Suivez-nous sur :

Critique Peter et Elliott le Dragon : le conte le plus magique de l'année, un nouveau classique

Dans Critiques par Curry, le 23 Août. 2016 à 18:48

Peter et Elliott le Dragon, remake du film du même nom réalisé par David Lowery est maintenant en salles. Découvrez ce que nous en avons pensé.

Peter et Elliott le Dragon : Le conte le plus magique de l'année, un nouveau classique

Après un remake très convaincant du Livre de la Jungle, Disney nous offre une relecture live d'un autre film de son catalogue, Peter et Elliott le Dragon. Le film original, sorti dans les années 70, était un mélange de plans live et de plans animés à l'instar de Qui Veut La Peau de Roger Rabbit ? pour les plus vieux d'entre vous.

Pour mettre en scène Peter et Elliott le Dragon, les studios Disney ont fait appel à David Lowery. Un réalisateur méconnu du grand public qui a fait ses premières armes avec le court métrage Lullaby (2000) qu'il a lui même écrit et réalisé.

À la recherche de vos sentiments les plus enfouis

C'est donc avec une légère crainte que l'on a pris la nouvelle. Pourquoi Disney laisserait les clés d'une de ses adaptations à un grand inconnu dont on ignore les qualités ? Lowery sera-t-il à la hauteur d'un tel challenge ? On peut répondre à la première question tout de suite. Lors de sa sortie en 1977, Peter et Elliott le Dragon n'avait pas été le succès commercial et critique escompté. L'oeuvre de Disney n'a rapporté que 4 millions de dollars sur le sol américain et n'a récolté qu'un moyen 46% sur Metacritic. Le film reste malgré tout un classique des studios Walt Disney. On va désormais essayer de savoir si David Lowery s'est montré à la hauteur.

Oakes Fegley and Elliott in Pete's Dragon ©Disney

Peter et Elliott le Dragon narre l'histoire de Peter. Jeune garçon de quatre ans qui part avec ses parents à "l'aventure". Sur le trajet, ils traversent une forêt qui s'étend sur dix kilomètres à la ronde. Le père est surpris lorsqu'une biche traverse la route. Après ce terrible accident, Peter survit et se retrouve livré à lui-même en pleine forêt. Il rencontre alors Elliott, un dragon avec qui il va se lier d'amitié et vivre en pleine forêt pendant six ans. Jusqu'à ce qu'on vienne bouleverser leur quotidien.
Dès les premières minutes le film impressionne. Lors de l’accident, Lowery fait ressortir l’innocence de Peter à travers l’expression de son visage. On est déjà peiné pour lui avant même que son « aventure » ne démarre. Puis vient son premier contact avec Elliott. Lowery réussit le tour de force de nous dévoiler le dragon très tôt dans le film sans nous désintéresser de la suite des événements. Bien au contraire ! C’est sûrement ce moment précis qui donne le ton. Vous serez immédiatement propulsé dans cette épopée magique. Et ceci ne marquera que le début de l’émergence de vos émotions et vos sentiments les plus enfouis.

D’une beauté et d’une sincérité incroyables

Oakes Fegley, qui interprète le jeune Peter, évolue au centre d'un casting porté par Bryce Dallas Howard qui joue juste et sans excès. Le peu de personnages importants présents, même pas une dizaine au total, font de Peter et Elliott le Dragon un huit-clos en plein air. On retiendra du casting une performance impressionnante de la part d'Oakes Fegley qui, même si les effets numériques aident énormément, parvient à faire vivre Elliott à l'écran. Elliott est indéniablement un nouveau dragon référence de la geek culture. Drogo et Smaug n'ont qu'à bien se tenir.

Bryce Dallas Howard in Pete's Dragon ©Disney

La relation qu'entretiennent Peter et Elliott est d'une force inimaginable. Elliott n'est pas doué de paroles et pourtant à chaque geste, ronronnement ou expression du visage on le comprend. La tendresse et l'amour qu'Elliott et Peter se portent sublime chaque scène. C'est d'une beauté incroyable et d'une sincérité à toute épreuve. David Lowery arrive à insuffler à son film ce qui faisait l'essence des classiques des années 80, l'innocence de l'enfance. Bien sûr les influences Spielbergiennes sont là. On retrouve cette candeur dans laquelle baignaient Les Goonies ou encore E.T.

Parents et enfants peuvent y aller les yeux fermés

Outre cette amitié forte entre Peter et Elliott, David Lowery transmet certaines valeurs à travers son oeuvre. Qu'elles soient humaines ou écologiques. Grace (Bryce Dallas Howard) arrive à nous donner de belles leçons de morales à travers ses répliques. Elles ne sont pas constamment explicites. Les métaphores utilisées pour faire passer ces messages donnent au film une dimension beaucoup plus humaine qui permet de briser cette barrière entre fiction et réalité. Peter et Elliott le Dragon est une oeuvre éducative. Parents et enfants peuvent y aller les yeux fermés. Même les coeurs les plus durs se fendront.

Peter et Elliott le Dragon est un film qui se suffit à lui-même. David Lowery s'est éloigné du matériau d’origine - le conte musical - pour nous livrer une oeuvre intimiste avec laquelle il arrive à toucher le spectateur. En nous offrant une histoire ponctuée par une fin ouverte mais qui n’annonce aucune suite, Peter et Elliot le Dragon est l’exact opposé de ce que le cinéma nous propose, à savoir les suites, reboot et autres Cinematic Universe. Peter et Elliott le Dragon ne requiert aucunement une suite. La beauté du film se tient dans la suggestion qu’il offre au spectateur en l’incitant à aller puiser dans son imaginaire après le générique de fin.

Peter et Elliot le Dragon Trailer VF 

19

Avec Peter et Elliott le Dragon, Disney et David Lowery font don au public d’une oeuvre singulière qui s’éloigne des standards du cinéma actuel tout en en reprenant les codes. La sincérité et la candeur qui se dégagent du film sont bien sûr issues des plus grands classiques des années 80. Une bouffée d’air frais dont parents et enfants ne devraient pas se priver cet été. Magique !

Sujets : Peter et Elliott le Dragon Disney Oakes Fegley Bryce Dallas Howard Pete's Dragon

D'autres Critiques

Commentaires