Suivez-nous sur :

Critique Pirates des Caraïbes 5 : la magie en moins

Dans Critiques par Curry, le 27 Mai. 2017 à 14:31

Pirates des Caraïbes : La Vengeance de Salazar arrive en salles. Ce nouvel opus revient-il aux fondements de la saga ? Verdict.

Pirates des Caraïbes : la Vengeance de Salazar fait suite à La Fontaine de Jouvence, dernier opus de la saga sorti en 2011 au cinéma et avec Penelope Cruz à l'affiche. Il aura donc fallu attendre 6 longues années pour voir un nouvel opus de la saga dans les salles obscures. Et forcément, après un quatrième opus en deça des précédents, on se demande si ce dernier volet renoue avec la gloire de la première trilogie.

Pirates of the Caribbean Dead Men Tell No Tales © Disney

La vie de pirate

Après être parti à la conquête du légendaire Black Pearl, s'être emparé du coeur de Davy Jones et enfin trouver la Fontaine de Jouvence, Jack Sparrow part à la recherche du Trident de Poseidon. Le Trident est un artefact capable de conjurer toutes les malédictions et permet à son possesseur de régner en maître sur les océans. Dans sa quête, il sera accompagné par Henri Turner (Brenton Thwaites), Carina Smith (Kaya Scodelario) ainsi qu'Hector Barbosa (Geoffrey Rush). Henri veut trouver le Trident pour sauver son père, Will (Orlando Bloom), prisonier du Hollandais Volant. Tandis que Carina se lance à sa recherche dans l'espoir de retrouver le sien, qu'elle n'a jamais connu. Mais leur voyage sera perturbé par l'équipage maudit du Capitaine Salazar (Javier Bardem), bien décidé à régler un ancien conflit avec Jack Sparrow (Johnny Depp).

Bien que ce nouvel épisode nous permette de retrouver d'anciennes figures de la première trilogie, on sent une volonté de la part de Disney d'introduire de nouveaux personnages pour faire durer la franchise. Mais il serait très risqué de miser sur ces nouveaux visages tant leur performance n'est pas mémorable.

Pirates of the Caribbean Dead Men Tell No Tales © Disney

New School

Brenton Thwaites ne donne aucun relief au personnage d'Henri. Il ne possède pas le charisme de son prédécesseur Orlando Bloom qu'il est censé supplanter. Par conséquent on se désintéresse totalement de son aventure. Kaya Scodelario quant à elle livre une performance satisfaisante. Elle interprète une jeune astronome qui pourrait avoir sa carte à jouer dans les prochains opus puisqu'elle est d'une grande influence. Javier Bardem, comme à son habitude, y met du sien mais le villain qu'il interprète n'a pas une histoire aussi prenante que celle de Davy Jones. Du gâchis sans aucun doute tant il y avait matière à faire. Finissons par celui qui a porté la franchise sur son dos jusqu'ici, Johnny Depp ou plutôt Jack Sparrow. Son interprétation n'est plus aussi léchée qu'auparavant. On ne se souviendra, pour ce cinquième opus, que d'un Jack Sparrow trop bavard, insupportable et ivrogne.

Pirates of the Caribbean Dead Men Tell No Tales © Disney

Gore Verbinski

Si Pirates de Caraïbes n'a plus la même saveur et la même magie depuis le troisième volet, c'est en parti parce que la saga avait perdu celui avec qui tout a commencé, Gore Verbinski. En plus d'avoir une vision artistique travaillée et juste, le metteur en scène savait rendre ses personnages intéressants. Et au delà de toute chose, il savait ce qu'il voulait nous raconter. Même si Pirates des Caraïbes 5 est visuellement bon, malgré quelques séquences bien trop numériques, on est loin de la magie et de l'authenticité de la première trilogie. Une suite devrait malgré tout voir le jour, c'est ce que laisse penser la fin du film mais aussi la scène post-générique. On espère seulement que des efforts seront faits pour nous rendre la saga qui avait su nous embarquer dans la plus grande vague de piraterie du cinéma.

12

Malgré des personnages inintéressants et un rendu technique globalement correct, Pirates des Caraïbes 5 reste un divertissement estival qui fait le boulot. On regrette tout de même d'avoir perdu la magie et l'âme de la saga.

Sujets : Pirates des Caraibes 5 Johnny Depp Jack Sparrow

D'autres Critiques

Commentaires