Suivez-nous sur :

Critique Transformers The Last Knight : le coeur n'y est plus

Dans Critiques par Curry, le 24 Juin. 2017 à 16:51

Transformers : The Last Knight débarque au cinéma. Michael Bay a-t-il appris des erreurs du passé ? Verdict.

Lisez cette critique comme l'avis d'un fan de la saga. Un fan qui a attendu 3 ans et suivi l'avancée du projet assidument pour en arriver là. Vous aurez compris au titre de cet article que j'ai été déçu par ce cinquième volet. Je vais tenter de vous expliquer pourquoi.

Dans Transformers : The Last Knight, on suit Cade Yaeger toujours recherché pour avoir aider les Transformers à se cacher. Sa vie va de nouveau changer quand il va apprendre qu'une nouvelle menace Transformers va s'attaquer à la Terre. Cade va devoir sauver le monde, encore une fois.

Paramount Pictures © Transformers : The Last Knight

Compliqué à expliquer

En réalité, l'intrigue est beaucoup plus complexe. Pas dans le sens où c'est un scénario aussi fin qu'un Nolan (par exemple) mais plus par le fait qu'il y a tellement d'éléments, parfois sans queue ni tête, qu'il est difficile de dire de quoi relève vraiment le film. Il y avait possibilité de rendre ce cinquième volet plus intéressant en faisait tellement plus simple. Ce qui dessert le film de Michael Bay c'est en premier lieu son montage chaotique lors de la première partie. Les plans s'enchainent trop vite. Et c'est dur à comprendre même pour un fan de la saga. Le deuxième point négatif, c'est son humour lourd tout au long du film. Les quatres premiers possédaient eux aussi des moments assez génants mais dans le genre, The Last Knight fait fort. Vous décrocherez à peine un ou deux sourires durant toute la séance. Triste...

J'ai pu me rendre compte aussi que la structure narrative était fortement similaire à celle du premier opus. Sans vouloir en dire trop, remplacez un certain personnage par celui de Sam Witwicki (Shia Laboeuf) et vous aurez l'impression de revoir les mêmes scènes que dans le premier film. Reste à savoir si il faut le prendre comme une faiblesse de la part des scénaristes ou comme un hommage.

En parlant des scénaristes, je pensais vraiment que la writer's room mise en place aurait permis d'effacer les défauts des premiers films. Au lieu de ça, ils ont été accentués. On nous donne aucune explication sur les changements intervenus entre Age of Extinction et The Last Knight. Dans le premier cité, on se quitte avec un Megatron renommé Galvatron qui se transforme en camion et dans le second cité, il est de nouveau Megatron qui se transforme en jet ? Un minimum de détails sur ce qu'il est advenu du personnage entre les deux films n'aurait pas été de trop.

Et pour finir en beauté, je n'ai à aucun moment ressenti la mise en place d'un Transformers Cinematic Universe. Les scénaristes ont intégré quelques easter eggs sympathiques ça et là mais ça s'arrête là.

Paramount Pictures © Transformers : The Last Knight

Les Transformers inexploités

N'y allons pas par quatre chemins, le jeu d'acteur dans ce Transformers est médiocre. Alors les puristes pseudo-cinéphiles vont monter au créneau pour sortir leur réplique type : "Il l'a toujours été dans Transformers.". Alors, je concède certes qu'il n'était pas digne de faire remporter un Oscar à un membre de la distribution mais certains personnages avaient au moins le mérite d'être attachant. De ce fait, je ne vais pas m'attarder sur les performances très approximatives des acteurs. Meme Hopkins n'est pas dans le bon tempo (pour moi). Mais je vais plutôt faire le point sur ceux qui sont censés être les vraies stars de ce film, les Transformers.

Comme à partir du deuxième film, l'accent n'est placé que sur Optimus et Bumblebee. Michael Bay et son équipe ont beau avoir introduit de nouveaux personnages, ils n'ont toujours aucun impact sur l'histoire. Hot Rod, Hound, Crosshairs et Drift ont tellement plus de potentiel qu'il serait regrettable de ne pas l'exploiter, un jour... Un autre point me chagrine, l'absence d'histoire derrière ces personnages. Pourquoi simplement en faire des éléments comiques et ne pas leur donner un passé ?  Quel était le rôle sur Cybertron ? Comment ont-ils atteri sur terre ? Qui sont leurs ennemis ? Megatron ne peut pas être l'ennemi de tout le monde. On veut voir d'autres affrontements ! Le premier film en était le parfait exemple. Chaque autobot avait son rôle à jouer et son adversaire à affronter lors du climax final. Et le troisième opus possédait le robot à la meilleure psychologie en la "personne" de Sentinel Prime. Sachez pour finir, qu'un personnage très important a été introduit mais les fans seront énormément déçu du traitement qui lui a été réservé.

Paramount Pictures © Transformers : The Last Knight

Le coeur n'y est plus

Même si Michael Bay était décrié et ses films ravagés par la critique, il avait au moins la décence de nous divertir. La raison ? Il en avait envie ! Dans  Transformers The Last Knight, le coeur n'y est plus. Le dernier acte est clairement en deça de ce que Bay a pu nous proposer dans les quatre autres films. Même si le 2 et le 4 étaient mauvais (pour la critique. Personnellement, j'ai aimé tous les films), certaines scènes spectaculaires me restaient en tête. Il m'arrive de revoir la bataille dans la forêt de Revenge of the Fallen ou la course poursuite avec Megatron et Lockdow de Age of Extinction, juste pour le plaisir des yeux.

Et le point d'orgue de tout ça reste les transformations râtées des Transformers. Je ne remets pas en cause le travail des gars d'ILM (le studio en charge des effets spéciaux et visuels) mais plutôt la mise en scène de Bay. Dans les précédents films, il y a avait une tension avant certaines transformations, il fallait une succession d'événements pour qu'un robot quitte son mode camouflage pour se révéler sous sa vraie forme. Et les Transformers avaient une identité propre. Les Autobots se transformaient plus élégamment tandis que les Decepticons étaient plus agressifs. Même le chara design est de moins en moins réussi, les visages des robots sont trop humanisés et les textures bien trop lisses.

Je pourrais encore m'étaler sur des paragraphes à expliquer pourquoi The Last Knight a été une telle déception. Mais on va se quitter sur la bande annonce qui est, elle, plus intéressante que le film. J'ai pour habitude d'aller voir les films Transformers 3 fois au cinéma, celui-ci m'emballe moins. Dommage.

Transformers The Last Knight Trailer VOST

10

Transformers The Last Knight est une déception. Au delà du fait que le film se fasse descendre par la critique US, l'humour est lourd, l'intrigue bien trop décousue et l'action bien moins spectaculaire que dans les précédents opus. Michael Bay n'y a pas mis du coeur et semble lassé par cette saga. Il lui a donné 10 ans de sa vie et semble vouloir passer à autre chose. On le souhaite aussi. Merci Michael et merde pour la suite.

Sujets : Transformers The Last Knight Michael Bay

D'autres Critiques

Commentaires