Suivez-nous sur :

Aperçu Gamescom 2017 - Monster Hunter World : la saison de la chasse est ouverte

Dans Aperçus par MehdinhoElBarr, le 24 Août. 2017 à 12:50

A l'occasion de la Gamescom 2017, nous avons pu tester pour la première fois Monster Hunter World. La chasse est ouverte.

Annoncé durant la conférence de Sony à l'E3 2017, Monster Hunter World continue sa chasse à la Gamescom avec pour la première fois une version jouable.

On avait donc le choix entre deux missions. Une de 10 minutes et une autre de 20 minutes. Nous avons choisi la première afin de pouvoir profiter un maximum de l'open world après la quête.

On commence donc à se préparer au campement en s'équipant d'une armure et d'une arme (un katana pour ma part). Pour rappel, la licence Monster Hunter est bien connu pour proposer une quantité astronomique d'armures et armes à crafter via les ingrédients que vous récupérez sur les monstres. Notre mission était donc de traquer le fameux lézard présent dans une des vidéos dévoilées à l'E3. On pouvait suivre les traces de la bête afin de la trouver, à noter que les traces sont de plus en plus fraîches à mesure que l'on se rapproche de la cible. Ou alors essayer de trouver le gibier au petit bonheur la chance. Une fois la bête dénichée, le combat s'engage. On reste sur des mécaniques de gameplay simples mais très efficace et surtout jouissifs. De plus, en fonction de l'arme équipée les mouvements diffères. A un moment, la lame c'est émoussée, j'ai donc dû l'aiguiser à nouveau et la créature en a profité pour partir. On l'a retrouvé un peu plus loin dans sa tanière et après l'avoir tué, ses petits étaient autour d'elle, de quoi nous faire culpabiliser... Ou pas.

Après avoir terminé la mission, place au mode libre et là, on se rend très vite compte de la vie que dégage le jeu. La végétation constamment en mouvement, le nombre incroyable de choses à récupérer pour crafter vos différents items, ou encore l’interaction entre nous et l'écosystème du jeu. Par exemple, en frappant un certain type de grenouille, on active son auto-défense, un coup de foudre qui vous paralysera pendant un temps. En l'utilisant à notre avantage, ce "piège vivant" pourrait être très utile durant les combats. Parfois on aimerait se poser dans un coin et profiter de la nature mais bon, un Rathalos pourrait se ramener et écourter notre repos. Et c'est exactement ce qu'il met arrivé. Au début on essaye de tenir tête mais au final, la fuite c'est parfois la meilleure des solutions. Encore faut-il réussir à vous échapper car oui, les ennemis ne vous lâcheront pas si facilement. Vous l'aurez compris, le biotope de Monster Hunter World ne connait pas de repos.

Graphiquement le jeu est très beau et propose des panoramas à couper le souffle. Même si d'autres open world le sont plus, Monster Hunter World tire son épingle du jeu en proposant un univers riche et complet. Mais il n'est pas exempt de défauts pour autant, on remarquera quelques baisses de framerate sur les bêtes au loin ou encore des bugs de texture mais rien qui casse le rythme du jeu. En somme, des soucis que l'on retrouve dans tous les open-world.

Capcom qui cherche à réunir un maximum d'anciens et nouveaux chasseurs autour de ce nouvel opus va sans doute y arriver. Un gameplay nerveux, de jolies graphismes et surtout, un écosystème encore jamais vu dans un jeu. Monster Hunter World risque d'instaurer sa suprématie au sommet de la chaîne alimentaire vidéoludique. Rendez-vous en 2018 pour en avoir le cœur net.

Gamescom 2017 - On a testé Monster Hunter : World

Sujets : Monster Hunter Capcom

D'autres Aperçus

Commentaires