Suivez-nous sur :

Test Final Fantasy XV : Un clivage vidéoludique et pourtant...

Dans Tests par MehdinhoElBarr, le 04 Déc. 2016 à 19:53

Revue Multimédia vous propose le test écrit et vidéo Final Fantasy XV sorti le 29 novembre 2016 sur PS4 et Xbox One.

Final Fantasy XV est un jeu Action-RPG. Il est développé et édité par Square Enix. Disponible depuis le 29 novembre 2016, Revue Multimédia a accompagné le Prince Noctis dans sa reconquête du royaume de Lucis.

Initialement intitulé Final Fantasy Versus XIII lors de son annonce à l'E3 2006, il est développé par l'équipe de Kingdom Hearts 1 et 2 avec Tetsuya Nomura. En 2013, le jeu devient Final Fantasy XV et Hajime Tabata rejoint le projet pour ensuite devenir en 2014, le réalisateur exclusif du jeu.

"Pour les fans de Final Fantasy et les nouveaux venus"

FFXV scénario

Tout d'abord, il faut savoir que Final Fantasy XV fait parti de la compilation (mythologie) Fabula Nova Crystallis Final Fantasy. On y retrouve aussi Final Fantasy XIII, Final Fantasy XIII-2, Lightning Returns: Final Fantasy XIII, Final Fantasy Type-0 et Final Fantasy Agito.

Le jeu se déroule dans le monde d'Eos, Noctis Lucis Caelum le Prince du royaume de Lucis doit quitter la capitale Insomnia sur ordre de son père, le roi Regis. Le but de son voyage est de retrouver son amie d'enfance et Oracle Lunafreya Nox Fleuret avec laquelle il doit se marier pour des raisons politiques. Noctis est accompagné de ses amis Gladiolus, Ignis et Prompto. Peu de temps après leur départ, Insomnia est attaquée par l'Empire Niflheim. Noctis s'engage donc dans une longue quête initiatique afin de sauver son peuple et de reprendre ce qui lui revient de droit : Le Trône du Roi.

Côté intrigue, on s'arrêtera là pour éviter tout spoils. Le but étant de découvrir par vous-même cette histoire qui se veut aussi magnifique que touchante.

Pour les personnes qui souhaitent faire de Final Fantasy XV leur premier Final Fantasy pas d'inquiétude, vous pouvez commencer par celui-ci sans avoir joué aux précédents opus. De plus, si vous voulez en savoir un peu plus sur l'univers de ce FF, on vous conseille de regarder le film Kingsglaive : Final Fantasy XV et l'anime Brotherhood : Final Fantasy XV.

Plongé dans un open-world dès le début, Noctis sera accompagné de ses amis et gardes royaux les plus proches.

Gladiolus Amiticia, le plus âgé du groupe est un ami d'enfance de Noctis. Tous les membres de la maison Amiticia sont de fervents protecteurs de la famille royale comme Clarus, le père de Gladio, qui est connu comme étant le "Bouclier du Roi". Gladio c'est le tank de l'équipe, beaucoup de PV et une bonne attaque mais ses atouts ne s'arrêtent pas là. En effet, ce dernier à une certaines connaissance en art de la guerre et en survie. Après chaque combat, vous pourrez compter sur lui pour récupérer des potions et autres objets.

Ignis Stupeo Scienta, le fin stratège de l'équipe. Connaissant Noctis depuis très longtemps, il est un véritable consultant pour celui-ci. Très pragmatique, il conseille Noctis du mieux qu'il peut. Aux combats, la force d'Ignis réside dans sa rapidité d'attaque et son analyse des ennemis ce qui fait de lui un véritable tacticien. Il est aussi le conducteur et surtout le cuisinier de l'équipe. Vous pourrez compter sur lui pour vous préparer des mets délicieux au fil de votre aventure.

Prompto Argentum, c'est le clown de l'équipe. Il a rencontré Noctis à l'école, ne faisant pas partie de la royauté, il ne devrait pas se trouver à ses côtés mais leur amitié vaut beaucoup plus que ça. Pendant les combats Prompto est le seul (excepté Noctis) à utiliser des armes à feux car c'est un tireur hors pair. Ce qui l'aime par dessus tout c'est de prendre des photo car oui, Prompto fera en sorte qu'à la fin de l'aventure, vous ayez un maximum de souvenirs visuels.

Outre vos compagnons, vous serez aidé par d'autres personnages comme Cindy et son grand-père Cid Sophiar qui tiennent le garage d'Hammerhead. Car oui, une fois n'est pas coutume le Cid de ce Final Fantasy sera aussi mécanicien et vous proposera ses services pour améliorer votre mouture royale, la Régalia. Des membres du Royaume de Lucis vous viendront aussi en aide comme le très badass Cor Leonis (clin d'oeil à Squall de FFVIII ?) et plein d'autres.

Tout au long de votre aventure vous aurez une magnifique, sublime, et incroyable bande son qui vous accompagnera. Mais ce n'est pas étonnant quand on voit qui est derrière cette composition, à savoir Yoko Shimomura qui est connu pour avoir composé les musiques des jeux Kingdom Hearts.

Les doublages sont aussi une grande réussite, que ce soit en français, japonais ou anglais. On sent bien que la licence Final Fantasy est appréciée à travers le monde entier. Toutes les équipes de doublage ont réalisé ceci avec le coeur, un grand bravo à eux.

Point important car il intéresse énormément de monde, sachez que le jeu se découpe en deux parties distinctes. La première concerne l'open world où vous pouvez faire différentes quêtes annexes, visiter et bien entendu avancer dans la trame principale. La seconde quant à elle sera très linéaire, pas mal d'événements vont s'enchaîner mais pas d'inquiétude, il vous sera possible à certains moments de retourner dans l'open world pour finir ce que vous aviez commencé. Pareil pour la fin du jeu, il vous sera possible de retourner dans le monde ouvert. On ne vous expliquera pas comment dans ce test car c'est sujet à spoil mais pas de stress, tout est parfaitement expliqué in-game. Bon, on reprend !

L'expérience road trip par excellence

FFXV scénario 2

Hajime Tabata souhaitait que Final Fantasy XV soit ressenti comme un véritable road trip par le joueur et c'est gagné. En effet, durant la première partie qui est en open world, un ensemble d'éléments vous fera ressentir ça. Les discussions in-game, balades à pied, en Chocobo ou avec la voiture. Les loisirs de chacun renforcent aussi cette sensation avec Ignis qui vous préparera à manger le soir ou encore Prompto qui prendra les meilleurs clichés de la journée que vous regarderez le soir même dans votre campement, caravane, motel ou encore hôtel de luxe pour sauvegarder vos plus belles photos et par la même occasion monter des niveaux car c'est seulement quand vous dormez que vous récupérez toute votre expérience de la journée.

D'ailleurs ce road trip vous amènera à visiter des régions magnifiques, entre le désert de Leide ou encore les vallées de Duscae, il y a de quoi avoir le souffle coupé. Il est clair que Final Fantasy XV propose actuellement les plus beaux paysages présents dans un monde ouvert. Alors oui, il n'y a pas beaucoup de monde sur les routes mais le contexte de l'histoire et l'environemment justifient ce "manque de vie"
sur les routes.

De plus, vous aurez pas mal de kilomètres à parcourir et comme dit plus haut, la Régalia sera là pour vous. Il vous sera possible de la conduire vous même ou de laisser Ignis le faire, l'occasion d'écouter les playlists présentes dans le jeu. Notons que c'est une conduite semi manuelle, impossible de faire du off road mais bon, est-ce vraiment un élément primordial pour profiter pleinement du jeu ? Non. Les améliorations pour la Régalia faites par Cindy et Cid vont de l'apparence jusqu'aux nouvelles fonctionnalités qu'on vous laissera découvrir par vous-même. Mention spéciale au menu d'amélioration qui rappelle étrangement le licence Gran Turismo.

Très vite dans le jeu, les Chocobos seront présents. Ils iront là où la régalia ne peut pas aller comme les bois et autres montagnes. Plus vous parcourez de kilomètres et plus ils montent en niveaux et gagnent en endurance et hauteur de saut. Un mode customisation est disponible et permet de changer le nom et la couleur de votre monture.

Douce nuit ou nuit sempiternelle en accompagnie de Daemons ?

FFXV scénario 3

On vous parlait plus haut de dormir dans différents endroit la nuit, sachez qu'en fonction d'où vous allez crécher, plusieurs bonus vous seront octroyés. Dormir à la belle étoile permettra de profiter des différents plats d'Ignis et donc gagner un boost pour la journée suivante. Si vous décidez de passer la nuit dans une caravane, motel ou encore hôtel, des bonus d'expériences vont seront attribués. Plus l'endroit où vous dormez est confortable plus le bonus est grand mais le portefeuille doit suivre car une nuit dans un hôtel de luxe c'est pas donné.

Vous aurez aussi la possibilité de ne pas dormir la nuit, mais là c'est du suicide. En effet, les Daemons (qui se prononce démons) seront de sortie et ne vous feront pas de cadeaux vous forçant à vous battre jusqu'à l'aube comme Guts dans Berserk. Au passage avec une épée deux mains ça rends vraiment bien, on se demande si ce n'est justement pas un clin d'oeil. Toujours est-il qu'après avoir survécu à une longue nuit
dans le jeu vous vous sentez grandit et plus fort, rares les jeux qui vous proposent ce genre de sensation.

Notons que le scénario reste assez cliché dans son ensemble et les personnages qui le composent stéréotypés. Mais l'univers et son background arriveront tout de même à vous immerger dans le monde d'Eos. Car oui, Final Fantasy XV c'est une leçon de vie, avec des compagnons tellement humains que vous aurez l'impression d'être le cinquième membres de cette aventure.

Un univers transcendant

FFXV Graphisme

Comme cité plus haut, Final Fantasy XV est un très beau jeu. Des panoramas somptueux, une direction artistique sans précédents et tout cela accompagné d'une lumière des plus réalistes ainsi qu'une distance d'affichage qui est juste complètement folle. Des polygones en veux-tu en voilà dans les cheveux qui donne un réalisme incroyable. Le moteur graphique Luminous remplit son travail avec brio. Chapeau à Square Enix de proposer un tel jeu sur console.

Mais qui dit open world dit quelques soucis techniques. aliasing sur le contour des cheveux, du pathfinding, quelques baisses de framerate, des textures un peu vilaines et parfois du popping. De plus, les temps de chargementsont vraiment longs mais en compensation, il faut avouer qu'une fois in-game, zéro, il n'y en a aucun. La caméra quant à elle est loin d'être bonne, une horreur lors des combats avec des arbres autour de vous ou encore dans les endroits clos. Alors oui, l'idée de ce FFXV a été annoncé il y a 10 ans mais le réel développement de ce jeu n'est que de trois ans et demie ce qui globalement malgré ses quelques coquilles lui permet amplement d'avoir la tête hors de l'eau.

Mention spéciale à l'ATH qui respecte l'identité visuelle des précedents Final Fantasy. Alors oui, les informations à l'écran sont parfois trop nombreuses mais c'est toujours un réel plaisir de voir que les origines de la licence sont toujours présentent après 29 ans d'existence.

Action...

FFXV Gameplay

Qu'on se le dise, Final Fantasy XV est innovant (au sein des FF) en terme de gameplay, la licence nippone a décidé de passer au Action-RPG et c'est une bonne chose. De plus, c'est l'équipe en charge de Kingdom Hearts 1 et 2 qui était en charge du développement et qu'est-ce que c'est bon ! Les phases de combats sont d'un dynamisme incroyable, le warp strike de Noctis en témoigne de lui même.

Concernant vos acolytes, ils vous aideront du mieux qu'ils peuvent, à aucun moment nous n'avons ressenti que Noctis devait faire le travail lui même, parfois c'est Gladio, Ignis ou Prompto qui mettra le coup de grâce sans que vous vous en rendiez compte. Toujours pendant les fights, vous serez amené à réaliser des combos avec vos compagnons qui sont d'une classe, juste énorme, digne d'un manga. Les limites (propres à la licence) peuvent être lancées une fois que la jauge prévue à cet effet soit remplie.

Les ennemis que vous croiserez tout au long de l'aventure sont divers et variés. En effet, le bestiaire de FFXV est plus que complet avec un chara-design qui colle bien à l'univers. Vous aurez l'occasion de les croiser de deux manières, la première est de voir une bande d'ennemis au loin et donc d'aller engager le combat avec eux. La seconde, divise les gens, parfois en vous baladant des monstres popperont sans explication vous forçant à engager le combat. Certains joueurs parlent d'un défaut de par leurs poppings et d'autres partent du principe que cela fait partie de la magie des Final Fantasy. En effet, dans les anciens jeux lors de vos balades sur la world map, vous ne voyez les ennemis qu' une fois le combat engagé. Et bien dans FFXV c'est pareil, il vous arrivera parfois de tomber sur des ennemis de cette façon. Si c'est un concept voulu par Square Enix, l'idée est plutôt bonne, on peut même prendre ça pour un clin d'oeil de leur part à destination des premiers fans de la licence.

Les invocations seront déblocables au fur et à mesure de l'aventure mais cette fois-ci, elles interviendront à leur guise. C'est donc sous certaines conditions que vous pourrez les invoquer et elles font mal, vraiment mal. On n'en dit pas plus sur cet aspect du gameplay afin de vous laisser savourer ce moment in-game.

...RPG

FFXV Gameplay 2

La composante RPG du jeu est bien présente et heureusement, vous aurez donc un système de level up classique en remplissant des quêtes et en éclatant des montres à travers les différentes régions du jeu. Des points de compétences pourront être débloqués, certains propres à un personnage et d'autres pour l'ensemble de l'équipe. Sachez qu'une bonne gestion des dépenses de vos PC est primordiale pour bien débuter le jeu.

Pour les armes et équipements, vous pourrez en récupérer en vous baladant, en récompense de quêtes ou tout simplement chez le marchant. Les armes sont classées dans différentes catégories et chaque personnage ne peut pas s'équiper de toutes les armes excepté Noctis. De plus, notre Prince pourra visiter les tombeaux de ses ancêtres pour récupérer des Armes Fantômes clin d'oeil ou pas à la licence Assassin's creed, en soit c'est une excellente idée. Ces artefacts anciens seront extrêmement puissants mais à chaque coup, Noctis perdra un peu de sa vie, à vous de bien gérer l'utilisation de ces armes.

La magie est complètement différente dans cet opus. En effet, ce n'est pas des sorts que vous allez apprendre mais des "recettes". Non loin des endroits pour camper vous trouverez des pierres remplies d'éléments de feu, glace et foudre. Vous pourrez extraire de ces éléments des pierres pour ensuite crafter des sorts et les enfermer dans des sphères magiques. Les recettes créées seront automatiquement enregistrées dans votre inventaire après création.

La durée de vie globale de Final Fantasy XV est des plus que correcte mais à tout de même créé une division entre les joueurs. Pas mal de quêtes FedEx mais sans surprise dans un RPG japonais, des personnages secondaires qui passent à la trappe et c'est vraiment dommage. une histoire principale beaucoup plus courte que les précédents opus (comptezenviron 20h pour FFXV contre 50h pour un FF classique) mais n'est-ce pas là une bonne chose ? Ce choix que Tabata et son équipe ont fait est tout simplement là pour rendre l'histoire plus compacte c'est d'ailleurs un choix qui n'a pas plu à tout le monde. Si elle s'accélère dans la seconde partie, c'est pour éviter de perdre en intensité. Alors oui, il y a des chapitres qui ne sont pas terribles d'autres extrêmement courts, mais l'essence même de ce Final Fantasy XV ne réside pas dans sa durée de vie, mais dans ce qu'il a à raconter et surtout dans sa façon de le faire.

FFXV gameplay 3

Notre test vidéo de Final Fantasy XV sur PS4

Les plus

  • L'histoire
  • Un quatuor qui restera dans nos coeurs
  • Leurs dialogues in-game
  • L'univers somptueux d'Eos
  • Actuellement l'open world le plus beau
  • Des combats dynamiques
  • Les invocations
  • La crainte de la nuit
  • La recherche des Armes Fantômes
  • La bande son de Yoko Shimomura
  • Les doublages

Les moins

  • Des quêtes secondaires un peu trop fedEx
  • Des personnages qui passent à la trappe
  • Quelques défauts techniques
  • Des problèmes de caméra quand il y a plusieurs ennemis
18

Final Fantasy XV sera sans doute le clivage vidéoludique de 2016 et pourtant... Il fait parti des jeux qui vous accompagne encore après avoir éteint votre console et qui marque votre âme de joueur à tout jamais. Des graphismes magnifiques, des panoramas juste sublimes, une OST grandiose, un doublage au top et une histoire qui touche en plein coeur. Par ailleurs, il est vrai que le jeu contient son petit lot de défauts mais rien qui vous empêchera de profiter pleinement de votre aventure en compagnie de Noctis, Gladiolus, Ignis et Prompto. Qu'on le veuille ou non, Final Fantasy XV s'inscrira avec le temps dans la pop culture et grâce à cet opus qui est un hit incontournable de cette fin d'année 2016, la licence Final Fantasy obtient un second souffle qui rassure pour son avenir mais aussi celui d'un certain Kindgom Hearts 3...

Sujets : Final Fantasy XV Test PS4 Xbox One Square Enix

D'autres Tests

Commentaires