Suivez-nous sur :

Test Sniper Elite 4 : Sniper un jour, Sniper toujours

Dans Tests par XtaZe, le 17 Fév. 2017 à 13:09

Karl Fairburne reprend du service dans notre test de Sniper Elite 4 sur PS4 et tuer des nazis au passage.

Développé par Rebellion, la licence Sniper Elite est une des pionnières dans le domaine du jeu de tireur d’élite. Après 3 épisodes et 3 spin-off zombies, Sniper Elite 4 est là et Karl Fairburne est bien décidé à montrer qu’il en a dans le pantalon. A coup de sniper ou d’armes automatiques, il est décidé à bouleverser une fois de plus le IIIe Reich et à tuer le plus de nazis possibles. Sorti le jour de la Saint-Valentin, le jeu saura-t-il faire battre les cœurs ?

Cest les vacances en italie

Adieu l’Afrique de Sniper Elite III et bienvenue sous le soleil italien. Une fois de plus, vous incarnez Karl Fairburne et avez décidé d’en découdre avec le régime d’Adolf. Il s’agit une nouvelle fois de se battre pour les Américains qui ont eu vent d’une super-arme développée par les nazis. Il s’agit de missiles téléguidés, une innovation à l’époque. Ainsi, Karl va devoir faire tout ce qui est en son pouvoir afin de récolter le maximum d’informations et faire en sorte que cette technologie ne fasse pas défaut aux Alliés. Cependant, vous ne serez pas seul dans votre quête et pourrez compter sur le soutien de la Résistance italienne.

Le scénario est à première vue très simple voire bateau. La Seconde Guerre mondiale étant vue et revue dans le jeu vidéo, il est difficile de faire dans la nouveauté et de faire quelque chose de transcendant. Ainsi, l’histoire n’est clairement pas le point fort du jeu mais il aura le mérite de donner un intérêt à tous les objectifs secondaires qui agrandissent la durée de vie.

Et parlons-en de la durée de vie. Il faudra compter une petite heure par mission si vous remplissez tous les objectifs principaux et secondaires et plus si vous jouez dans une difficulté plus ardue ou que vous souhaitez ramasser tous les collectibles. Les missions étant au nombre de 8, cela nous donne un peu moins d’une dizaine d’heures. Pour le nombre de missions, cela reste honorable. La rejouabilité faisant elle aussi une partie importante du travail, vous trouverez rien que dans le solo une quinzaine d’heures ; voire plus en fonction de la difficulté ; pour effectuer toutes les possibilités proposées par le jeu. De plus, les niveaux sont très grands et si vous souhaitez explorer de fond en comble tous les secrets de chaque map, cela rallongera également la durée de vie du mode solo.  

Mais que serait un jeu Sniper Elite sans la fameuse mission avec le Führer Adolf Hitler. Il s’agit là de la deuxième marque de fabrique du jeu avec la frag cam mais petit problème ; pour cet épisode, seul les possesseurs du Season Pass ou ceux ayant précommandé le jeu peuvent bénéficier de cette mission. Plutôt dommage quand on sait qu’il s’agissait d’une des missions les plus riches en terme de possibilités d’approche et de possibilité d’assassinat. Hitler devra patienter mais nul doute qu’on le retrouvera au prochain épisode. Espérons cette fois-ci qu’il ne sera pas en DLC mais inclus dans le jeu de base.

Boom, headshot

Si l’histoire ne fait pas battre les cœurs, il en est de même pour le gameplay qui permet surtout de les abattre, les cœurs. Ou des crânes, des poumons ou même des testicules. Bref, les possibilités de tuer un ennemi sont très grandes avec votre fusil de précision et la frag cam permettant de voir au ralenti le trajet de votre balle jusqu’à l’ennemi puis de voir au rayon X où la balle a frappé est désormais un classique pour la licence et c’est toujours aussi jouissif de votre la mâchoire de votre ennemi se fracturer au contact de votre balle. Pour les plus sensibles, il est possible de désactiver la frag cam mais soyons honnêtes, cela gâche grandement le plaisir de jeu.

Si vous n’êtes très sniper (qu’est-ce que vous faites sur ce jeu alors ?), vous pourrez bien évidemment y aller de façon plus bourrine avec votre fusil d’assaut. Mais dans les deux cas, les munitions étant extrêmement limitées, si vous souhaitez effectuer tous les objectifs, il vous faudra alterner entre sniper et arme secondaire et bien entendu ramasser des munitions sur les ennemis tomber au combat.  Sachant que pour certains objectifs comme détruire des chars, vous ne pourrez être discret sachant qu’il faut d’abord « affaiblir » le véhicule avec une mine ou une grenade puis lui poser une charge explosive.

Vous aurez également accès un arsenal plutôt complet mais la politique de DLC de Rebellion fait qu’un tiers des fusils de précision est en DLC. Pour les armes secondaires et les armes de poing, c’est un peu moins mais il y a tout de même énormément de DLC ce qui renforce l’aspect incomplet du jeu. Avant chaque mission, ou partie en multijoueurs, vous pourrez choisir votre équipement ainsi que vos accessoires (grenades, bandages, trousses de soin, etc…) et même en faire des classes par défaut (Alpha, Bravo, Charlie, etc…). De plus en grimpant les niveaux, vous débloquerez à chaque fois deux compétences mais vous ne pourrez avoir accès qu’à une seule à chaque fois. (exemple : Augmenter le rythme cardiaque OU le rythme cardiaque se stabilise plus vite). Graphiquement, le jeu n’a rien d’exceptionnel. Il n’est pas moche mais n’a rien pour claquer à la rétine. N’étant pas l’intérêt principal de ce jeu, on lui pardonne car cela n’affecte en rien le plaisir de jeu. Cependant, les visages sont plutôt joliment modélisés, en particulier le faciès des allemands.

Qui sera le meilleur sniper ?

Afin de prolonger encore plus la durée de vie, Sniper Elite 4 donne accès à 6 modes de jeu en multi. On a bien entendu les traditionnels Match à mort ,Match à mort par équipe et Roi de la colline où il s’agit de capturer des radios. Cependant, le jeu profite de ses caractéristiques de gameplay particulières pour proposer des modes de jeu particuliers. On a le droit donc aux modes Roi de la distance et Roi de la distance en équipe où le but sera ici de faire des frags le plus loin possible. L’équipe gagnante sera l’équipe avec la plus grande distance de tir. Ainsi, il faudra mettre vos compétences de sniper à rude épreuve pour tirer du plus loin que vous pouvez. Enfin, dernier mode et pas des moindres, le mode Pas de traversée. Une barrière infranchissable vous force à rester dans votre coin de la map et donc à nouveau d’utiliser vos talents de sniper pour trouver et tuer vos ennemis. Le jeu profite donc d’être un jeu de tireur d’élite pour proposer des modes de jeu adaptés à ce style de jeu et y arrive avec brio.

Je couvre tes arrières

Pour ceux qui est de la coopération, Sniper Elite 4 vous donne accès à 3 mode de jeu. Vous pourrez bien entendu parcourir les 8 missions de la campagne solo en coopération ou alors survivre à des vagues d’ennemis (vous pouvez aussi le faire en solo) ou enfin participer au mode « Observation asymétrique » où un joueur incarne un agent de terrain (arme secondaire et arme de poing) et un sniper qui est observe de sa colline pour protéger l’agent contre les éventuels dangers qu’il n’aurait perçu. Un bon moyen de jouer en teamplay et de s’amuser entre amis ou avec un joueur en ligne. Ce dernier mode s’apparente à une alternative à la campagne solo puisqu’il s’agit ici de remplir des objectifs. Seul hic, le nombre de missions est plutôt pauvre et se compte au nombre de 2. Nul doute que d’autres devraient arriver en DLC qui, une fois de plus, devraient être payants. Cependant, ces 3 modes de jeu sont également super jouissifs et permettent une alternative au combat contre d’autres joueurs que propose le multijoueurs.

Notre test vidéo de Sniper Elite 4

Les plus

  • La frag cam jouissive
  • Les modes de jeu en multi
  • Niveau très grands
  • Une forte rejouabilité
  • Approches différentes possibles

Les moins

  • Graphiquement moyen
  • Une histoire peu passionnante
  • Des DLC pour tout et pour rien
  • Hitler en DLC
14

Sniper Elite 4 est un bon défouloir pour les snipers en herbe. La période vue et revue fait que le scénario n’a pas su proposer quelque chose de neuf mais la joie éprouvée à faire les plus beaux kills à la frag cam rendent le jeu jouissif à souhait. Combinez ça avec une très bonne durée de vie due à la rejouabilité énorme et vous obtiendrez Sniper Elite 4. Le multijoueur et la coopération rajoutent également de bonnes heures de jeux qui feront patienter les plus patients jusqu’au prochain épisode ou le spin-off estampillé Zombies.

Sujets : sniper elite 4 rebellion karl fairburne

D'autres Tests

Commentaires