Suivez-nous sur :

Test 2Dark : les psychopathes sont de sortie

Dans Tests par XtaZe, le 17 Mars. 2017 à 15:39

Explorez le glauque dans son plus sombre état dans notre test de 2Dark.

En 1992, Frederick Raynal posait les bases du survival-horror grâce à Alone in the Dark. Jeu maintenant cultissime et adoré des amoureux du genre. Désormais, il est de retour avec une nouvelle production, 2Dark, qui s'annonce des plus prometteuses. Sorti le 17 mars 2017 sur PS4, Xbox One et PC, il est temps de découvrir toute la noirceur de l’espèce humaine ainsi que ses vices les plus tordus.

2Glauque

Juin 1969, le détective Smith passe, accompagné de sa famille sont en camping en forêt pour passer un week-end heureux, tout ce qu’il y a de plus normal. Sa femme s’en va alors, accompagnée de ses deux enfants, chercher du bois pour le feu. Mauvaise idée… Smith entend des cris et s’empresse de rejoindre sa femme qu’il retrouve égorgée alors que ses enfants se font enlever devant lui. Impuissant devant cette tragédie, la vie de notre détective a basculé à tout jamais.

On le retrouve cependant 7 ans plus tard, toujours avec l’espoir de retrouver son fils et sa fille un jour, et en vie, espérons-le. Pour tenter d’en apprendre plus, il va alors enquêter sur les récentes disparitions d’enfants au sein de sa ville, Gloomyditch. Son enquête va l’emmener tour à tour dans un parc d’attractions abandonné, l’immeuble d’une riche héritière, un hôpital, une boucherie etc… Smith se rendra alors compte que ces lieux, en plus d’être tous glauques, ont tous un lien entre eux, comme une sorte de réseau de traffic d’enfants. Mais comment se sont-ils connus ? Et cette piste mènera-t-elle Smith à ses enfants ?

Un scénario qui fait froid dans le dos et qui aurait pu mener à un excellent jeu de survival-horror, surtout avec Frederick Raynal à sa tête, mais 2Dark est avant tout un jeu d’infiltration où la prudence sera de mise et la discrétion votre plus grande alliée. Votre but sera de récolter des indices sur ce vaste réseau afin de progresser dans votre enquête ainsi que de libérer le plus d’enfants possibles. Le jeu se veut également crescendo en terme de glauque avec des adultes pervers, vicieux et aux comportements déviants.

2Dead, 2dumb

Pour libérer ces enfants, il faudra faire preuve de discrétions pour éviter les détraqués qui peuplent les niveaux de 2Dark. Le combat rapproché étant souvent synonyme de 2Dead, sauf en cas d’extrême prudence et de coups fourbes par derrière dans le noir. De plus, votre calibre .38 n’ayant pas de balles illimitées, il faudra les utiliser avec parcimonie ou en récupérer dans les niveaux. Pareil pour ce qui est des sources de lumière. Vous aurez sur vous un briquet qui fournit de la lumière de façon illimitée mais sur une trop courte distance et une lampe torche qui vous permettra d’avancer aisément mais qu’il faudra recharger à l’aide de piles. Vous pourrez également opter pour des lanternes ou des bougies, que l’on retrouve dans les niveaux. Les niveaux étant très sombres et se déroulant toujours de nuit (comme par hasard), ces sources de lumière portative seront très utiles. Les développeurs étant malgré tout aussi vicieux que les antagonistes du jeu, vous trouverez de nombreux pièges mortels qui vous feront sursauter les premières fois (cf Live sur 2Dark). 

En outre, si vous vous trouvez dans une zone de lumière, votre inventaire passera au rouge, indiquant que vous êtes visible. Si vous vous trouvez dans l’ombre cependant, votre inventaire sera bleu et vous indiquera que vous êtes à même de commettre un meurtre en toute discrétion.

Bien entendu, éviter les combats est récompensé, surtout si vous ne faites aucune victime. Il serait dommage de vous transformer vous-même en tueur en série alors que c’est ce que vous cherchez à combattre ; même s’il s’agit souvent de la solution de facilité.

Une fois les méchants neutralisés, il vous faudra sauver les enfants. Pour cela, vous pouvez les prendre de force sous votre bras. Ou alors leur demander de vous suivre. Cependant, si vous appuyez plusieurs fois de suite pour leur demander de vous suivre, votre voix sera plus forte mais les ennemis risquent de vous entre également. Vous aurez la possibilité de leur demander de rester sur place aussi. Attention cependant à ne pas trop vous éloigner sinon les enfants ne vous suivront plus et seront vulnérables aux différents dangers, les ennemis n’hésitant pas à tuer les enfants pas sages.

Le système de sauvegarde enfin est très intéressant. En effet, pour sauvegarder vous devrez combiner votre briquet (ou une bougie) et votre paquet de GloomyStrike (vos cigarettes). Votre personnage se mettra alors à fumer mais sera vulnérable aux attaques. Pas de panique, vous pouvez stopper la pause clope mais la sauvegarde sera alors annulée. A vous de trouver le bon endroit pour sauvegarder donc. Cette mécanique de gameplay est d’autant plus intéressante que si vous fumez trop, vous vous mettrez à tousser et donc serez plus facilement détectable mais ne vous inquiétez pas, il faut vraiment sauvegarder tous les 10 mètres pour que votre personnage commence à tousser.

2Dark

Si déjà de par son histoire, qui est un thème très peu abordé, le jeu se démarque, 2Dark se démarque également par une ambiance générale sombre, malsaine et qui glace le sang. La bande-son, très bien choisie, colle à merveille avec cette ambiance sombre mais la direction artistique n’est pas en reste. Très sombre, le jeu utilise ici la technique du voxel, c'est-à-dire du pixel en volume pour une impression de relief et non pas seulement de pixel plat, fade et sans saveur.

Notons également une ressemblance très marquée entre Frederick Raynal et Smith, notamment au niveau de la chevelure.

Si la bande-son nous plonge dans le jeu, certains bruitages sont cependant dignes de l’époque de la PS1. Notamment les ordres de Smith aux enfants. Enfin, malgré la présence de nombreux textes, il n’y a de voix que lors des monologues de Smith pendant les temps de chargement.

En somme, un retour au rétro appréciable, unique grâce à une technique qui oscille entre rétro et nouveauté pour un combo gagnant de toute beauté.

TEST 2DARK PS4 FR

Les plus

  • Une histoire qui prend aux tripes
  • Le style retro
  • L'atmosphère glauque et glaçante
  • Différentes approches
  • Des mécaniques de gameplay intéressantes

Les moins

  • Un peu court
  • Quelques petits bugs
  • IA parfois à la ramasse
  • Visibilité parfois réduite
16

2Dark, malgré ses petites lacunes, reste une expérience vidéoludique hors du commun. Un retour au rétro qui fera plaisir aux nostalgiques, un nouveau challenge d’horreur pour les plus courageux. 2Dark est une petite perle qui a tout pour rester mémorable, de par le thème abordé et la patte graphique utilisée. Une nouvelle réussite de la part de Frederick Raynal.

Sujets : 2Dark Frederick Raynal Smith Bigben Interactive

D'autres Tests

Commentaires