Suivez-nous sur :

Test Tekken 7 : toujours le king ?

Dans Tests par XtaZe, le 05 Juin. 2017 à 13:04

Après avoir conquis le Japon sur borne d'arcade, Tekken 7 s'imposera-t-il dans le monde entier ? Découvrez-le dans notre test.

Sorti initialement sur borne d'arcade au Japon en 2015 puis en 2016 dans une version améliorée nommée Fated Retribution, Tekken 7, développé et édité par Bandai Namco, est désormais de retour pour une sortie internationale le 2 juin 2017. L'occasion de boucler la boucle et de régler les querelles familiales des Mishima.

The king of iron fist tournament 7

Une fois n’est pas coutume, Tekken 7 et son histoire tourneront à nouveau autour de la famille Mishima et de leurs querelles familiales. Si d’habitude le King of Iron Fist Tournament 7 est l’occasion et le prétexte de se frapper dessus, ici, le tournoi n’est que mentionné une fois dans l’histoire pour justifier certains éléments mais en aucun cas il n’est l’élément principal ce mode histoire.

A la place, on se retrouve avec une histoire un peu plus travaillée malgré qu’elle soit relativement courte. L’histoire se décortique en 14 chapitres et si on enlève tout le blabla inutile des cinématiques et des images animées, on se retrouve avec un à deux combats par chapitre. Cependant, on trouve dans ces combats des features intéressantes notamment des variations dans le gameplay où il est possible de jouer avec un pistolet mitrailleur plutôt qu’avec ses poings dans certaines séquences par exemple.

Mais la nouveauté la plus intéressante dans ce nouvel opus est sans doute la présence d’Akuma de Street Fighter. Introduit d’une manière très intéressante, il n’est pas là juste pour être là et à un rôle à proprement parler dans ce Tekken 7. Pour ce quiest de sa liste de coups, le gameplay a été calqué sur Street Fighter pour une utilisation du personnage assez différent des autres personnages jouables en particulier à cause de ses Hadoken et autres Gohadoken qui feront de lui un cauchemar pour vous si il est votre adversaire ou un atout des plus dangereux si vous savez le maîtriser lorsque vous le contrôlerez.

Outre le mode histoire principale, la plupart du roster a le droit à sa propre histoire. Celle-ci ne se limite qu’à un seul combat cependant, le combat central du King of Iron Fist Tounament contre votre rival. Il est donc possible à chaque fois d’avoir deux points de vue pour une même histoire en fonction de qui vous incarnez et donc en fonction de qui gagnera à l’issue du combat. Si ce mode est extrêmement court, il nous permet d’en apprendre un peu plus sur les personnages, apprendre à les maîtriser et surtout rallonger la durée de vie du jeu. Le tout est également accompagné de touches d’humour bienvenues notamment avec des personnages comme Lucky Chloé ou encore Lili alors que certains personnages ont une histoire plus sombre et tragique qui fait contraste. Notons enfin que tous les personnages sont polyglottes. Il n’y aura aucun problème de communication entre un japonais et un italien. Les deux se comprendront et se répondront dans leur langue mutuelle sans aucun problème. On dira que cela casse le réalisme mais bon, Tekken n’est pas réellement connu pour le réalisme donc passons.  

Get Ready For The Next Battle

Pour ce Tekken 7, le gameplay a été revu à la hausse. Fini le bourrinage de touches, il faudra jouer de façon plus stratégique pour esquiver les coups et frapper au bon moment, particulièrement si vous jouez dans les difficultés élevées où les adversaires font très mal. D’autant plus qu’il n’y a toujours pas d’équilibrage dans les personnages et certains personnages feront nettement plus mal que d’autres. Akuma, comme noté plus haut, à certains avantages qui pourraient faire de lui le nouveau Eddie Gordo du titre. Attention donc si vous tenez à garder vos amis. Cependant,sa lourdeur font qu’il reste un personnage assez difficile à maîtriser. Mais il n’est pas le seul personnage lourd du jeu et dans la globalité, tous les personnages sont devenus plus lourds pour favoriser ce gameplay où le martelage de touches n’a plus lieu d’être. Il vous faudra donc connaître tous les personnages ou bien en apprendre un par cœur et ne jouer qu’avec lui. Au final, les fans de la première heure ne seront pas déstabilisés car les combos restent les mêmes. Il faudra juste plus de stratégie afin de les enchaîner et par la même occasion enchaîner vos adversaires.

Pour ce qui est des touches, chaque touche permet de contrôler une partie du corps de son combattant. Il est possible d’attribuer une touche à une série de touches pour porter des coups plus puissants sans avoir à appuyer sur toutes les touches nécessaires. De plus, enchaîner une série de touche vous permettra d’enchaîner une série de coups. Bref, la recette n’a pas changé pour un gameplay toujours simple et efficace.

Nous citions des nouveautés dans le gameplay pour le mode solo mais une autre nouveauté est le Rage Art. Il s’agit d’un super combo que vous ne pourrez déclencher que si votre santé est basse. Votre personnage aura alors une aura rouge autours de lui et une simple pression sur la touche liée au Rage Art vous permettra d’effectuer ce combo spectaculaire qui pourrait bien vous permettre de reprendre l’avantage ou de gagner un match tout simplement.

Quant au roster, il est très conséquent et l’ajout de personnages en DLC ne le rendra que plus conséquent. Avec tous les personnages proposés à l’heure actuelle, et avec les différents styles de combats, impossible de ne pas trouver LE personnage qui vous convient. Que ce soit uniquement aux poings comme Steve, plus technique comme Yoshimitsu ou que vous choisissez la carte de la facilité avec Eddie, il y aura forcément de quoi vous satisfaire dans Tekken 7 en terme de roster.

Nostalgie quand tu nous tiens

Si dans l’ensemble Tekken 7 est relativement propre, il manque tout de même un petit quelque chose pour que ça pète la rétine. En effet, les visages sont trop lisses et donnent un aspect faux aux personnages. En outre, les collisions avec certains personnages sont mal gérées, particulièrement avec Kuma où l’on se retrouve souvent dans lui en lui effectuant une prise pour un rendu pas très beau. Idem pour les arènes. Si dans l’ensemble, celles-ci sont réussies, elles sont tout de même très vides et cela se ressent d’autant plus dans les arènes avec des gens comme le Ring. Si il y a bien deux trois personnes vivantes autours du terrain, et par deux trois personnes, il y a effectivement seulement deux trois personnes, le reste du public est dans les loges et se limite à une image animée comme on le trouve si souvent dans les jeux de sport.

Comme d’habitude avec les Tekken, il est possible de customiser son personnage avec des accessoires tous plus ridicules les uns que les autres et plutôt dispensables, à moins que vous n’ayez trop de G dans vos poches. Que ce soit des masques, des lunettes ou autres accessoires fantaisistes, ces derniers ne servent qu’à rendre votre combattant unique pour le mode multi mais bon, si on est là, c’est pour jouer des poings et des pieds et non pas pour un défilé. Autre aspect de personnalisation, votre emblème avec différentes apparences et titres dont certains ne se débloqueront que grâce à l’histoire ou à votre progression dans les différents modes de jeu.

Pour ce qui est de la musique, la B.O de Tekken 7 fait le travail et rend le jeu et les combats encore plus dynamiques. Cependant, si celle-ci ne vous convient pas, Bandai Namco a pensé à vous, mais également aux plus nostalgiques d’entre nous, en nous permettant de choisir la musique des précédents opus Tekken. Mais ce n’est pas tout car la Galerie permet de débloquer toutes les cinématiques et autres illustrations des précédents opus que vous pourrez débloquer moyennant quelques G.

Tekken V(aut)R(ien)

Outre le mode solo qui devrait vous occuper quelques heures et quelques heures de plus pour finir l’histoire de tous les personnages, Tekken 7 propose également des modes Hors-Ligne et en Ligne. Le mode en ligne est assez classique et propose du matchmaking en fonction du classement des joueurs ou encore des tournois jusqu’à 8 joueurs. Un très bon moyen de continuer l’aventure Tekken 7 après avoir fini tout ce que le jeu avait à proposer.

Parmi les modes Hors-Ligne, on trouvera le traditionnel mode entraînement pour tester les différentes techniques des personnages et voir lequel ou lesquels nous correspondent le mieux. Techniques que l’on pourra alors utiliser dans le mode Arcade. Cependant, on regrettera la durée de ce mode Arcade qui ne compte que 5 combats, les deux derniers étant Heihachi et Akuma (ou Kazumi en fonction du personnage choisi). Cependant, ce choix permet de rendre les combats plus dynamiques et de ne pas s’éterniser dans une liste de combats à rallonge. Vient ensuite le mode Versus contre un autre joueur et seulement contre un autre joueur. Il sera donc impossible de faire un combat d’exhibition contre l’IA. Le seul moyen de l’affronter sera à travers les autres modes de jeux. Enfin, le dernier mode et pas des moindres, le mode Chasse aux Trésors qui vous permet de montrer en grade, de récolter des G et de casser des molaires sur des ennemis de plus en plus puissants. A noter que ce mode propose des variantes dans les combats comme le mode turbo afin de tester vos réflexes. Le jeu sera en mode accéléré que ce soit vous ou votre adversaire. Rien de bien méchant au début mais avec la difficulté croissante, vos réflexes seront mis à dure épreuve.

A noter, comme cela est si bien inscrit sur la jaquette du jeu, Tekken 7 dispose d’un mode VR. Profitant de la hype du PS VR, les fonctionnalités proposées sont nettement dispensables voire complètement inutiles. En effet, le premier mode permet d’effectuer un combat en réalité virtuelle. On s’attendrait à être à la place de notre combattant, à l’instar de Street Fighter 2 sur Nintendo Switch,  ce qui rendrait la chose intéressante, bien que compliquée à jouer mais non, ici, on a le droit à un combat classique en vue classique. Le second est encore plus décevant car il ne simule que la customisation des personnages. Rien de bien intéressant donc. Un mode Versus contre l’IA ou un mode Survie (dont on peut trouver un semblant dans le mode histoire) auraient été les bienvenus à la place.

Notre test vidéo de Tekken 7

Les plus

  • Un bon mode histoire…
  • Le roster conséquent
  • Akuma
  • Des variations dans le gameplay bienvenues
  • Beaucoup plus stratégique
  • La B.O agréable et dynamique
  • Un gameplay toujours efficace

Les plus

  • …Mais trop court
  • Trop de blablas dans le mode histoire
  • Certains personnages lourds
  • Le mode VR, pourquoi ?
  • Certains modes aux abonnés absents
  • Techniquement plus difficile pour les néophytes
16

Tekken 7 est un jeu qui fait entre classique et nouveauté, qui garde l’essence même de la saga Tekken tout en proposant des variantes en termes de gameplay. L’hommage aux fans de la première heure est également appréciable et saura faire vibrer la fibre nostalgique en nous. On regrettera seulement certains modes qui ne sont pas présents, d’autres qui le sont mais qui ne servent à rien. Au final, Tekken 7 propose du fun en perspective, seul ou entres amis, avec un mode histoire au top et prouve une fois de plus qu’il est un des king du jeu de combat.

Sujets : Tekken Bandai Namco

D'autres Tests

Commentaires