Suivez-nous sur :

Test The Witcher 3 : Wild Hunt - Hearts of Stone : Une extension qui a du coeur

Dans Tests par MehdinhoElBarr, le 19 Oct. 2015 à 17:39

Revue Multimédia vous propose le test écrit et vidéo sur PS4 de The Witcher 3 - Hearts of Stone qui est sorti le 13 octobre 2015 sur PC, PS4 et Xbox One.

The Witcher 3 : Wild Hunt est un action-rpg en open-world sorti le 19 mai 2015 sur PC, PS4 et Xbox One. Développé et édité par CD Projekt, le jeu a connu un franc succès auprès des fans comme des néophytes. Après les 16 DLC gratuits, The Witcher 3 nous propose sa première extension : Hearts of Stone sortie le 13 octobre 2015 à moins de 10€. Aujourd'hui, MehdinhoElBarr (moi-même) de l'école de Revue Multimédia part traquer cette extension.

Tout d'abord, si l'univers vous est inconnu, je vous invite à prendre connaissance de notre dossier suivant : Tout savoir sur l'univers de The Witcher, ainsi que notre test de The Witcher 3 : Wild Hunt.

Avant de parler du scénario, il est important de préciser qu'il sera plus appréciable pour vous d'avoir un personnage de niveau 30 minimum. Et si vous ne l'êtes pas, pas de panique, le jeu vous proposera de commencer l'extension avec un Geralt déjà au niveau requis avec une quarantaine de points d'attributs à répartir comme vous le souhaitez.

C'était un jour comme les autres...

Scénario

L'extension Heart of Stone peut se faire avant ou après que vous ayez fini le jeu, l'histoire débute avec l’activité quotidienne de Geralt, à savoir : Chasser des monstres. Il se rend donc sur le panneau d'affichage d'une auberge et voit une annonce qui indique qu'un monstre tue des gens dans les égouts d'Oxenfurt. Geralt se rend donc chez la personne qui a posé cette annonce, il s'agit d’Olgierd von Everec le frère caché de David Beckham. Suite à ça, direction les égouts d'Oxenfurt où notre loup blanc croisera le chemin de notre chère Shani. Déjà présente dans The Witcher premier du nom, ce joli bout de femme est désormais médecin. Inutile de vous préciser qu'il sera possible d'établir une romance avec cette dernière. Suite à cette chasse au monstre des égouts qui fait parti du bestiaire inédit de Hearts of Stone, Geralt se retrouve malgré lui dans une machination entre :

  • Les Ophiris : Ce sont les habitants d'Ophir, c'est un peuple qui vient de l'Est, ils ont une forte ressemblance avec les peuples orientaux comme les Turcs. Avant l'extension, on sait seulement que c'est un pays où des chevaux blancs avec des rayures noires y vivent. Ceci est évoqué par Borch Trois-Choucas dans la nouvelle « Les limites du possibles ».
  • Olgierd von Everec : Ce dernier est rempli de mystères concernant son passé. Au fil de l'extension, on en apprendra un peu plus sur lui.
  • Gaunter de Meuré : Le personnage le plus intriguant de l'histoire, il en est le fil conducteur. Pour ceux qui auront fini le tutoriel de The Witcher 3, cet homme ne vous sera pas inconnu. En effet, c'est lui qui vous fournira des informations sur Yennefer à Blanchefleur. Il est connu sous plusieurs noms comme par exemple « L'homme de verre » ou encore « Le maître miroir ».

Geralt aura donc fort à faire, surtout avec Olgierd von Everec et Gaunter de Meuré. Pour les Ophiri, ils seront présents une partie pour par la suite ne plus revenir, ce qui est dommage.

Un monde toujours aussi beau !

Graphisme

Graphiquement toujours aussi beau, avec le moteur graphique : REDengine 3, le jeu nous fait encore une fois rêver pour un open-world. Bien qu'à l'époque de sa sortie nous l'avions nommé « open world le plus beau »,le récent Metal Gear Solid V a pour ma part pris la place de The Witcher 3. Les nouvelles tenues sont très jolies et très bien modélisées. Mais même avec ceci, on subit encore parfois quelques chutes de framerate notamment dans la ville de Novigrad qui peine à se charger correctement. A noter que les patchs du jeu ont énormément apporté côté stabilité.

D'une fête de mariage jusqu'au casse de la Lufthansa

gameplay

Dans Hearts of Stone il y a beaucoup de nouveautés à travers le déroulement de l'histoire.

Tout d'abord les personnages, Olgierd von Everec, Gaunter de Meuré et Shani pour ne citer qu’eux sont très bien travaillés. En effet, on ressent bien l'univers non-manichéen de The Witcher. Tous ont des motivations certes, mais il nous est impossible de dire si leurs idéologies sont bonnes ou mauvaises, encore une fois, c'est à vous et vous seul de faire votre choix.

De nouveaux ennemis font leur apparition comme des araignées ou encore des sangliers, mais ce sont surtout les nouveaux boss qui sont très intéressants. Les combats contre ces derniers sont plus techniques.

Les missions quant à elles vont d'un mariage jusqu'à un braquage. Ce qu'on apprécie particulièrement c'est justement cette façon de pouvoir nous transporter à travers chaque situation sans que l'on se rende compte de quelque chose. Pendant le mariage, plusieurs mini jeux sont disponibles comme le Gwynt, courtiser une demoiselle, ou encore montrer nos talents de jongleur. Et pour le braquage, ce dernier se prépare comme dans GTA V. Certes cela est moins développé que dans Grand Theft Auto V, mais on apprécie que le studio polonais ait pris des risques qui en valent le coup.

Une autre nouveauté qui ajoute une couche de puissance à Geralt de Riv : les enchantements. Ces derniers nous sont proposés par un artisan Ophirien qui s'est installé au nord-est de Novigrad. Ces enchantements sont très puissants mais sont très onéreux, par exemple, pour améliorer au rang de maître l'équipement de notre artisan il faudra compter pas moins de 10000 couronnes. Mais grâce à ça vous pourrez avoir des enchantements qui par exemple renverront automatiquement les fléchés ennemis, transformer une armure lourde en intermédiaire ou légère. Bref, en somme une bonne référence qualité/prix.

De nouvelles armes ainsi que de nouveaux équipements sont aussi de la partie. Comme par exemple un ensemble d'armure d'Ophir ou encore le set d'armure de sorceleur de l'école de la vipère.

On regrettera par contre de ne pas voyager plus que ça, comme par exemple découvrir une nouvelle région. Il y a certes de la nouveauté à l'Est de Novigrad mais c'est trop peu pour qualifier ça de dépaysement.

Il est aussi dommage de ne pas avoir plus de quêtes annexes, seulement 2-3 sont présentes dans l'extension.

Pour finir, comptez entre 10 et 15 heures de jeu pour finir l'histoire, ce qui est plus que correct.

Notre test vidéo de The Witcher 3 : Hearts of Stone :

Les plus

  • Un bon scénario
  • L'univers non-manichéen
  • Les combats de boss
  • L'enchantement
  • Des personnages profonds
  • Le set d'armure Ophiri et celui de l'école de la vipère
  • Les références à The Witcher 1

Les moins

  • Quelques ralentissements déjà présents dans la version de base
  • Pas de dépaysement avec la nouvelle zone
  • Peu de quêtes annexes
17

The Witcher 3 : Wild Hunt – Hearts of Stone est un must-have à moins de 10 euros. Comptez entre 10 et 15 heures pour la finir. CD Projekt a condensé le meilleur de The Witcher 3, à savoir : une bonne intrigue, des personnages très bien travaillés, de bons combats de boss, de l'humour ainsi que cette sensation qu'à la fin de cette aventure Geralt en ressort beaucoup plus fort. On attend maintenant Blood and Vine, la prochaine extension qui nous proposera 30 heures de jeu dans une région inédite : Toussaint.

Sujets : The Witcher 3 : Wild Hunt Hearts of Stone Test Extension CD Projekt PC PS4 Xbox One

D'autres Tests

Commentaires