Suivez-nous sur :

Test Star Wars Battlefront II : le réveil de la Force ?

Dans Tests par XtaZe, le 17 Nov. 2017 à 11:11

Un grand trouble dans la Force a été ressenti. C'est le test de Star Wars Battlefront II qui est disponible.

Sorti en 2015, le reboot de Star Wars Battlefront avait été pointé du doigt pour bon nombre de raisons. Pas de campagne, un manque de contenu par rapport aux épisodes mères et un contenu additionnel payant qui aurait dû se trouver dans le jeu de base. Deux ans plus tard, EA et DICE retentent l'expérience avec Star Wars Battlefront II. Ont-ils appris de leurs erreurs ? Réponse dans notre test.

Rejoignez l'Empire

Un des défauts du premier opus, c'était le manque de campagne solo. EA et Dice ont donc su redresser la barre et proposent pour ce nouvel opus une campagne canon se situant entre les épisodes 6 et 7 et qui est donc censée faire le lien entre ces deux épisodes et expliquer la naissance du Premier Ordre.

Ainsi, vous êtes plongé dans la peau d'Iden Versio de l'escouade Inferno, un commando impérial qui est censé faire régner l'ordre dans la galaxie. Autant dire que sur le papier, incarner un soldat de l'Empire et voir le déroulement des combats de son point de vue, ça vend du rêve. Une fois manette en main, c'est un peu différent et on retombe dans certains clichés que nous ne divulguerons pas pour ne pas spoiler les joueurs.

Le périple de la campagne solo nous permettra également de découvrir bien des personnages parfois connus parfois totalement inédits avec une fin digne d'un Star Wars puisqu'on en redemande et qu'on attend une seule chose : la suite.

Malgré sa durée un peu courte, la campagne possède tous les ingrédients d'un bon Star Wars. Des décors à couper le souffle, une B.O qu'on écouterait en boucle, des caméos comme s'il en pleuvait et pour les plus fans d'entre nous, quelques références à l'univers de Georges Lucas. D'autant plus que si vous êtes un vieux de la vieille, la relation Iden/ID-10 (son robot) fait énormément penser à la relation entretenue par Rianna Saren et Zeeo dans le jeu Star Wars Lethal Alliance.

Au final, et comme souvent avec les jeux de DICE, le solo n'est qu'une sorte d'immense tutoriel scénarisé afin de prendre la main avant de se lancer dans le coeur du jeu, le multijoueur. Dommage, certaines idées étaient plutôt bonnes mais se trouvent vite limitées. A croire qu'EA a décidé totalement d'en finir avec les bons jeux solo. Avec un univers aussi riche que Star Wars, il y aurait pourtant matière à faire un jeu full solo.

La même mais en mieux

Au niveau de son gameplay, Star Wars Battlefront II apporte quelques modifications tout en restant facile à prendre en main et ne déroutera pas les joueurs du premier opus.

Quelques bonnes idées sont présentes en solo comme la possibilité de fermer une porte en tirant sur le panneau de contrôle mais ces features très intéressantes sont vites oubliées malheureusement.

Ce qui change radicalement ce sont les systèmes de jeton et de cartes des étoiles. En effet, dans le premier opus, pour avoir un héros ou un véhicule, il fallait s'emparer d'un jeton. Un peu facile quand on connaît les points de spawn, il suffit de camper et d'attendre le jeton en question.

Plus de ça dans Battlefront II, il faudra faire preuve de skill ou au moins jouer l'objectif. En effet, en fonction de vos actions sur le champ de bataille, vous recevrez des points à dépenser soit pour un héros soit pour une unité spéciale telle qu'un Rocket Trooper, un Death Trooper ou encore un Wookiee. Autant dire qu'il faudra faire chauffer son blaster pour cela. Les montants restent abordables afin que chaque joueur puisse en profiter, même les moins doués au tir ou dans la réalisation des objectifs.

En ce qui concerne les cartes des étoiles, celles-ci disposent de quatre niveau de rareté et permettent d'augmenter divers attributs tels que la santé, la puissance d'une arme etc...Ces cartes peuvent être obtenues via des lootcrates ou être craftées via des pièces de fabrications disponibles elles mêmes dans ces mêmes lootcrates. En ce qui concerne les lootcrates, elles peuvent être achetées avec des crédits que l'on débloque en multijoueur, en mode arcade ou encore en effectuant des objectifs à aller trouver dans la fonction Carrières du menu. Mais, car il y a un mais, ces lootcrates peuvent également être achetées via des cristaux que l'on peut également obtenir de la même manière que les crédits ou alors en investissant dans le jeu via sa carte bleue. Cette fonction a beaucoup fait parler d'elle puisque certains qualifient même le jeu de pay to win. Pour ma part, je trouve simplement qu'une mécanique de free to play n'a rien à faire dans un jeu déjà payant de base sans pour autant le qualifier de pay to win puisqu'au final, malgré les avantages, c'est bien le skill pur et la réalisation des objectifs sur le terrain qui font que tel ou tel joueur gagnera la partie.

D'autant plus que les cartes des étoiles du premier opus ne s'attribuaient qu'aux soldats. Désormais cette feature est disponible pour les véhicules mais également les héros. A vous ensuite de trouver quelle combinaison de carte conviendra le plus à votre style de jeu.

Une autre nouveauté, ce sont les modes d'armes, composante que l'on retrouve dans beaucoup de jeux désormais et qui permet de personnaliser son arme comme bon nous semble. A savoir que ces modes se débloquent majoritairement en réalisant des objectifs à retrouver dans la fonction Carrières.

Enfin, comment ne pas parler des temps de chargement extrêmement longs, trop longs, qui cassent totalement le rythme. C'est bien simple, on a parfois l'impression de passer plus de temps à regarder la barre de chargement que de jouer.

Du grand art

Si le premier opus était déjà magnifique, celui-ci ne déroge pas à la règle et on appréciera de voir à quel point l'univers de Star Wars est retranscrit à merveille. Que ce soit dans la modélisation des personnages, les décors, la bande-son, le soin apporté aux détails, aux références, tout est parfait. Tout ? Pas vraiment en fait. On note tout de même quelques imperfections.

Tout d'abord les personnages. Si tous les personnages sont réussis dans la globalité, il y en aura toujours un pour tout gâcher. C'était déjà le cas dans le premier opus et c'est à nouveau le cas pour cet opus. Il s'agit bien entendu de Chewbacca. Autant le Wookiee en tant que combattant spécial est passable, autant le visage de Chewbacca ne passe pas du tout. Il était déjà moche dans le un, DICE a réussi à faire pire pour cet opus. Mais on pardonnera car ce n'est pas si facile à faire que ça un Wookiee.

Pour ce qui est des décors, on appréciera tous les petits détails comme les chambres des clones sur Kamino qui font directement référence à Clone Wars ou encore Vardos et Mos Eisley qui sont extrêmement bien modélisées. Mais dans l'ensemble, chaque map dégage un petit quelque chose tant les panoramas sont criant de vérité.

On notera tout de même quelques bugs d'affichage notamment avec les sabres lasers, des bugs de collision ou encore du clipping par moment mais rien de bien dérangeant dans l'expérience de jeu.

Pour ce qui est de la bande-son, rien de mieux que du John Williams pour se mettre dans l'ambiance et se sentir fort comme un jedi pour annihiler les forces du côté obscur. Par contre, il y a un soucis au niveau de la VF et ce à plusieurs niveaux. Tout d'abord, il y a mélange en voix originales et voix de substitution. Ainsi, on a les voix originales de Rey, de Kylo Ren ou encore de l'Empereur mais des voix autres pour Luke, Han Solo ou encore les droïdes. D'ailleurs en parlant de droïdes, on retrouve en VO ce petit côté humoristique que l'on retrouve dans la série The Clone Wars qui est totalement absent en VF. Cela rassurera certains que cela aurait pu irriter mais quand on fait attention aux détails, on le remarque. Pareil pour la voix d'Iden qui peut dérouter au début, pensant qu'elle ne colle pas au personnage, mais on s'y fait rapidement.

De débuter vient juste la Guerre des Clones

Ce qui fait cruellement défaut au multijoueur, tout comme le premier opus, c'est son manque de contenu. Tout d'abord, pourquoi ne pas avoir ajouté l'intégralité du contenu du premier épisode plus de la nouveauté ? Où sont Jyn Erso, Greedo ou encore Nien Nunb ? Bien que dérisoires, ces personnages auraient pu étoffer le contenu de base du jeu. Idem pour les maps. Pourquoi ne pas avoir gardé les maps et planètes du premier opus ? Pourquoi Sullust n'est désormais disponible qu'en solo ?

Viennent ensuite les modes de jeu, et là aussi c'est relativement pauvre. Cinq modes de jeu et pas un de plus. On en aura donc vite fait le tour. Cependant, car tout n'est pas aussi noir que le casque de Dark Vador, certaines spécificités sont notables suivant les maps. Par exemple, selon la map, les objectifs seront différents, ce qui offre une certaine nouveauté à chaque partie bien que globalement la structure reste la même.

Nous avons donc le mode Assaut Galactique qui offre des batailles scénarisées à objectifs en attaque et défense, le mode Combats Spatiaux qui offre la même chose mais dans l'espace, le mode Frappe qui est la même chose mais sur un seul objectif de récupération d'objet, le mode Escarmouche, un classique Match à Mort par équipe où le but est d'éliminer toutes les troupes adverses et enfin le mode Affrontement héroïque totalement revu pour l'occasion.

En effet, dans le premier opus, il s'agissait de héros qui s'affrontaient avec des soldats qui venaient prêter main forte et l'objectif était de tuer tous les héros adverses. Pour cette version 2.0, plus de soldats, seulement des héros et il faudra tuer le héros cible tout en protégeant la cible de votre camp. Pour rester dans les héros, ces derniers auront la possibilité de régénérer leur santé, comme les troopers normaux. Tout du moins dans une certaine limite, la santé ne se régénérant pas forcément totalement en fonction des dégâts pris.

Enfin, pas de personnalisation pour cet opus côté personnage. En effet, on devra se contenter de l'apparence de base des soldats. C'était pourtant une force du premier opus particulièrement avec toutes les races disponibles pour l'Alliance Rebelle. Vos personnages changeront effectivement d'apparence en fonction de la map (et de casque pour les clones sur Kamino) mais cela se limitera à ça.

Un autre problème du multi est le fait d'avoir limité les maps à une seule faction. Cela semble logique pour certaines maps comme la base Starkiller pour les clones par exemple mais c'est injustifié pour d'autres. D'autant plus que les héros, eux, peuvent être joués dans n'importe quel faction. Alors voir Yoda combattre avec l'Alliance Rebelle ou encore Rey avec les clones, c'est un peu du grand n'importe quoi mais cela permet de meubler en attendant l'arrivée des héros des différentes époques. Et outre cette impossibilité de choisir sa faction sur chaque map, on ne peut pas non plus choisir la map sur laquelle évoluer alors que cela était possible dans le premier opus.

On appréciera cependant d'avoir enfin toutes les époques à savoir la prélogie, la trilogie originale et la nouvelle trilogie. Enfin, on appréciera qu'à moitié. En effet, il y a quand même un très net avantage pour la trilogie originale alors qu'il y avait énormément de choses à rajouter de la prélogie. Au final on se retrouve avec seulement Yoda et Dark Maul qui en plus n'ont rien à voir l'un avec l'autre. Bien sûr, il y a tout de même pas mal de maps inspirées de la Guerre des Clones, mais ce sont des personnages que l'on souhaiterait voir dans le jeu. Sachant que certains sont mythiques notamment Anakin ou Obi-Wan et ne pas les intégrer dans le jeu de base est une hérésie quand on ose se nommer Star Wars Battlefront. Espérons que les DLC viendront étoffer ce contenu plutôt maigrelet.

L'entraînement est le secret de la victoire

On parlait de mécanismes de Free To Play et le mode mode Arcade n'en est pas exempt. En effet, ce mode est particulièrement utile pour les joueurs de bas niveau souhaitant se faire la main et par la même occasion gagner quelques crédits faciles pour améliorer son personnages. Mais comme ce serait trop beau et trop facile, DICE a limité le nombre de crédits par jour que le joueur peut obtenir. Et si vous pensiez gruger le jeu en vous mettant hors-ligne, vous ne pourrez tout simplement plus récupérer de crédits ou en dépenser.

Autre soucis au niveau des maps cette fois-ci, certaines maps comme Jakku ou Kashyyyk ne sont pas disponibles pour ce mode, impossible donc de se faire la main dessus avant de se faire désintégrer sur le champ de bataille.

Le mode Arcade n'en reste pas moins très addictif. On aura la possibilité de laisser un match de faction contre faction avec toujours le problème de la faction liée à une map où le but est d'éliminer l'équipe adverse ou alors lancer un mode Assaut où le but est de tuer un certain nombre de soldats en un temps limité.

De plus, vous aurez la possibilité de personnaliser votre partie ou alors jouer à un des 16 scénarios proposés, 8 du côté obscur et 8 du côté lumineux.

Tout ceci, c'est pour la partie solo, mais Battlefront II propose également une coopération en écran scindé. Soit en Versus soit en coopération pure et dure. Très intéressant pour jouer chez soit mais dommage de ne pas l'avoir prévu en ligne également pour jouer en privé avec un ami à l'instar du mode Survie du premier opus.

Notre test de Star Wars Battlefront II sur PS4 Pro

Les plus

  • Graphiquement joli...
  • Le mode histoire court mais intense
  • L'ambiance Star Wars
  • Le système de jetons revu
  • La personnalisation des armes et des cartes des étoiles
  • Enfin la guerre des clones
  • Le mode arcade addictif

Les moins

  • ...mais pas tout le temps
  • La dimension free to play dans un jeu payant
  • Gros déséquilibre entre les ères
  • Peu de contenu au lancement
  • Les maps limitées à certaines factions
  • Les temps de chargement horribles
  • Plus de personnalisation de personnage
15

Star Wars Battlefront 2 reste dans la lignée du premier opus avec une ambiance retranscrite à merveille et un rendu magnifique. Cependant, il souffre du même défaut que son aîné, le manque de contenu. Baser sa campagne publicitaire sur toutes les ères et avoir au final deux héros, c'est une insulte aux fans de la prélogie. Espérons que les DLC gratuits viendront étoffer cela et non pas seulement agrandir le contenu des autres trilogies. Cependant, la campagne, qui est enfin présente, redresse un peu le niveau en en mettant plein les mirettes. Courte mais intense, on en redemande. Enfin, il est dommage qu'EA n'ait pas gardé le contenu et les bonnes idées du premier et y rajouter du contenu supplémentaire.

Sujets : Star Wars Battlefront EA Electronic Arts DICE Criterion Motive

D'autres Tests

Commentaires