Suivez-nous sur :

Test Mafia III : Vrai diamant ou fugazi ?

Dans Tests par MehdinhoElBarr, le 09 Oct. 2016 à 23:35

Revue Multimédia vous propose le test écrit et vidéo sur PS4 de Mafia III sorti le 7 octobre 2016 sur PS4, Xbox One et PC.

Mafia III est un jeu d'action aventure à la troisième personne où le héros évolue dans un monde ouvert. Il est développé par Hangar 13 et édité par 2K Games. Disponible depuis le 7 octobre 2016, la famille Revue Multimédia a décidé de prendre le contrôle de New Bordeaux sur Playstation 4.

"Si tout ce que tu cherches à voir dans la vie c'est le mal, alors c'est tout ce que tu verras."

Mafia 3 scénario

Mafia III est la suite des jeux Mafia I et II qui sont sortis respectivement en 2002 et 2010. Après les années 30 et 40/50, l'action se déroule cette fois-ci à la fin des années 60. On y incarne Lincoln Clay, un métisse ayant une mère noire d'origine Dominicaine et un père blanc probablement italien. Il est recueilli dans un orphelinat quelques mois après sa naissance. Plus tard, il effectuera la guerre du Viêt Nam aux côtés des américains. A son retour, dans la ville fictive de New Bordeaux (qui est fortement inspirée de la Nouvelle-Orléans), il se rendra compte que la mafia noire à laquelle il appartient depuis son jeune âge et qu'il considère comme sa seule famille, sera face à des problèmes financiers qui pourraient leur coûter la vie. En effet, ces derniers doivent de l'argent à Salvatore "Sal" Marcano, le parrain de la mafia italienne de New Bordeaux. Très vite, le passé criminel de Lincoln le rattrape malgré lui et il se voit embarqué dans une spirale infernale. Laissé pour mort (avec une cicatrice bien badass) dans une fusillade face à Sal et ses hommes, son objectif sera de venger les siens qui ont injustement perdu la vie dans ce combat. Et pour ce faire, quoi de mieux que de s'associer à diverses personnes qui veulent aussi la mort de Sal Marcano tel que Vito Scaletta, personnage principal de Mafia II.

A noter que Mafia III se déroule dans un contexte historique bien particulier. Comme dit plus haut, le jeu se déroule en 1968 à New Bordeaux, une ville fictive qui est l'équivalent de la Nouvelle-Orléans. Cette métropole était sudiste et donc pro-esclavagiste durant la Guerre de Sécession. Nous sommes donc dans une époque où la ségrégation raciale vient de prendre fin, des militants comme Rosa Parks, Martin Luther King ou encore Malcom X se sont battus pour que les Hommes noirs aient les mêmes droits que les Hommes blancs. Et vous, vous incarnez Lincoln Clay, même s'il est métisse, il est considéré comme un noir. Vous évoluez donc dans un monde où la plupart des habitants se méfient de vous. Et c'est là que l'histoire de Mafia 3 prend tout son sens. La police examine tous vos mouvements et attend un faux pas de votre part, certains restaurants appelleront directement les forces de l'ordre si vous entrez dans leur établissement. Et c'est sans parler du nombre incroyable d'insultes racistes que vous rencontrerez durant toute votre aventure. Dans les quartiers pauvres, les autorités mettront beaucoup plus de temps à intervenir. Après tout, ce ne sont que les minorités qui peuplent ces taudis alors pourquoi se presser ? On précise tout de même qu'un message de la part des développeurs est présent en début de partie stipulant que tous les actes racistes dans le jeu ne sont pas des valeurs qu'ils défendent mais sont seulement là pour renforcer l'immersion, et cette dernière est une réussite totale.

Sachez que l'introduction du jeu qui dure environ 1 heure est très bien ficelée. En effet, cette dernière nous montre pourquoi Lincoln veut détruire tout ce que Sal Marcano a construit à New Bordeaux. Par la même occasion, vous apprendrez la plupart des mécaniques présentent dans le jeu.

L'histoire du jeu est présentée sous forme de documentaire à l'instar de l'émission "Faites entrer l'accusé". Chaque cinématique vous montrera des témoignages plus où moins proches de notre époque, ces derniers vous feront comprendre rapidement qui est toujours vivant ou non. Un concept très intéressant. Encore plus quand des sous-entendus sont fait sur le destin de certains personnages.

Comme pour les précédents opus, des personnages sortent du lot et l'on s'attache à eux. Prenez Lincoln Clay, physiquement c'est une masse à qui il ne faut pas chercher d'embrouilles. Mentalement, il est complètement tourmenté par ce qu'il a vu au Viêt Nam et ajoutez à ça la mort de sa famille à son retour. Vous obtiendrez un personnage psychologiquement dérangé qui sera prêt à tout pour arriver à ses fins. Les finish moves présents dans le jeu en sont l'exemple type. Ces dernières dégagent une telle haine de la part du héros qu'on a parfois l'impression d'incarner un tueur en série. A côté de ça, on sait qu'il a un bon fond. C'est un homme loyal et juste. Mais plus il avance vers son objectif de vengeance, plus il sombre dans les ténèbres et donc risque d'atteindre le point de non retour. Le prêtre qui connaît Lincoln depuis son enfance est aussi un des personnages très bien travaillé, constamment tourmenté entre sa foi et son envie d'aider notre héros, ses conseils pertinents apportent de la profondeur lors des dialogues. Mention spéciale à Salvatore "Sal" Marcano, mafieux de l'ancienne école, ce dernier est conscient que le monde évolue et par conséquent il cherche à se ranger au plus vite. Pour lui, l'héroïne n'est pas une option pour faire fructifier son empire.

Pour ma part, Mafia III nous propose une nouvelle aventure certes, mais les néophytes de la licence pourraient passer à côté de références non négligeables. A l'heure où la tendance est de contenter les fans et les néophytes (The Witcher 3, Fallout4), la licence Mafia souhaite se présenter comme une série film. En conclusion, commencer par le troisième opus n'est pas forcément la meilleur idée.

Par ailleurs, on va éviter de briser l'Omerta mais la façon dont ce Mafia III est lié aux précédents est très bien scénarisé.

"J'te raconte pas !"

Mafia 3 graphisme

Mafia III est un open world, durant les différentes présentations du jeu que nous avons pu voir à l'E3 et à la Gamescom, le jeu promettait d'être très beau même si les vidéos tournaient sur PC. Malheureusement, une fois la version PS4 en main c'est la déception. En effet, les textures ne sont pas jolies, on a l'impression que New Bordeaux est constamment plongé dans un brouillard. Alors oui, la ville est située non loin des marécages et donc ça s'y prête mais on sent que les développeurs en ont un peu trop profité. Beaucoup de bugs de collision, clipping ou encore popping. Certes, comme dit plus haut c'est un open world et c'est bien souvent ce genre de soucis que nous rencontrons dans les jeux du même type. Mais sur le plan technique, Mafia III n'a malheureusement rien à envier.

En parallèle on a le droit à de très jolies cinématiques avec des expressions faciale au top. Certaines zones du jeu qui ne paient pas de mine la journée dégagent une autre atmosphère le soir, qui mettra tout le monde d'accord. Pendant les gunfights, lorsqu'un ennemi est criblé de balles, la physique répond de la plus belle des façons. On ressent bien la puissance des différentes armes que Lincoln utilise et c'est jouissif à souhait.

"Jamais balancer les copains et toujours la mettre en veilleuse."

Mafia 3 gameplay

Comme dit plus haut, l'objectif dans Mafia III est de tuer Sal Marcano en réduisant en cendre tout ce qui lui appartient à New Bordeaux. Pour ce faire, Lincoln va s'entourer de collaborateurs qui ont tous une dent contre Salvatore. On a tout d'abord Cassandra, chef du gang des haïtiens et un peu trop black power. Thomas Burke, un Irlandais boiteux et ivrogne qui flirt avec la mécanique. Et Vitorrio "Vito" Antonio Scaletta, bien connu des fans de la licence, notre héros de Mafia II est de retour dans cet opus. Par contre on vous laissera découvrir par vous même ce qui l'a amené à New Bordeaux après les événements du second opus.

Vos collaborateurs, lieutenants ou capos (appelez ça comme vous voulez) pourront vous apporter leur aide de diverses façons. Pour faire le stock de munitions, Cassandra saura quoi faire. Besoin d'hommes de mains ? Les gars de Vito ne seront pas loin. Une nouvelle voiture ? Thomas vous trouvera ça. C'est donc via le menu radiant présent dans le jeu que vous pourrez demander ces services. A noter que d'autres seront disponibles en fonction des affinités que vous aurez avec eux. En effet, une fois avoir pris le contrôle d'un quartier de la famille Marcano, libre à vous de le laisser à l'un de vos capos. Mais attention, ne pas savoir faire les choses de façon équitable pourrait vous coûter très cher...

Quand on regarde bien, Mafia III aurait peut-être dû se présenter sous forme de jeu linéaire. C'est un open world oui, mais après ? Il n'y a quasiment rien à faire. Ce monde ouvert vous permet seulement d'aller d'un point A jusqu'à un point B. En 2016, chaque jeu open world possède un strict minimum qui n'est pas présent dans Mafia III. Impossible d'acheter des fringues, boire un verre dans un bar, faire des courses clandestines ou encore aller voir les filles de joie de cette époque. Seuls les objets à collecter dans le jeu comme les magazines Playboy, Hot Rod ou autres vinyles vous donneront une "raison" de visiter la map. Conclusion, le jeu est bien terne en dehors des missions.

En parlant de mission, les secondaires sont certes répétitives mais ça sera toujours fun de mettre à genoux un quartier de temps à autres. Quand on voit ce que The Witcher 3 a apporté en terme de profondeur dans les siennes, c'est triste de voir celles de Mafia III. Aucune cinématique, juste des plans fixes et c'est extrêmement dommage. Par contre, certaines missions principales rehaussent complètement le niveau du jeu et c'est bien souvent quand il faut éliminer un des gars plutôt haut placé dans le réseau de Sal Marcano. Dommage qu'il n'y en ait pas beaucoup. Et c'est là l'autre problème de Mafia III, cette évolution en dent de scie qui vous en mettra plein les yeux pour le meilleur... Et pour le pire.

Mafia 3 gunfight

Lincoln aura bien souvent la possibilité de choisir entre l'infiltration et la méthode bourrin. La première permet de voir que l'IA des ennemis est complètement à l'ouest. Réaliser un finish move sur un ennemi, des civils vous voient en flagrant délit, ils crient et courent partout devant les autres ennemis, mais ces derniers ne bronchent pas. Voilà, une scène que vous retrouverez dans quasiment toutes vos infiltrations. Durant les gunfights qui sont très dynamiques, l'IA de vos ennemis ne sera pas forcément plus réaliste. A part le fait de vous envoyer un cocktail molotov tous les 36 du mois, ils ne seront en rien menaçants. Il vous faudra donc augmenter la difficulté pour plus de challenge.

En voiture, par défaut la conduite est très arcade et se rapproche d'un Sleeping Dogs ou plus récemment Watch Dogs. Si vous recherchez une conduite plus réaliste proche de celle de GTA V, on vous conseille d'aller dans les paramètres du jeu pour modifier le type de conduite. Outre la prise en main des véhicules, les collisions sont à revoir. Et le rétroviseur intérieur complément inutile. Pour finir sur la conduite, Lincoln pourra toujours sauter de son véhicule (peu importe la vitesse) en ne perdant rien de sa vie.

Mention spéciale à la bande son du jeu qui renforce l'immersion avec des chanteurs ou groupes de l'époque tels que The Rolling Stones, Johnny Cash ou encore Aretha Franklin. Mais pourquoi avoir mis 100 morceaux différents et les répartir dans seulement trois stations radio différentes ?

Le doublage français du jeu est plutôt bien réussi mais la voix et les mouvements de la bouche ne sont pas toujours correctement synchronisés.

Pour la durée de vie, comptez environ 25 heures pour le finir en ligne droite et entre 40 et 50 heures pour le boucler entièrement. Une durée de vie certes raisonnable mais pas assez pour un open world. Surtout avec ce que les autres studios nous proposent depuis quelques années.

Notre test vidéo de Mafia 3 sur Playstation 4 :

Les plus

  • L'histoire
  • L'immersion
  • L'ambiance
  • La bande son
  • Les finish moves
  • Les personnages
  • Certains endroits de New Bordeaux

Les moins

  • D'autres endroits de New Bordeaux
  • Techniquement instable
  • Outre les missions rien d'autres à faire
  • L'IA pas très futée
14

Avec Mafia 3, 2K Games nous a montré d'incroyables choses à travers des vidéos mais une fois le jeu en main c'est l'ascenseur émotionnel. Des problèmes techniques, graphiquement triste mais très joli à certains moments, trop de bugs, une IA complètement larguée et une ville morte en dehors des missions. Des points qui n'auraient jamais dû être néfastes pour un jeu comme celui-ci. Et les patchs ne seront pas la solution miracle. 2K Games et Hangar 13 étaient parfaitement capables de nous proposer LE jeu que l'on attendait vraiment. L'hsitoire, la mise en scène et certains personnages en sont l'exemple type. Oui Lincoln Clay a pris le temps nécessaire pour préparer sa vendetta contre l'empire de Salvatore "Sal" Marcano. Mais Mafia 3 est incontestablement sorti trop tôt.

Sujets : Mafia III 2K Games Hangar 13 Test PS4 Xbox One PC

D'autres Tests

Commentaires