Suivez-nous sur :

Test Agents of Mayhem : le même que Saints Row ?

Dans Tests par XtaZe, le 31 Août. 2017 à 13:23

Après la série des Saints Row, Volition est de retour avec Agents of Mayhem.

Quatre ans après la sortie de Saints Row IV, Volition est de retour avec son nouveau bébé intitulé Agents of Mayhem. Il s'agit là d'un spin-off de Saints Row, mais est-il de taille pour prétendre appartenir à l'univers Saints Row ? 

L'agence tous risques

Après Stilwater et Stilport, c'est à Séoul que l'aventure portera le joueur. Dans Agents of Mayhem, vous incarnez les agents de l'agence Mayhem (comme son nom l'indique) et votre but sera de déjouer les plans du maléfiques Docteur Babylon. Vous effectuerez d'abord différentes missions pour vaincre ses lieutenants avant le combat contre Babylon.

Au final, on se retrouve avec un scénario bateau du gentil qui doit détruire le méchant. L'histoire n'étant là que pour faire jolie. La véritable histoire est de détruire tout sur son passage parce que rien à foutre, on est badass.

Dommage pourtant car l'univers semble riche avec des personnages intéressants qui possèdent tous un passé tout aussi riche. Bien que les missions nous permettent d'en apprendre un peu plus, cette richesse est très mal exploitée. Certains personnages par exemple sont mentionnés mais on n'en sait très peu sur eux et le jeu ne permet pas d'en apprendre plus sur eux. 

Scan, Hack, Kill, Repeat

Afin de mener à bien vos missions, vous aurez un roster de 12 agents. Pour chaque mission vous pourrez en choisir trois afin de changer une fois sur le champ de bataille. Ce casting riche et délirant vous permet d'avoir recours à différents styles de jeu, chacun ayant ses capacités propres. Notons d'ailleurs que ce casting 5 étoiles est typiquement le genre de casting que l'on peut trouver dans des jeux multijoueurs type Overwatch. Il est donc plutôt agréable de trouver ce genre de casting dans un jeu totalement solo.

En plus de cela, le jeu propose une customisation du personnage et de son arme avec différentes références à la culture populaire. Un plaisir donc de transformer ses agents en Avengers ou en Joker.

Après avoir choisi vos agents et votre difficulté parmi 15 (parce que facile, normal et difficile c'est trop mainstream), vous voilà paré pour arpenter les rues de Séoul que ce soit à pieds ou en voiture. Et parce que toujours rien à foutre de la physique, votre personnage ne pourra pas faire un, ni deux, ni quatre, mais bien trois sauts afin d'aller le plus haut possible sachant que certains personnages pourront également avoir un boost contre les murs pour aller encore plus haut. Et bien entendu, sinon ce ne serait pas marrant, il n'y a aucun dégâts de chute. 

Si vous choisissez la voiture par contre, il vous faudra un petit plus de patience pour maîtriser la bête, la conduite étant relativement ardue et la prise de virage juste horrible en dérapage.

Venons en au coeur du jeu, les missions. Vous aurez différents types de missions. Celles correspondant à l'histoire et celles correspondant à un agent ou un groupe d'agents en particulier. En outre, il y a également divers événements sur la carte qui peuvent vous rapporter de l'expérience et de l'argent. Dans chaque mission, vous trouverez différents types d'ennemis et si votre agent n'est pas "qualifié" pour tel ou tel type d'ennemi, l'agent plus qualifié ne se gênera pas pour vous le faire remarquer afin que vous switchiez pour lui. Même si le but est avant tout de faire un carnage, autant utiliser le meilleur élément de votre équipe pour faire le plus gros carnage possible et infliger le maximum de dégâts.

En parlant de dégâts, en dehors des capacités spéciales de chaque agent, ils possèdent tous une capacité Mayhem pour infliger de gros dégâts même si certaines sont plus efficaces que d'autres.

De plus, vous remarquerez très vite que peu importe la mission que vous choisirez, il s'agira bien souvent de la même en boucle à savoir scanner pour trouver un terminal que vous devrez hacker pour finir par pénétrer dans une base et tuer tout le monde.

Outre les missions, le jeu se diversifie avec le conflit mondial que vous trouverez dans votre HUB principal et qui vous permettra d'envoyer vos agents aux quatre coins du monde afin de récupérer des informations et des récompenses.

Vous l'aurez compris, Agents of Mayhem est juste un bon gros défouloir sans règles, sans limites où tuer est le seul intérêt.

Séoul, ça saoule

Ayant choisi le monde ouvert, on s'attend à une ville assez vivante ou avec un minimum de population alors que ce n'est pas le cas. Séoul est vide. Même si elle est remplie de missions, la ville est vide de monde et est sans saveur et les PNJ que l'ont trouve parfois n'améliorent guère la chose.

Les missions quant à elles se répètent encore et encore car tout n'est que prétexte pour pouvoir tout détruire. Si le "but" varie, les décors cependant ne varient pas et toutes les bases de LEGION se ressemblent à tel point qu'on croit recommencer la même mission en boucle. 

Cela pourrait être pardonnable si Volition avait priorisé la qualité à la quantité et donc que les graphismes étaient au poil mais ce n'est pas le cas. A tel point que le jeu affiche un rendu moins beau que Saints Row et globalement daté.

Les cinématiques sont cependant à féliciter. En effet, il s'agit pour la plupart de dessins animés, à la manière de ce que proposait Battleborn et au final le rendu est très réussi, dommage que le rendu du reste du jeu ne le soit pas. 

Tout ce vide est cependant rythmé par de la musique électronique ou de la k-pop selon les situations. On aime ou on n'aime pas, cependant peu importe la catégorie dans laquelle vous vous trouvez, la musique du jeu n'a rien de transcendant et rentre par une oreille pour sortir de l'autre.

Et que dire des bugs...si dans Saints Row ils étaient clairement assumés et faisaient presque partie intégrante du jeu, là ce n'est pas pardonnable. Que ce soit du clipping à foison, les baisses de framerate, les bugs d'animation et de collision ou tout simplement votre personnage qui ne veut plus bouger, toutes ces galères vous mèneront la vie dure dans le jeu.

Des références comme s'il en pleuvait

S'agissant d'un spin-off de Saints Row, il y a bien entendu des références à l'univers en commençant par la mythique fleur de lys mais ça ne se résume pas à cela. Ainsi, Johnny Gat apparaît en tant que personnage via un DLC et le personnage de Kingpin, originaire de Stilwater, fait souvent référence à l'univers de Saints Row.

Pour en revenir à Johnny Gat, celui-ci est désormais agent de la paix à Séoul. Quand on voit ce qu'il était dans Saints Row, on se demande comment il a pu en arriver là, mais passons...

Bien entendu, Saints Row n'est pas la seule référence du titre de Volition et au fur et à mesure que vous effectuerez les missions, vous vous rendrez compte que le jeu n'est qu'un festival de références à la culture populaire. Que ce soit Marvel, DC Comics, John Cena, Pokémon, Mortal Kombat, Magnum, K2000 et bien d'autres, vous trouverez forcément des références qui vous parlent tant elles sont nombreuses. Peut être même un peu trop nombreuses même et on dirait que Volition a surtout voulu mettre le plus de références au détriment du scénario de son jeu. 

Enfin, le tout est saupoudré d'humour fin et subtil (ou pas) comme savait le faire Saints Row. Voici au moins quelque chose qui ne change pas par rapport à la licence précédente de Volition.

Notre test vidéo de Agents of Mayhem

Les plus

  • Le roster
  • Les cinématiques dessins animés
  • Un bon gros défouloir
  • Les références
  • L’humour

Les moins

  • De gros soucis techniques
  • Graphiquement d’un autre temps
  • La conduite
  • Un jeu sans profondeur
  • Encore et encore les mêmes décors
12

Agents of Mayhem est très bon dans le fond mais c'est dans la forme où cela pêche énormément, comme si tout le savoir acquis par Volition avec Saints Row avait été réduit à néant. La force du jeu provient majoritairement de son casting et de ses références mais ses défauts techniques prennent le dessus. Un bon défouloir mais indigne de Saints Row.

Sujets : Agents of Mayhem Volition Deep Silver

D'autres Tests

Commentaires