Suivez-nous sur :

Test FIFA 18 : Cette fois-ci, ce n'est plus dans le jeu

Dans Tests par Quarym, le 04 Oct. 2017 à 16:52

Après un excellent PES 2018, c'est au tour d'EA et de son FIFA 18 de rentrer sur la pelouse.

FIFA 17 avait marqué la série avec entre autres l'apparition du moteur Frosbite, l'arrivée d'un mode aventure et des améliorations globales dans le jeu. Avec FIFA 18, EA a-t-il bien travaillé voir perfectionné sa copie ou s'est-il reposé sur ses lauriers ?

Et c'est reparti pour une nouvelle saison

À première vue, FIFA 18 ressemble comme deux gouttes d'eau à son prédécesseur. Visuellement déjà, c'est sensiblement pareil et on a même cette sensation que le jeu est à peine moins beau. Heureusement que les effets de lumières viennent nous montrer qu'il s'agit d'un nouveau FIFA, sinon on n'aurait pas vu la différence. Attention, FIFA 18 reste un jeu visuellement très beau mais l'écart avec FIFA 17 n'existe presque pas, comme d'habitude vous bénéficierez toujours d'un bel habillage que ce soit dans les menus, options et bien entendu sur et en dehors du terrain.

La modélisation des joueurs (les joueurs phares surtout) et entraîneurs (notre Zizou national ressemble enfin à quelque chose) sont toujours très bien soignés et bien modélisés dans l'ensemble, il en va de même concernant les stades. Les supporters quant à eux ont également subi quelques améliorations, ils réagissent mieux et sont beaucoup plus mis en avant lors des buts avec des plans au cœur des tribunes. On les voit même dévaler la tribune jusqu'au premier rang pour fêter le but avec leurs joueurs.

Le seul hic concernant l'aspect visuel est toujours le même, c'est la sensation de contrôler des coquilles vides au regard mort, mais on ne peut pas tout avoir non plus.

Un gameplay sans les petits oignons...

Le gameplay a très peu évolué dans ce FIFA 18 à tel point qu'on se demande même si on n'a pas à faire à un FIFA 17 camouflé. Certes le rythme de jeu a été baissé une nouvelle fois, les joueurs ont plus de poids sur le terrain mais il y a un problème avec ce FIFA 18 et c'est dans le gameplay que le bas blesse. En effet, si on retrouve vite les sensations manette en main, on constate par contre que l'attaque dans FIFA 18 est très favorisée par rapport à la défense. Celles et ceux qui avaient tendance à ne pas avoir la possession de balle en se basant sur une défense solide risquent de grincer des dents en voyant leurs défenseurs suffoquer à chaque offensive.

S'il n'y avait que ça comme problème dans le gameplay, pourquoi pas mais non mes amis car un autre problème vient donner le coup de grâce et il concerne les gardiens de but. Des véritables passoires pour cette édition 2018 de FIFA, ce qui nous amène la plupart du temps à des scores fleuves, tels que des 3 à 3 voire des 5 à 5. Inadmissible ! EA a donc cédé aux sirènes du grand public et c'est dommage car ce qui fait le charme d'un jeu de foot avant tout, c'est son gameplay et cette année FIFA est tombé au détriment d'un PES 2018 bénéficiant lui d'un gameplay aux petits oignons, rajoutez même la salade et la tomate.

J'allais oublier, l'IA du jeu est également aux abonnés absents et croyez moi même en mode de difficulté "Légende", le jeu est simple et vous perdrez que très rarement. Un comble pour un jeu de football se disant être la simulation ultime.

Alex Hunter Saison 2

Le mode Aventure à la NBA 2K qui était une des grosses nouveauté de FIFA 17 se voit renouvelé pour une deuxième saison. En ce qui concerne ce FIFA 18, Alex Hunter continue donc son ascension. Parmi les nouveautés ajoutées à ce mode, on pourra modifier l'apparence d'Alex Hunter même si on sera limité dans les choix. Ensuite les cinématiques ont été plus travaillées que dans la première saison. Celles et ceux ayant terminé le mode aventure de FIFA 17 pourront transférer leurs données sur FIFA 18 afin de continuer avec votre club et vos statistiques personnelles. On continue avec les nouveautés avec l'ajout de nouveaux objectifs à atteindre durant les matchs, ce qui donne un peu plus de challenge aux plus perfectionnistes d'entres nous, même si certains objectifs sont un peu redondants.

Par contre, les interviews sont toujours aussi monotones et on aurait aimé plus de variété dans les questions et aussi dans les réponses. Au final, cette deuxième saison du mode aventure se révèle supérieure avec une meilleure mise en scène, un rythme beaucoup plus soutenu et quelques surprises dont je vous laisse le luxe de découvrir par vous même.

De la nouveautés pour les modes Carrière et FUT

Les amateurs des modes Carrière et FUT auront également de la nouveauté cette année avec premièrement des améliorations de ci de là qui rendent l'expérience plus agréable. On commence par le mode FUT qui accueille comme nouveauté le mode "Clashs d'équipes" et qui permettra de vous confronter aux équipes d'autres joueurs en hors-ligne afin d'obtenir des points et ainsi progresser dans le classement. Attention, vous serez limité en matchs par semaine dans ce mode afin d'éviter un abus de la part de certains joueurs malhonnêtes.

Pour le mode Carrière, quelques ajouts viennent enrichir cette édition 2018 comme l'ajout de scènes cinématiques lors des phases de négociations de transferts, un ajout qui permet d'être mieux immergé dans l'action à l'instar du mode Aventure. Niveau ergonomie, l'interface à bénéficié d'un petit lifting, visuellement plus propre déjà, elle réussit l'exploit d'être à la fois complète et facile d'utilisation comme par exemple le menu d'équipe qui regroupe cette fois-ci l'ensemble des informations importantes sur une page.

Au final, vous ne serez pas dépaysé par ces modes Carrière et FUT qui bénéficient cette année d'améliorations qui rendent l'expérience plus agréable.

Qu'on les fasse taire une bonne fois pour toute !

Comme l'année dernière, FIFA 18 est commenté une nouvelle fois par le duo Hervé Mathoux et Pierre Ménès pour notre plus grand malheur et celui de nos oreilles. Dommage qu'EA n'ai pas entendu ses fans qui voulaient le duo phare de la chaîne Bein Sport, à savoir Omar Da Fonseca et Julien Brun. Entre un Pierre Ménès qui s'en fout complètement et un Hervé Mathoux qui surjoue sur chaque frappe, ce FIFA 18 reste dans la continuité de son prédécesseur, à savoir un duo nul et qui ne respire pas le football. Pour FIFA 19, on espère qu'EA rectifiera le tir et nous proposera enfin le duo tant attendu. Pour l'heure en ce qui concerne ce FIFA 18, préférez une autre langue ou pire mettez le niveau des commentateurs à zéro.

Test FIFA 18 FR PS4 :

Les plus

  • Agréable visuellement mais ..
  • Effet de lumières améliorés
  • Un habillage toujours aussi propre
  • Ambiance au top
  • Des licences en veux tu en voilà
  • Une bonne deuxième saison du mode Aventure
  • Des bons ajouts sur les modes Carrière et FUT
  • Les remplacements rapides

Les moins

  • Pas de différences notables par rapport à FIFA 17
  • Des bugs hilarants
  • Le duo Hervé Mathoux et Pierre Ménès atroce
  • Un gameplay arcade
  • Attaque trop favorisée
  • Des défenses à la rue
  • Des gardiens inexistants
  • Des scores fleuves la plupart du temps
  • I.A à l'ouest
  • Où est la dificulté ?
15

Toujours aussi bien emballé et mis en avant, EA et son FIFA 18 callent là où il ne fallait pas, c'est à dire au coeur du jeu "Le Gameplay", là où Konami et son PES 2018 ont fait un énorme travail. Bien entendu, d'autres problèmes comme les gardiens manchots et les défenses unijambistes, une I.A un chouia pas au niveau et des matchs qui se terminent sur des scores de tennis viennent ternir le tableau de cette édition 2018. On notera quand même des améliorations dans les modes Aventure, Carrière et FUT mais comme le coeur du jeu a été touché, elles sont donc anecdotiques au final. Si FIFA 18 reste un bon jeu de football cette année, il en demeure inférieur à l'édition 2017 et se voit même dépassé cette fois ci par son concurrent de toujours, à savoir PES 2018. Reste plus qu'à espérer des mises à jour de la part de EA afin de corriger le tir, enfin on espère, mais comme on dit l'espoir fait vivre.

Sujets : FIFA Electronic Arts EA

D'autres Tests

Commentaires