Suivez-nous sur :

Test Yooka-Laylee : Banjo-Kazooie sort de ce jeu

Dans Tests par Quarym, le 21 Avr. 2017 à 12:00

Le successeur spirituel de Banjo-Kazooie est arrivé et ça fait du bien de retrouver un jeu de plateformes à l'ancienne.

Le duo mythique Banjo et Kazooie laisse place cette fois-ci à Yooka et Laylee pour une aventure qui nous ramène presque 20 ans en arrière à l'époque de la Nintendo 64. Mais est-ce que la magie va opérer sur ce nouveau duo ? Le jeu est-il le digne successeur de Banjo-Kazooie ? La réponse dans ce test de Yooka-Laylee.

Entre références 

Yooka-Laylee se présente comme le successeur spirituel de Banjo-Kazooie et il ne s'en cache pas, bien au contraire. Développé par des anciens du studio Rare à qui l'on doit les mythiques jeux comme la trilogie Donkey Kong Country sur Super Nintendo ou encore Goldeneye, Perfect Dark et bien sûr Banjo-Kazooie sur Nintendo 64, ces développeurs ont eu la bonne idée de nous proposer un tout nouveau jeu de plateformes à l'ancienne bourré de références et d'hommages au duo cultissime qu'est l'ours Banjo et l'oiseau Kazooie.

En effet, celles et ceux ayant connu les jeux Banjo-Kazooie ou Banjo-Tooie sortis tous les deux sur Nintendo 64 n'auront aucun mal à esquisser plusieurs petits sourires en jouant à Yooka-Laylee tellement la nostalgie prendra le pas.

Et Hommage 

Tout dans le jeu fait penser de près ou de loin à Banjo-Kazooie dès lors qu'on lance le jeu, les références et hommages tombent les uns après les autres. Déjà le duo, Yooka le caméléon et Laylee, la chauve-souris est dans la lignée de Banjo et Kazooie dans leur façon de parler et de se mouvoir. Yooka tout comme Banjo est calme et cherchera toujours à être gentil et aimable alors que Laylee, elle, comme Kazooie, sera froide et n'hésitera pas à casser à la moindre occasion. Ce qui nous amène à des dialogues très amusants la plupart du temps. Ce n'est pas tout car un des gros clin d'oeil gardé pour les dialogues est l'absence totale de voix dans le jeu. À la place, tout comme sur Nintendo 64, on aura droit à des onomatopées propres à chaque personnage.

Bien entendu, le jeu bénéficie de tellement de références et d'hommages qu'il serait trop long de tous les citer mais pour faire court, tout comme Banjo et Kazooie, Yooka et Laylee est un duo réussi qui devra récolter pleins d'objets, techniques en tout genre dans différents mondes au thème unique, le tout avec de la bonne plateforme à l'ancienne combinée à une bonne dose d'humour et de blagues.

Nostalgiquement beau

Avec Yooka-Laylee attendez vous à un monde très coloré comme l'est chacun des cinq mondes thématiques que l'on traversera en plus du HUB Central et d'autres endroits comme la maison bateau de Yooka et Laylee.
Si graphiquement le jeu s'en sort plus que bien, c'est surtout artistiquement que la différence se fait.

En effet, la direction artistique permet au jeu d'obtenir un cachet unique, envoûtant et joyeux qui nous transportera du début à la fin comme un enfant découvrant un film Disney.
Au delà de ça, le jeu est bien optimisé, aucun ralentissement n'est à signaler, hormis quelques textures un peu baveuses par moment.

Yoojo Layzooie 

On arrrive au gameplay qui heureusement ne déçoit pas et reste dans la lignée de ce que nous offrait Banjo et Kazooie. Sauter, courir, planer, taper et pleins d'autres mouvements. Le duo Yooka et Laylee se manie avec facilité ce qui nous donne envie d'explorer le jeu de fond en comble. Tout comme dans Banjo-Kazooie, il faudra débloquer des techniques (de nouveaux mouvements) au fur et à mesure de la progession dans le jeu par l'intermédiaire d'un personnage. De nouvelles aptitudes sont très importantes et vous permettront d'accéder à de nouvelles zones jadis inaccessibles.

Niveau plateformes, c'est de la pure à l'ancienne qui vous attend avec tout un tas de collectibles à ramasser comme les plumes dorées qui sont l'équivalent des notes de musique dans Banjo-Kazooie. Sinon attendez-vous à rager quelques fois à cause d'une caméra un peu capricieuse qui vous fera perdre quelques vies au passage.

Des livres et des pages

La quête numéro un de Yooka-Laylee est la collecte des Pagies qui sont l'équivalent des pièces de puzzles dans Banjo-Kazooie. Chaque monde correspond à un livre dans le jeu, où il faudra pour chacun récupérer 25 Pagies (pages) et vous permettront de progresser dans la Ruche (Hub-Central). Ces mondes que l'on peut explorer comme bon nous semble sont constitués de deux versions, une courte et une version étendue. Il faudra un certains nombre de Pagies pour débloquer ce dernier et accéder au monde dans sa totalité.

Ces Pagies pourront-être récupérées de différentes manières plus ou moins difficiles et il n'est pas rare de devoir en laisser une de côté par frustration ou tout simplement parce qu'il vous faut une aptitude spécifique.

Test Yooka-Laylee PS4 FR

Les plus

  • Un univers beau, coloré et vaste
  • Un bon Duo digne de Banjo et Kazooie
  • Un gameplay à l'ancienne
  • Une bande-son mémorable et qui reste dans la tête
  • De l'humour comme dans Banjo-Kazooie
  • Une bonne durée de vie
  • Références et hommages en veux tu en voilà
  • Vivement la suite

Les plus

  • Une caméra capricieuse
  • Des mini jeux bof bof
  • Pas assez de mondes
  • Les écrans de chargements qui cassent l'immersion et en plus qui rament
16

Sans atteindre la perfection, Yooka-Laylee se positionne bel et bien comme le successeur spirituel à Banjo-Kazooie. Les nostalgiques de l'ère Nintendo 64 seront aux anges et en terrain connu alors que les néophytes eux découvriront les joies et la frustration des jeux de plateformes à l'ancienne. Au final, le pari est en grande parti réussi et l'on retrouve la magie des jeux du studio Rare de l'époque même si le jeu n'est pas exempt de défauts, à commencer par une caméra capricieuse et des mini jeux pas très intéressants. Mais ce n'est rien à côté de l'Océan de qualité dont bénéficie ce Yooka-Laylee en espérant une suite tout aussi réussie que l'a été celle de Banjo-Kazooie, on croise les pattes.

Sujets : Yooka-Laylee Playtonic Games Team 17

D'autres Tests

Commentaires