Suivez-nous sur :

Test Syberia 3 : un coup de froid pour la licence ?

Dans Tests par Quarym, le 30 Avr. 2017 à 18:08

Syberia nous revient treize années plus tard dans un troisième opus qui replonge les fans de la première heure dans la suite des aventures de Kate Walker.

Est-il au niveau des deux premiers opus ? Le charme et la magie sont-ils toujours présents ?

Le début de la fin

Dès le début on retrouve la charmante Kate Walker inconsciente et dans une bien mauvaise posture mais heureusement la tribu des Youkols croise son chemin. Kate, à son réveil, se retrouve dans une sorte d'institut psychiatrique aux côtés du guide des Youkols qui fait office de tutoriel. Il vous racontera ce qu'il s'est passé, pourquoi vous êtes ici et vous donnera des conseils pour vos premiers pas dans Syberia 3.

Un coup de froid d'entrée

On va poser les bases d'entrée, si vous n'avez pas joué à un Syberia 1 et 2, sachez que vous ne comprendrez pas l'univers qui vous entoure. Surtout qu'il serait dommage de passer à côté des deux premiers opus tellement ils ont marqué à l'époque. Mais n'ayez crainte, vous pourrez quand même jouer à Syberia 3 sachant que l'histoire lui est propre mais voilà il serait dommage de se lancer dans cette troisième aventure sans avoir fini les deux premiers opus.

A lire avant utilisation

Attention, si vous n'êtes pas patient, passez votre chemin. Pour les autres, Syberia 3 est fait pour vous. En effet, un des atouts de ce troisième opus est le fait qu'il reste dans la lignée de la saga, à savoir qu'il faudra toujours prendre son temps pour analyser une situation, parler à divers personnages afin de progresser dans l'aventure et résoudre pleins d'énigmes tout au long de l'aventure.

Comme au bon vieux temps

Les fans de la licence ne seront pas dépaysés avec ce troisième opus qui reprend clairement les bases tout en apportant son lot de nouveautés.

A commencer par les dialogues avec les personnages qui sont très bien travaillés et chacun dispose d'une personnalité propre qu'il faudra analyser afin de tirer les informations nécessaires pour progresser dans l'intrigue. Les développeurs ont eu la bonne idée de booster le système de dialogues avec plus de choix et la possibilité de choisir le ton de notre réponse, ce qui, bien sûr, aura un impact sur leur réaction.

Les énigmes quant à elle, se révèlent plus simples que les précédents opus mais au final elle sont efficaces dans leur mise en scène et vous devrez bien utiliser votre cerveau pour venir à bout de certaines d'entres elle.

Beau mais perfectible

Si artistiquement il n'y a rien à reprocher à Syberia 3, c'est techniquement que le bas blesse. En effet, le jeu souffre de ralentissements qui cassent un peu le plaisir de jouer et c'est dommage au vu de la qualité de certains paysages. Graphiquement, le jeu est bloqué entre deux époques, si les décors sont sublimes pour la plupart d'entres eux, c'est dans la modélisation des personnages que le jeu accuse son retard.

Autre bas qui blesse, la synchronisation labiale est d'un autre âge et gâche l'immersion des dialogues. En conclusion, Syberia 3 n'est pas un jeu moche mais il n'est pas digne des standards actuels.

Au delà de ces soucis, la direction artistique de Syberia 3 est une réussite comme ce fut le cas dans les deux premiers opus. Les fans de la première heure seront enchantés de retrouver les éléments graphiques qui ont fait le charme de la licence.

Du point'n click à la 3D, il n'y a pourtant qu'un pas

Grosse nouveauté, les environnements de Syberia 3 sont réalisés en 3D, ce qui a, semble-t-il, basculé dans la tête des développeurs afin d'abandonner le concept du point'n click. À la place, on a le droit à une maniabilité standard des jeu en 3D dans lequel on ne contrôle pas la caméra. Les habitués de la licence et les amoureux des point'n click seront un peu perdus avec cette nouvelle maniabilité mais on s'y fait très vite au final malgré quelques soucis qui nuisent pendant nos parties.

Le principal souci est le placement de la caméra qui a tendance à se mettre dans des angles improbables. Autre soucis gênant, les mouvements rigides de notre héroïne couplés aux nombreux changements de plans de caméra finissent par frustrer surtout lorsqu'on se met à courir. Il n'est pas rare de s'encastrer dans un mur après un changement d'angle de vue ou de voir notre héroïne changer de direction toute seule.

Test Syberia 3 PS4 FR

Les plus

  • L'univers
  • L'ambiance
  • Le level design
  • La direction artistique
  • Les énigmes
  • Les personnages
  • La bande-son
  • La bonne durée de vie

Les plus

  • Graphiquement entres deux époques
  • La modélisation des personnages
  • Les ralentissements
  • La caméra capricieuse
  • Les déplacements rigides
  • La synchronisation labiale à la rue
14

Syberia 3 est un jeu moyen qui aurait gagné à être mieux fini de la part des développeurs. Seuls les fans crieront au scandale malgré le fait qu'ils retrouvent la suite des aventures de Kate Walker dans l'univers unique de Benoît Sokal. Quant aux néophytes de la licence, ils trouveront avec Syberia 3 un jeu différent des standards actuels qui leur fera sûrement passer un bon moment ou pas. Au final, Syberia 3 aurait pu être une digne suite des excellents deux premiers opus mais ces lacunes techniques refroidiront autant que le climat qui sévit dans le jeu.

Sujets : Syberia Anuman Interactive Microïds

D'autres Tests

Commentaires