Suivez-nous sur :

Critique Elysium : Presque incontournable

Dans Critiques par Curry, le 27 Fév. 2014 à 02:53

Le second film de Neill Blomkamp est-il à la hauteur du chef d'oeuvre District 9 ?

Après avoir été ébloui devant District 9, j’attendais Elysium avec une attente énorme. Neill Blomkamp m’avait vraiment impressionné par sa faculté à rendre cet univers et ces «crevettes» d’une réalité crevante. Alors en est-il de même avec Elysium?

Comme d’habitude la critique express est décomposée en trois points. Dans un premier temps on présente brièvement l’histoire, puis les personnages qui la servent et enfin l’environnement dans lequel ils évoluent.

En 2154, la population est divisée en deux parties, celle vraiment très riche qui vit sur la station spatiale Elysium et l'autre qui est restée vivre sur une Terre ruinée, surpeuplée et plongée dans la déchéance. Max qui vit sur Terre va tout tenter pour rejoindre Elysium et recevoir des soins qui la guérirait d'une maladie qu'il a contracté en étant exposé à des radiations. je trouve que l’idée développée est originale. La pollution et la surpopulation de la planète ainsi que l’exode des plus riches vers une station paradisiaque pourrait être une réalité future. Cependant ne vous attendez pas à une histoire très complexe. Le schéma narratif est assez classique et reprend ce que l’on voit déjà depuis plusieurs années dans les blockbusters hollywoodiens. Le héros à une situation sociale délicate mais il est le seul espoir de l'humanité blabla blabla etc... On peut être un peu déçu par ce point. 

Concernant le casting, je pense que l’on a plus à essayer de décortiquer les prestations d’acteurs tels que Matt Damon et Jodie Foster. Le premier joue un rôle dont on a déjà vu plusieurs fois le profil au cinéma. Max, le héros qui a le destin de tout un monde entre ses mains. Néanmois il le joue sobrement et sans en faire trop. La seconde est tout aussi parfaite dans le rôle du Ministre Rhodes, secrétaire à la défense d’Elysium avide de pouvoir. Cependant on aurait préféré que le réalisateur s’attarde plus sur la psychologie des personnages. On adresse une mention spéciale à Sharlto Copley pour son rôle de Kruger, soldat totalement dingue et psychopathe chargé de chasser Max. Ce qui nous offre des scènes d'action assez spectaculaires.

Enfin à propos des effets spéciaux, je pense que c’est ce que Neill Blomkamp maîtrise le mieux. Ils sont fins et très propres et le réalisateur n’en abuse pas pour nous en mettre plein la vue inutilement. Il arrive pertinemment à nous faire ressentir le contraste qui règne entre la Terre et Elysium. Là où la première est dépourvue d’espaces verts et de logements décents, l’autre offre à ses habitants maisons paradisiaques, stations de rétablissement médicales et villas paradisiaques. Le but des VFX est donc principalement de faire ressortir le contexte social délicat qui s'est établi sur terre puis de l'opposer à la vie paradisiaque que la population vit sur Elysium. Les décors sont superbes et Neil Blomkamp arrive à sublimer ses plans. Sans doute un des points forts du film.

 

13

Au final, Elysium n’est pas le chef d’oeuvre tant attendu. Le film est bien maîtrisé dans son aspect visuel mais pêche dans la narration. C’est un film à voir malgré tout. Mais on est sans doute passé vraiment tout près de quelque chose de mémorable.

Elysium, réalisé par Neill Blomkamp
Sorti le 14 Août 2013.

Sujets : Neil Blomkamp District 9 Elysium Jodie Foster Matt Damon Sharlto Copley

D'autres Critiques

Commentaires