Suivez-nous sur :

Test Battlefield 1 : Une innovation triomphante

Dans Tests par XtaZe, le 23 Oct. 2016 à 00:14

Comme chaque année, Battlefield et Call of Duty se livrent une guerre sans relâche et c’est au tour de Battlefield de commencer les hostilités.

Chaque année, à l’instar des jeux de sports qui se font la guerre, a lieu une autre guerre entre les deux leaders des FPS à savoir Call of Duty et Battlefield. L’un situé dans une guerre toujours plus futuriste, l’autre a joué la carte de l’innovation en proposant pour la première fois un FPS se déroulant durant la Première Guerre mondiale. Difficile donc de ne pas se laisser tenter par cet univers atypique , sachant que c’est DICE qui s’en occupe.

La première guerre mondiale comme si vous y etiez

Alors qu’on sait que la grande force des Battlefield réside dans leur multi, on s’attendait tout de même à avoir une véritable campagne après le désastre du dernier jeu de DICE, à savoir Star Wars Battlefront, et sa campagne inexistante. Si on est loin d’un Battlefront et que la campagne est effectivement présente, ne vous réjouissez pas trop.

En effet, le solo de Battlefield 1 s’attarde principalement à vous apprendre les subtilités du gameplay, les modes de jeux du multi et ce qu’il vous sera nécessaire de faire une fois le champ de bataille rejoint en multijoueurs. On peut comparer cela à une sorte de gros didacticiel en vue de vous préparer pour les batailles en multijoueurs. Si cela ne se remarque pas directement, il ne faudra pas longtemps avant de vous rendre compte que les situations sont quasi identiques. Et en parlant de similarité, parlons des maps utilisées pour la campagne qui sont les mêmes que pour le multi à peu de détails près.

On notera cependant une mise en scène splendide avec des passages inoubliables (notamment la scène du pigeon). DICE vise à rendre ces soldats humains et montre que derrière l’arme et l’armure, il y a un homme et ce ne sont pas de simples machines à tuer. Cet aspect humain est accentué par le fait que l’on découvre la vie de ces hommes et cette femme avant la guerre à travers l’intermédiaire de flashbacks. Si la campagne ne brille pas par son originalité, elle brille par sa mise en scène.

On reprochera également le fait que la campagne soit trop courte malgré des personnages intéressants. C’est un total de 6 mini-histoires qui vous permettront de découvrir différents aspects de la guerre passant par la France, l’Italie ou encore les déserts d’Arabie. Certains sont mieux développés que d’autres et on le note particulièrement au nombre de missions qui sont accordés à ces personnages.

Le cheval, cest vraiment génial

Au niveau du gameplay, on reste dans quelque chose de basique pour un FPS. Cependant, on est dans Battlefield, et il ne faut pas oublier que le décor est entièrement (ou presque) destructible ce qui est une des forces du jeu. En plus de rajouter du dynamisme et du réalisme au jeu, cela offre des possibilités de gameplay plutôt intéressantes et la destruction toujours plus poussée est vraiment très plaisante.

On note tout de même quelques petits bugs notamment des corps et objets flottants, quelques bugs de collisions, des bugs d’affichage, bref des petits bugs qui n’entachent pas forcément le plaisir de jeu et qui ne sont pas dérangeants au point de ne pas pouvoir jouer mais qui auraient dû être réglés au terme de la bêta.

Cependant, Battlefield 1 apporte son lot de nouveauté au gameplay notamment le gaz moutarde, typique de la Première Guerre mondiale qui vous obligera à mettre votre masque à gaz si vous ne voulez pas mourir. Vous aurez également la possibilité d’utiliser une baïonnette sur votre arme ce qui vous permettra de transpercer vos ennemis ou de courir comme un dégénéré sur le champ de bataille. Autre nouveauté, les chevaux. Quel plaisir de chevaucher son destrier dans le désert du Sinaï, sabre à la main, tranchant les adverses un à un. Même si ils sont sujets à quelques bugs mineurs, les chevaucher est un réel plaisir, que ce soit en solo ou en multi.

On a également un certain choix d’arme que l’on peut trouver correct à première vue mais lorsque l’on regarde de plus prêt en multi, on se rend compte qu’il s’agit souvent des mêmes armes mais avec des viseurs ou autres accessoires différents ce qui laisse à croire que l’arsenal est plutôt important alors qu’il est au final plutôt maigre. Mais une fois que vous avez trouvé votre arme de prédilection vous ne la lâcherez plus donc ce n’est pas une si mauvaise chose.

En revanche, ce qui peut être une mauvaise chose, c’est l’IA de ce jeu qui est parfois totalement à la ramasse, en particulier les chars ennemis qui ne sont pas en mesure de vous détecter alors que vous êtes devant eux mais légèrement caché par un mur. Cela a pour cause de rendre certaines phases du solo légèrement plus faciles, donc on ne va pas se plaindre non ?

Magnifique a souhait comme a son habitude

Outre le dynamisme et le réalisme qui se dégage du jeu, Battlefield 1 est, comme à son habitude, d’une beauté incomparable, Frosbite 3 oblige. Que ce soit les bâtiments qui sont d’une grande beauté une fois détruits ou les décors en eux même, on se croirait dans un film tellement le jeu est beau et réaliste. Notons par exemple les gouttes d’eau qui ruissellent sur l’arme lorsqu’il pleut ou encore la terre qui s’entasse sur votre arme lorsque vous trainez au sol.

La destruction n’est pas sans affecter la beauté. En effet, les tirs des différents véhicules peuvent amener à déformer complètement la map pour créer dans le sol des cratères par exemple ce qui change à la fois l’environnement mais également le gameplay.

Battlefield 1 pourrait etre un film

La bande-son du jeu est également un élément qui participe à la grandeur du titre. Que ce soit la bande-son qui est magnifiquement bien choisie ou les effets sonores qui font que nous nous sentons réellement impliqués dans cette guerre, tout est fait pour que vous soyez plongés à 200 % dans le jeu.

Les voix sont en VO pour le camp allemand et malheureusement en français lorsque l’on joue les anglais mais c’est le seul défaut de réalisme que l’on pourrait trouver à cette bande-son des plus épiques.

Ce sont des milliers dhommes qui ont pris part au combat

Battlefield 1 propose un multijoueurs riche et intéressant. Alliant nouveauté et recette qui marche, on se retrouve avec un multi plutôt fun, surtout entre amis. On a bien évidemment les traditionnelles classes (Assaut, Médecin, Soutien et Tireur d’élite) et quelques traditionnels modes de jeu bien connus tels que Match à Mort par Equipes (MME), Conquête ou encore Domination.  Au final, le jeu propose 5 modes de jeu. Parmi les nouveautés, on trouve le mode Pigeon de guerre où le but est de capturer 3 pigeons afin d’envoyer des messages à notre artillerie pour bombarder les positions ennemis. Plutôt intéressant, c’est un mode qui divisera la communauté en raison d’un grand nombre de joueurs qui ne comprennent pas l’intérêt des pigeons dans le jeu.

Parmi les nouveautés, on trouve un arsenal complet d’armes de corps à corps. Fini le traditionnel couteau, vous pouvez le remplacer par une hache, une batte, une pelle ou plus simplement un couteau plus puissant. Afin de vous procurer les diverses armes du jeu, un système de bons de guerre que vous récolterez en grimpant en niveau.

Autre nouveauté, on a également une météo dynamique. Cela peut donc changer le cours d’une partie du tout au tout. On prendra l’exemple maintenant très connu de la tempête de sable dans le désert.

Enfin, la grosse nouveauté de Battlefield 1 est le mode Opérations qui peut donc être considéré comme un sixième mode de jeu. Il s’agit de conquérir ou de défendre un territoire en fonction de votre faction. Si vous n’arrivez pas à défendre votre place, vous battrez en retraite jusqu’à ne plus pouvoir. Les cartes sont immenses et se déroulent en plusieurs parties. Il s’agit en réalité de l’ensemble des cartes d’une même zone rassemblées en une seule map. De plus, le mode se joue sur deux fronts. Tout d’abord dans une première bataille puis dans une seconde à un autre endroit. Il s’agit là du mode le plus intéressant qui ressemble un peu à une grosse coopération scénarisée.

 

Notre test vidéo de Battlefield 1 sur Playstation 4 :

 

Les plus

  • Les introductions
  • Les histoires prenantes
  • La bande-son
  • Le plaisir du décor destructible
  • Graphiquement au top
  • Le mode Opérations
  • Les chevaux
  • La météo dynamique

Les moins

  • Une campagne tuto multi
  • Mêmes maps pour le solo et le multi
  • Tout n’est pas destructible
  • Des petits bugs graphiques
  • Quelques baisses de framerate
  • IA des chars parfois défaillante en solo
17

Malgré quelques petits bugs qui n’entachent pas le plaisir de jeu, Battlefield 1 reste la bombe annoncée. Cependant, on fait rapidement le tour du jeu, la faute à un jeu axé sur le multijoueurs et à une campagne qui fait office de gros didacticiel pour le multi. Battlefield est plus connu pour son multi que pour sa campagne, c’est un fait mais on regrette tout de même le temps des campagnes des précédents Battlefield. On notera cependant la volonté de faire dans l’original en proposant un contenu atypique dans une époque que l’on explore peu dans le jeu vidéo. C’était un pari risqué, mais un pari réussi. Au final, Battlefield 1 ouvre avec brio les possibilités de jeux sur la Première Guerre mondiale et nous en a mis plein la vue. Le combat va être rude cette année pour son principal concurrent.

Sujets : Batllefield Battlefield 1 EA Electronic Arts DICE FPS Test Gameplay PS4

D'autres Tests

Commentaires