Suivez-nous sur :

Test Call of Duty : Black Ops 3 : Le Call of de trop ?

Dans Tests par XtaZe, le 23 Jan. 2016 à 13:09

Revue Multimédia vous propose le test écrit et vidéo sur PS4 de Call of Duty Black Ops 3, sorti le 6 novembre 2015 sur PS4, PS3, Xbox One, Xbox 360 et PC.

La série des Black Ops se veut comme la meilleure de la franchise Call of Duty. Celle-ci  est développée par Treyarch et éditée par Activision. Black Ops 3 comme ses prédécesseurs est un FPS qui est sorti le 6 novembre 2015 sur PS4, PS3, Xbox One, Xbox 360 et PC. Aujourd’hui, Revue Multimédia plonge dans un futur cybernétique avec sa PS4 pour vous donner son avis sur ce jeu.

La drogue c’est mal m’voyez

Taylor

Call Of Duty Black Ops III se passe en 2065 soit 40 ans après Black Ops II. Après les évènements survenus en 2025, suite à la folie de Raul Menendes voulant venger sa sœur, a été mis en place l’accord Winslow, une organisation similaire à l’OTAN. Cependant, contrairement à Black Ops II où il y avait un vrai lien avec Black Ops premier du nom, ce Black Ops III n’a pas de réel lien avec son prédécesseur. On n’y retrouve aucun personnage, mis à part Raul Menendes qui est cité une fois dans le jeu mais c’est tout. Il n’est en rien expliqué dans le jeu d’où vient l’accord Winslow ni quoi que ce soit. C’est un peu comme une sorte de nouvel Advanced Warfare, un jeu sans rapport avec les autres mais en moins bien.

Après une première mission où l’on est passé à tabac, on entre réellement dans la guerre futuriste avec nos nouvelles capacités et on profite enfin de tout le potentiel de ce nouveau Call Of Duty au côté de notre partenaire Jacob Hendricks. Ainsi, cette guerre oppose différents camps qui luttent pour la survie et les ressources planétaires.

On aurait pu penser qu’en 2065 on se battrait uniquement contre des robots, machines et autres drones et pourtant non, il y a toujours quelques irréductibles soldats humains que l’on trouve sur le champ de bataille. Enfin humains...si on peut les appeler comme ça puisqu’il s’agit plus de cyborgs désormais. Cependant, la guerre et la technologie ont rendu les hommes fous et les ennemis ne sont pas forcément ceux que l’on croit.

On avance majoritairement en Chine et en Egypte dans des maps ouvertes mais pas trop. En effet, dès qu’on s’éloigne un peu trop loin dans la map, un joli petit compte à rebours vous invite à rejoindre la zone dans laquelle vous êtes autorisé à jouer. Passé ce délai, bye bye, you die. Même principe en multi. J’ai particulièrement testé la map Nuk3town (le troisième remake de Nuketown) où il est enfin possible de passer derrière les barrières mais passé derrière les barrières, le compte à rebours démarre.

On s’attendait donc plus un World At War 2 puisque la plupart de la communauté en a assez de la guerre futuriste. Et c’est ce que Treyarch a fait…en partie…dans une mission. On y retrouve la Seconde Guerre Mondiale mais pas trop. Les costumes des soldats sont d’époque mais pas les armes. On aurait pu s’en passer, surtout vu le peu d’intérêt qu’apporte la mission. De plus, cette mission permet également d’affronter des zombiesdans la campagne

Entre retournement de situation, trahison, et délires dignes d’un bad trip, ce Call of Duty est là pour vous retourner le cerveau. A croire que chez Treyarch, on ne fume pas que du tabac…

Enfin, on regrette l’absence de cette « magnifique » campagne sur la old-gen qui aurait pu l’accueillir quand on voit que la old-gen a fait tourner les deux opus précédents sortis également sur next-gen en particulier vu l’absence de réel renouveau graphique

Euh…je crois qu’il manque un truc…

Zombies

Graphiquement, le jeu se présente comme les autres Call of Duty. Il est joli mais sans plus. Il ne révolutionne en rien le genre.

Malgré qu’il se rapproche de plus en plus des blockbusters américains, comme à son habitude, on sent que le jeu a été un peu fait à la va vite. On le sent majoritairement dans le nouveau mode cauchemar où certains zombies ne possèdent qu’une tête « zombifiée » alors que le reste du corps possèdent les skins de base des humains. On s’attendait à des skins un peu plus finis surtout quand on sait que c’est Treyarch qui développe le jeu…

Evidemment, on ne pourra pas éviter le comparatif avec Battlefield son concurrent direct (Battlefront cette année plutôt) où la qualité graphique est vraiment supérieure que ce soit autant pour le dernier Battlefield (Hardline) que pour Battlefront.

Le jeu n’est pas moche mais ne titille pas la rétine. En particulier au niveau de la modélisation des personnages. Autant les hommes sont plutôt bien faits mais les femmes ce n’est pas trop ça… en particulier le personnage de Sarah Hall… Quand on voit qu’on a eu Sarah Michelle Gellar (Call of the Dead) et Rose McGowan (Exo Zombies), on est déçu du résultat de la modélisation de Katee Sackhoff… Pareil pour Rachel Kimsey où l’on ne trouve pas la ressemblance mais qui reste tout de même plus agréable au regard dans son personnage de Rachel Kane.   

« - Il y a quelque chose en toi qui te contrôle... - Je sais.»

Nouvelle vision

Comme tous les les Call of Duty de la série Black Ops, le jeu possède un mode solo, jouable pour la première fois en co-op à 4, un mode multijoueurs totalement repensé où les soldats personnalisables sont remplacés par des spécialistes au nombre de 9 qui possèdent également 2 compétences spéciales par spécialiste et un mode zombie avec des maps toujours plus grande et une histoire toujours plus sombre.

Côté nouveauté, on trouve le mode parkour qui vous permet de vous familiariser avec vos nouvelles compétences, le mode cauchemar, subtil mélange entre solo, multi et zombie et la base en mode solo qui vous permet entre chaque mission (à partir de la mission 3 ou 4) de personnaliser vos compétences, vos armes, de faire des missions d’entraînement etc

Niveau gameplay, Black Ops III s’inspire de ce qui a marché avec le précédent opus, Advanced Warfare, à savoir l’exo squelette. Sauf que cette fois-ci, on lui dit adieu et on dit bonjour à l’implant cybernétique qui fait de vous un être entre humain et machine.

Cet implant vous permet d’avoir accès à 3 roues de compétences ayant chacune 6 compétences pour ce qui concerne le mode solo. Ces compétences sont toutes améliorables afin de les rendre d’autant plus puissantes. Ainsi, vous êtes libres de vos choix contrairement à Advanced Warfare où l’exo-combinaison était imposée en fonction de la mission.  Entre courir sur les murs tel le prince de Perse, retourner les ennemis les uns contre les autres ou prendre le contrôle d’un drone ennemi, les possibilités sont nombreuses. De plus, vous avez le choix de vos armes en début de mission ; armes que vous pourrez changer au cours de la mission à travers des caisses d’armes afin que vous soyez à même de dominer le terrain. A vous de trouver votre style en fonction de la mission.  

Par contre, le multi et le mode cauchemar utilisent les mêmes compétences. Ainsi, les possibilités de combat sont moins cheatées mais il y a tout de même moyen de s’amuser avec vos pouvoirs.

On retrouve toujours les « collectibles » qui ne sont plus sous la forme d’ordinateurs ou de tablettes cette fois-ci mais d’objets divers et variés. Du côté du mode cauchemar, on trouve le fameux Teddy Bear de Samantha sous forme de « collectible » à divers endroits des maps. Simple easter egg ou réelle utilité ? Cela reste encore à découvrir.

La personnalisation disparue du mode multi se retrouve à présent dans le mode solo. Vous aurez le choix entre un homme et une femme que vous pourrez ensuite personnaliser comme bon vous semble. Cependant, la personnalisation a totalement disparue du mode cauchemar et vous vous retrouvez avec une femme au crâne rasée dont on ne quasiment rien. Dommage, on aurait aimé que ce mode cauchemar prometteur soit un peu moins bâclé.

Mode Zombie

La coopération à 4, autre grande nouveauté n’apporte pas de réel plus mais reste sympathique. Cependant, le plaisir est un peu gâché puisqu’on est téléporté directement vers le partenaire qui a atteint en premier l’objectif. Mais la difficulté se trouve grandement simplifiée quand on voit que le solo semble plus difficile que les précédents opus. Il semblerait que les dégâts ont été revus à la hausse.

Qui dit coopération dit également multi en écran splitté. Et sur ce point, il n’y a rien à dire. Pour la simple et bonne raison que votre partenaire est obligé d’avoir également un compte Playstation avec le Playstation Plus. Espérons que ce ne soit pas le cas sur PS3 et Xbox 360 qui se retrouvent déjà pauvres en contenu en raison de la campagne entravée.  

De plus, on est obligé d’être connecté pour jouer ; même en solo…. Etre connecté pour jouer en solo !! Non mais allô quoi… En effet, j’ai eu à plusieurs reprises des problèmes. Soit je ne pouvais pas jouer du tout au jeu, soit ma sauvegarde n’était pas prise en compte et je recommençais plus tôt dans la campagne ou alors j’ai été complètement déconnecté d’une mission ; comme s’il s’agissait d’un simple serveur multi. Un comble que la technologie ne fonctionne pas dans un jeu centré sur ça…

Man O War

Malgré tout, on trouve quelques easter eggs sympas notamment dans le mode cauchemar avec le Teddy Bear comme dit précédemment, les musiques du mode zombie également disponibles toujours dans le mode cauchemar et quelques modes de jeu bonus sur la carte Nuk3town. Par contre, l’ester egg de la boîte à armes en mode cauchemar, plutôt sympathique mais pas de réelle utilité quand on voit qu’on peut récupérer des armes grâce aux zombies.

Pour ce qui est de la difficulté encore, on trouve une alternative à la grenade d’Advanced Warfare qui éclairait en rouge les ennemis. Ici il s’agit d’un mode de vision qui permet d’afficher les ennemis grâce une sorte de vision thermique qui colore les ennemis en rouge. Ou alors si vous souhaitez jouer plus simplement, il existe une autre vision qui affiche uniquement un crâne au dessus des ennemis pour connaître leurs positions. 

Call of Duty Black Ops III : Test Vidéo sur PS4 

Les plus

  • Les spécialistes en multi
  • Pouvoir customiser ses armes en solo
  • La campagne en Coop à 4
  • Les compétences en solo
  • Le mode Cauchemar
  • Des Easter-eggs sympas

Les moins

  • L’obligation d’être connecté pour jouer au solo
  • Trop de zombie tue le zombie
  • Un scénario trop complexe
  • Des skins pas finis pour les zombies en mode cauchemar
  • Pas de solo sur PS3 et Xbox 360
  • Plus d’écran splitté ?
14

On sent par ce Call of Duty que la licence s’essouffle de plus en plus. Les épisodes de Treyarch étant pourtant considérés comme les meilleurs de la franchise, ce « Call of » est le pire à mon sens ; tout du moins du point de vue du solo Treyarch a voulu faire plaisir aux fans en prenant tout ce qui a fonctionné dans les précédents opus. Malheureusement quand on mélange tout, on se retrouve avec un jeu sans réel sens, Les fans du zombie seront satisfaits d’en trouver autant mais trop de zombie tue le zombie. On retiendra cependant le multi très dynamique avec les spécialistes qui sont un réel plus. Bref, un Call Of sans campagne digne d’un Call Of Duty.

Sujets : Call of Call of Duty COD Black Ops Black Ops 3 BO3 Black Ops III BOIII Call of Duty Black Ops 3 Call of Duty BO3 Treyarch Activision Futur 2065 Guerre Spécialistes Zombies Zombie Cauchemar Solo Multi Test Review Vidéo FPS PS4 PC Xbox One PS3 Xbox 360 Xb

D'autres Tests

Commentaires