Suivez-nous sur :

Aperçu E3 2017 - FIFA 18 : sur le déclin ?

Dans Aperçus par Curry, le 15 Juin. 2017 à 06:58

À l'occasion de l'E3 nous avons pu mettre les mains sur FIFA 18. Voici nos impressions.

Depuis quelques années maintenant, FIFA culmine au rang de meilleure simulation vidéoludique de football et ce, au grand désarroi de son rival PES. Mais cette place n'était jusqu'ici pas volée puisque EA avait fourni des efforts monstres pour faire tomber son rival depuis 2008. Alors que l'on croyait FIFA en sécurité, il semblerait aujourd'hui que le vent se mette à tourner.

Beau mais c'est tout

Chaque année la communauté FIFA attend une révolution de la part d'EA. Mais il est assez dur de se renouveller quand tout est déja bien calibré, n'est ce pas ? Certes mais les fans en demandent toujours plus. Il est vrai que cet opus 2018 fait usage de la meilleure manière du moteur Frosbyte. Le détail sur la peau des joueurs est très appuyé. On peut même voir les gouttes de sueur sur leur visage. Un travail a aussi été apporté aux cheveux. Leur texture, qui se rapproche un peu plus de la réalité, permet de s'éloigner de l'aspect RPG japonais que ça leur donnait jusque là.

Des enclumes

Nous avons pu tester les deux modes jeux disponibles. À savoir le mode exhibition et un léger aperçu du mode Journey.

Il n'est pas nécessaire de rentrer dans les détails en ce qui concerne le mode Journey. La démo était identique à l'année dernière à la seule différence qu'Alex Hunter évolue désormais à Chelsea et que les cut-scenes sont plus présentes. Les questions à choix multiples sont également de nouveau de la partie.

Passons désormais au vif du sujet, le gameplay. Est-ce que FIFA 18 propose un gameplay repensé ? Non. Est-ce que FIFA 18 propose un gameplay efficace ? Non. Et le problème est là. Même si les derniers épisodes en date ne renouvelait pas le genre, le gameplay restait diablement efficace. Ce n'est clairement pas le cas ici. La faute en grande partie à la physique des joueurs. Ils sont lourds, lents et rigides. Même en vitesse de jeu accéléré, les joueurs sont d'une affreuse lenteur. On ne prend plus aucun plaisir à jouer un match. Et ça ne s'arrête pas là malheureusement, l'IA (côté joueur) semble avoir pris de la bibine. Placement hasardeux, passes approximatives et bugs de collision et de caméra, cette année FIFA se tire une balle dans le pied

Cette année FIFA n'est pas au rendez-vous. Alors qu'EA aurait pu garantir le succès de son titre en ajoutant des features demandées par les fans, la firme californienne a pris le risque de modifier la physique au détriment du plaisir de jeu. Parfois la sophistication c'est de faire simple. Dommage...

Sujets : FIFA FIFA 18 Electronic Arts

D'autres Aperçus

Commentaires