Suivez-nous sur :

Critique Alien Covenant : Ridley Scott sait où il va

Dans Critiques par Curry, le 20 Mai. 2017 à 15:09

Alien : Covenant de Ridley Scott débarque au cinéma. La suite de Prometheus nous donne elle les éléments de réponse dont nous avons besoin ? Verdict.

La critique arrive une petit peu tard mais il m'a fallu un deuxième visionnage pour pouvoir livrer ma critique. Non pas que le scénario soit hyper complexe mais de peur que certains éléments m'aient échappés.

En 2012, Ridley Scott nous offrait le premier prequel de la saga Alien, Prometheus. Le film a vu le jour pour développer la mythologie Alien. Prometheus avait une fin ouverte qui laissait de nombreuses questions en suspens. Même si le film a reçu un accueil mitigé de la part de la critique, Ridley Scott a poursuivi son travail pour nous offrir Alien : Covenant.

Alien Covenant © 20th Century Fox

Copycat

Dans Alien : Covenant, on suit le vaisseau colon Covenant transportant à son bord 2000 passagers chargés de peupler la planète Origae-6. Alors que le vaisseau se trouve à 7 ans de sa destination, un événement contraint une partie de l'équipage à sortir de leur phase d'hibernation. Tandis que ces derniers songent à reprendre leur sommeil après avoir remis le vaisseau en état, un étrange message provient d'une planète se trouvant à quelques semaines. L'équipage change de cap. Les ennuis commencent.

Les habitués de la saga crieront au bis repetita et accableront sans tarder Ridley Scott de ne pas donner assez d'épaisseur à sa saga. C'est certes le sentiment que j'ai eu lors du premier tiers. Certaines scènes sont des copies conformes du film original. Mais bien heureusement le film prend une tout autre tournure après ces quelques séquences familières.

Alien Covenant © 20th Century Fox

Slasher dans l'âme

Ridley Scott a pour objectif, avec Covenant, d’effrayer les spectateurs. Le film réussi son pari, à peu de choses. Les âmes les plus sensibles seront répugnées par certaines scènes sanglantes à souhait. Ridley Scott est cru et ne lésine pas sur les moyens pour dégouter son audience. Certaines scènes sont limites malsaines tandis que d'autres frôlent le ridicule. Prometheus m’avait déjà quelques peu bousculé, Alien : Covenant va encore plus loin.

Mais ce qui est intéressant dans Covenant et que jai vraiment apprécié, c’est la manière dont Ridley Scott a utilisé les codes des films du genre Slasher pour construire son film. Il a voulu en faire un film d’horreur. Pas dans sa totalité bien sûr mais il n’hésite pas à user de certains codes des films du même genre pour ancrer son film dans ce registre.

Suite directe

Lors de l'annonce du titre, qui a subi deux changements (Prometheus 2 puis Alien : Paradise Lost), j'avais cette crainte que le film fasse fi de tout ce qui a été établi dans Prometheus. Et bien n'ayez crainte, Alien : Covenant se veut être une suite directe à Prometheus. De nombreuses réponses vous seront apportées concernant les faits s'étant déroulés dans Prometheus.

Malheureusement, si certaines zones d'ombres s'éclaircissent, de nouvelles s'assombrissent. En essayant de développer son univers, Ridley Scott brouille encore les pistes pour les révéler dans une prochaine suite (prévue pour 2019). Le metteur en scène aurait pu davantage étendre son univers. Au lieu de ça, j’ai l’impression qu’il préfère en faire un blockbuster en lui injectant de l’action, par moment un peu trop malvenue. Prometheus pouvait paraître un peu brouillon lors de sa sortie en salles, pourtant, après l’avoir visionné à nouveau après Covenant, on se rend compte que Ridley Scott sait malgré tout où il va et connaît l’issue de tout ce voyage.

Alien Covenant © 20th Century Fox

Le création au coeur de tout

À l’instar de son prédécesseur Prometheus, Alien : Covenant explore aussi les thèmes de la religion et de la création. Un sujet qui semble énormément travailler le réalisateur Ridley Scott. Au delà des Aliens, cette mythologie qui prend forme petit à petit nous questionne sur la place de l’Homme dans l’univers. Est-ce que l’homme ne devrait pas rester à sa place finalement ? Les événements qui se reproduisent à l’identique pourrait même être un indicateur pour l’humanité. À croire que celle-ci est coincée dans une sorte de boucle temporelle tant elle cherche à avoir des réponses à des questions qui, même si la démarche est légitime et surtout dans la nature de l’Homme, ne devraient être posées…

Alien Covenant Trailer VOST

15

Au delà du caractère horrifique qui fonctionne bien et de l'action dont on aurait pu se passer par moment, Ridley Scott étend encore la mythologie Alien tout en restant flou. En revoyant Prometheus, on se rend compte que Ridley Scott y faisait beaucoup de foreshadowing. Le metteur en scène sait tout de même où il va. Il nous donne quelques bribes de ce qui semble être un immense puzzle dont lui seul connaît la forme finale. On a hâte de voir où tout ça va mener.

Sujets : Alien Covenant Ridley Scott

D'autres Critiques

Commentaires