Suivez-nous sur :

Critique Valerian : la forme sans le fond

Dans Critiques par Curry, le 26 Juil. 2017 à 12:03

Valérian et la Cité des Mille Planètes débarque au cinéma. Que vaut le premier blockbuster made in France ? Verdict.

Après plus d'une décennie, Luc Besson parvient enfin à réaliser son rêve de gosse, adapter Valerian et Laureline au cinéma. L'oeuvre de Christin et Mézières a été source d'inspiration pour bon nombre de films. Vous demanderez à Georges Lucas. Valerian et la Cité des Mille Planètes est aussi le film le plus cher de l'histoire du cinéma français. Mais est-ce que Luc Besson est parvenu à montrer que la France pouvait tenir tête aux États-Unis avec une superproduction du genre ?

Valerian © Europacorp / Dargaud

Houston, on a un problème

Dans Valérian, on suit le major Valérian et Laureline dans une mission intergalactique sur Alpha. Une station abritant un nombre incalculable d'espèces qui, par le passé, demeurait dans l'orbite terrestre. Les deux héros vont devoir déjouer un complot tandis que la Cité des Mille Planètes se voit menacer de destruction.

Premier constat, l'histoire n'est pas si catastrophique mais Besson peine à nous y impliquer. On ne s'attache pas du tout aux héros. En même temps, c'était un pari risqué de nous les présenter comme un duo bien installé depuis plusieurs années. On aurait aimé connaître leurs passés et la manière dont ils se sont rencontrés. Luc Besson avait tout le loisir de faire une origin story. Le résultat aurait sans doute été plus convainquant et le spectateur se sentirait sûrement plus concerné par le sort des personnages. Il devrait passer la main ou faire revoir son scénario si les résultats au box office lui permettent de faire une suite ou plus.

Valerian © Europacorp / Dargaud

Le casting ? Bruuuh

Aie ! Le casting n'est clairement pas au niveau. Je n'avais pas de craintes, ou très peu, avant d'aller voir le film mais je donne raison aux personnes l'ayant pointé du doigt. Avec le recul, Dane Dehaan (Valérian) et Cara Delevingne (Laureline) ne sont pas taillés pour ces rôles. L'alchimie entre les deux est inexistante et Cara Delevingne est plus insupportable qu'autre chose. Elle était déjà à côté de la plaque dans Suicide Squad. Une erreur de casting clairement.

Ceux qui se réjouissaient de voir Rihanna dans une nouvelle superproduction vont vite déchanter. La pop star n'apparaît que très peu. Quant à Ethan Hawke et Clive Owen, les deux sont tombés bien bas. J'ai l'impression qu'ils ont vraiment donné le minimum. C'est franchement regrettable.

Valerian © Europacorp / Dargaud

Belle tapisserie dis-donc !

Le travail d'ILM et de la WETA est remarquable mais Luc Besson ne parvient jamais à le magnifier. C'est beau mais fade ! Au delà du fait que Besson ait un problème pour raconter des histoires, il a aussi, ici, du mal avec la réalisation. On n'arrive jamais à entrer dans le film. Les scènes de combats n'impressionnent pas, les batailles spatiales ne nous font pas frissonner et les scènes chargées d'émotions nous laissent de marbre. Même combat pour la bande son, pas un thème nous reste en tête. Alexandre Desplat est passé à côté. Le frenchy a lâché Rogue One (à cause des reshoots) pour se concentrer sur la BO de Valérian. Il nous avait habitué à mieux.

Valérian est une expérience vraiment frustrante. Le fond est propre mais la forme reste à travailler. On est devant une oeuvre qui a un tel potentiel. On attend durant 2h20 que le film s'emporte, qu'il nous fasse voyager, qu'il nous fasse rire, pleurer, qu'importe. Mais on reste stoïque devant ce spectacle sans âme. Quel dommage...

Reste quelques clins d'oeil au Cinquième Élément pour nous rappeler que le cinéma de Luc Besson est loin de retrouver cette fougue.

Valerian Trailer VOST

10

Valérian et la Cité des Mille Planète est, visuellement, une réussite. Mais la beauté seule ne vaut pas grand chose si elle n'est pas mise au service de l'histoire. Il va falloir revoir pas mal de choses si les deux suites sont mise en chantier. C'est encourageant pour le cinéma à gros budget français mais encore loin d'être à la hauteur de ce qu'il se fait outre-atlantique.

Sujets : Valerian La Cité des Mille Planètes Luc Besson Dane Dehaan Cara Delevingne

D'autres Critiques

Commentaires