Suivez-nous sur :

Test Little Nightmares : les cauchemars sont vivants

Dans Tests par XtaZe, le 24 Avr. 2017 à 15:41

Il est temps de plonger dans vos cauchemar d'enfants dans Little Nightmares

Little Nightmares est un cauchemar qui vous entera à partir du 28 avril 2017 sur PS4, Xbox One et PC. Les monstres qui vous glaceront le sang sont l'oeuvre de Tarsier Studios. C'est Bandai Namco qui édite le jeu et Little Nightmares est un survival-horror très orienté puzzle-game. Arriverons-nous à ne pas faire de cauchemars après y avoir joué ? Réponse dans le test.

Affrontez vos pires cauchemars

Dans Little Nightmares, vous incarnez Six, un personnage minuscule semblable à une souris et vêtu d’un anorak jaune. Vous vous réveillez sur un bateau après avoir rêvé de la Dame, une femme portant un masque et qui ne semble pas très effrayante de prime abord mais ne vous y fiez pas, si elle est le maître à bord de ce navire, ce n’est pas pour rien.

Ainsi commencera votre périple dans le but de… vous échapper ? tuer tout le monde à bord ? retrouver la Dame ? devenir vous-même un monstre ? Alors qu’il pourrait tout simplement chercher à s’échapper de ce cauchemar, ce dernier cherche tout d’abord à retrouver la Dame. Sans doute pour combattre ses cauchemars et vaincre ces démons qui le hantent et lui font si peur.

Six va donc devoir progresser dans différents niveaux qui lui feront affronter des ennemis tous plus effrayants les uns que les autres et qui n’attendront que de pouvoir vous mettre la main dessus pour vous croquer. On se croirait dans un cauchemar d’enfant, quand on croyait qu’il y avait des monstres sous notre lit. Et si monstres il y avait, ils auraient pu ressembler à ceux qu’on trouve dans Little Nightmares.

Il faudra donc user de ruse, de patience et de capacités de réflexion et de déduction pour venir à bout de ce puzzle-game horrifique tout en évitant les monstres ou en les affrontant droit dans les yeux, à vos risques et périls…

Cours Six, cours !

Le jeu se présente donc comme un puzzle-game dans un environnement qui vous veut du mal. Il faudra donc faire travailler ses méninges pour sortir vivant de ce bateau et échapper à ses dangers. Cependant, Six est semblable à un enfant. Il n’est pas très fort et sa seule capacité face aux énormes monstres sera son intelligence. Vous devrez donc utiliser l’environnement pour vous frayer un passage et progresser dans des puzzle-game parfois simples mais qui parfois demanderont davantage de réflexion. Malgré cela, alors que certains objets peuvent vous aider, il se pourrait que d’autres attirent les monstres vers vous. Que ce soit en cassant un vase ou en activant un jouet un peu trop bruyant, faites attention à ne pas faire trop de bruit prêt de ceux qui vous veulent du mal/

Et si par mégarde un monstre commence à vous poursuivre, il faudra espérer pouvoir courir assez vite et glisser juste à temps dans un trou ou sous une table pour qu’on ne puisse pas vous attraper. Chaque monstre a ses forces et ses faiblesses et n’espérez donc pas pouvoir échapper à chaque monstre de la même manière.

Une vision d'enfant, un monde effrayant

Little Nightmares est graphiquement très joli et parvient à nous plonger dans cette ambiance stressante et cauchemardesque que l’on retrouve sur tout le navire. Le jeu nous propose un environnement perçu à travers la vision d’un enfant. Les distances et hauteurs sont alors volontairement exagérées ce qui permet à Six de se faufiler un peu partout. A l’instar de Unravel, on a la sensation d’être tout petit dans un univers gigantesque comme la sensation que l’on pouvait avoir étant petit. Et forcément, un monde où tout est beaucoup plus grand que soit, on se sent un peu en danger. En plus d'être joli, on a un environnement physiquement réaliste avec une physique des objets très bien retranscrite.

Les monstres ont également des proportions irréalistes que ce soit avec des bras qui font la taille du corps ou un visage totalement écrasé, on croirait vivre dans le cauchemar d’un enfant que quelqu’un a mis en forme. Alors que certains sont vraiment irréalistes, d’autres sont justes très clairement exagérés.

Attention à ne pas faire de bruit

Le son est primordial dans cette expérience vidéoludique. L’ambiance sonore à elle seule peut vous faire froid dans le dos mais elle est surtout extrêmement travaillé et importante dans le jeu. Alors que les objets qui font du bruit peuvent vous faire détecter, marcher sur une poutre un peu trop grinçante peut également vous faire repérer. De plus, quand vous passerez à côté d’un monstre et qu’il ne vous a pas repéré, vous pourrez entendre votre cœur battre la chamade pour montrer que Six est très stressé et aussi apeuré que le joueur à l’idée de se faire voir. Chaque élément sonore du jeu à son importance et jouer avec un casque vous permettra de profiter au mieux de l’ambiance sonore oppressante qui pèse sur le joueur.

Côté musique, celle-ci est très discrète et se fait surtout présente à des moments clés du jeu. Ne vous attendez pas à quelque chose d’épique ou de joyeux, la musique est, à l’instar de tout le jeu, froide et terrifiante.   

A noter également que Little Nightmares n’a aucun dialogue. Ainsi, les monstres pousseront souvent des cris s’ils vous repèrent, renforçant le côté effrayant du jeu.

Notre test vidéo de Little Nightmares

Les plus

  • Une idée originale
  • Très joli et propre
  • Prise en main simple et rapide
  • Un environnement glauque et stressant
  • Une ambiance sonore à glacer le sang
  • Pouvoir interagir avec tout ou presque

Les moins

  • Trop court
  • Le scénario quasi inexistant
16

Little Nightmares nous plonge directement dans nos cauchemars les plus terrifiants pour nous glacer le sang du début à la fin. Avec une ambiance sonore soignée et des visuels travaillés, on croirait vivre l’aventure de l’intérieur. On regrettera juste que le cauchemar s’arrête trop tôt, quand l’adrénaline commence à monter. A force de côtoyer des monstres, faites juste attention de ne pas en devenir un vous-même…

Sujets : little nightmares bandai namco tarsier studios

D'autres Tests

Commentaires