par Clancy ou par l'inconnu, vous pourrez perdre un doigt, recevoir une décharge mortelle voire perdre carrément votre tête.

Au final, cette première cassette se révèle un peu décevante même si l'idée de base est bonne mais on aurait préféré retrouver cette scène directement dans le jeu de base au lieu de la voir sous forme de DLC.

Cassette "Filles" :

En ce qui concerne la VHS "Filles", elle se révèle très bonne est nous apprend un peu plus sur la famille Baker avant qu'elle ne tombe dans la folie de la petite Evelyne. En effet, c'est donc Zoe qu'on incarnera durant cette cassette et on aura l'agréable surprise de voir sa famille en mode normal avant que les chose ne s'enveniment.

Dommage que les événements s'enchaînent trop vite après que Jack ait ramené Evelyne à la maison, on aurait bien aimé découvrir un peu plus le quotidien de la famille Baker et en apprendre plus sur eux. 

Pour en revenir à cette cassette, on devra aider Zoe à s'échapper de sa propre famille en mode cache cache géant dans toute la demeure, on y retrouve donc toutes les mécaniques de gameplay du jeu mais avec un point de vue différent.

Cassette "55ème anniversaire de Jack" :

Avec cette cassette, on se rend vite compte que les développeurs ont misé sur l'humour et le rafraîchissement, c'est surtout histoire de faire un peu redescendre la pression par rapport aux autres DLC.

L'objectif sera de bien nourrir notre Jack pour son anniversaire et croyez-moi, le bougre a vraiment faim. Pour arriver à le satisfaire, il faudra suivre les objectifs en lui apportant des ingrédients afin de faire monter sa jauge à 100% dans un temps imparti.

Au final, cette vidéo est juste là pour être là et ne s'adresse à pas grand monde. Un conseil, allez à l'anniversaire de Jack au moins une fois quand même.

DLC "End of Zoe"

Le gros DLC de cette Gold Edition concerne une nouvelle fois Zoe baker où on fera la connaissance de Joe Baker, le frère de Jack. Si le DLC est centré sur Zoe, on y incarne par contre Joe qui est prêt à tout pour la sauver et lui donner le fameux remède.

En effet, après avoir retrouvé sa nièce Zoe en piteux état, Joe décide de l'aider et devra faire face à tous les dangers et horreurs qui rôdent avec comme seule arme, ses poings. Oui vous avez bien compris, aucune arme ne pourra être utilisée, on ne se défendra donc qu'avec les poings de Joe. Mais rassurez-vous, il s'en sort particulièrement bien au vu de son gabarit de gros ours blanc.

Côté gameplay, on aura droit à un système de combo au corps à corps qui prendra tout son sens lors des affrontements avec les boss où votre placement sera déterminant. Si vous pensez que ne pas avoir d'armes dans ce DLC est synonyme de peur, détrompez-vous, avec Joe vous allez prendre du plaisir à mettre des méchantes mandales à qui se mettra sur votre chemin.

Pour finir avec ce DLC, sachez qu'au final malgré sa faible durée de vie, il a le mérite de bien clôturer l'histoire de la famille Baker et ça c'est vraiment un très bon point.

DLC "Not a Hero"

Pour terminer avec cette Gold Edtion, on ne pouvait pas passer à côté du DLC "Not a Hero" qui nous a été teasé en premier et qui a connu quelques retards.

Si vous ne possédez pas la Gold Edition, sachez que vous pourrez vous procurez quand même ce DLC qui on le rappelle est disponible gratuitement. En revanche il vous faudra posséder au minimum le jeu de base pour pouvoir y jouer.

Nommé "Not a Hero", ce DLC nous met dans la peau d'un des personnages les plus emblématiques de la saga, à savoir Chris Redfield. Se situant juste après la fin de Resident Evil 7, Chris travaillant pour le compte d'Umbrella (qui jouera saura le fin mot de cette hérésie) aura pour mission principale d'extraire Lucas Baker vivant si possible.

Contrairement à Ethan, on sent manette en main que Chris est un vrai soldat, le gameplay est plus fluide, la visée mieux calibrée et il possède un arsenal puissant. Bref vous l'aurez compris, Chris n'est pas venu là pour rigoler et il compte bien retrouver Lucas dans les mines et l'extraire, ce ne sont pas les Mycomorphes qui l'arrêteront en tout cas.

Comme à peu prêt tous les DLC sortis, la durée de vie n'est pas énorme mais "Not a Hero" apporte du nouveau et des réponses niveau scénario et ça ce n'est pas négligable.

Test Resident Evil 7 Gold Edition FR PS4 :

Les plus

  • Retrouver tout l'univers de Resident Evil 7 dans un seul disque
  • La cassette "La Chambre" réussie
  • Une rejouabilité pour les cassettes "Cauchemar" et "Ethan Doir Mourir"
  • La cassette "Filles" bonne idée...
  • Bonne ambiance de la cassette "21" mais..
  • On en apprend plus sur ce qui est arrivée au cameraman Clancy
  • Le DLC "End of Zoe" bien raconté et marquant
  • Diversité des DLC
  • On en apprend enfin plus sur la Famille Baker
  • La boucle est enfin bouclée

Les moins

  • Durée de vie des DLC
  • La cassette "Ethan Doit Mourir" décevante
  • Pas assez Resident Evil
  • .. Mais mal exploité
  • .. qui s'avère n'être qu'un simple mini-jeu
  • La cassette "55ème anniversaire de Jack" pas très intéressante
  • Recyclage de certains environnements
  • Le DLC "Not a Hero" trop orienté action
  • Le nouveau look de Chris
15

Avec Resident Evil 7 : Gold Edition, Capcom donne l'opportunité à celles et ceux n'ayant toujours pas joué au jeu de pouvoir enfin s'y frotter, avec en prime tous les DLC sortis à ce jour. Au delà du jeu de base qui reste toujours aussi bon, les DLC se révèlent quant à eux dans l'ensemble plûtot bons et apportent leurs lots de surprises et de réponses pour les zones d'ombre qui restaient en suspens dans le scénario. Maintenant que la boucle est bouclée concernant Resident Evil 7, on a hâte de voir ce que Capcom nous réserve pour l'opus 8, mais ça c'est une autre histoire. Maintenant place au reboot de Resident Evil 2 qui on l'espère sera monstrueux comme ce fut le cas avec le reboot du premier opus.

Sujets : Resident Evil Resident Evil 7 : Gold Edition Capcom

D'autres Tests

Commentaires