Suivez-nous sur :

Test FIFA 16 : Cette fois, FIFA n'y est pas

Dans Tests par noxo., le 23 Sept. 2015 à 19:29

Ca y est, nous y voilà, FIFA 16 est dans nos mains et dans nos consoles. Revue Multimédia et Eldora Games s’unissent donc pour vous proposer le test de FIFA 16.

S’il y a bien un jeu attendu au tournant cette année, c’est bel et bien FIFA 16. En effet, après FIFA 15 qui en a déçu plus d’un, l’incontournable jeu de simulation sportive se devait de faire remonter la note cette année. Etonnement, je n’ai pas été déçu de FIFA 15 mais plutôt de FIFA 16. Les raisons seront énoncées un peu plus bas dans l’article ainsi qu’en vidéo en bas de page.

Où est la nouveauté ?

Ca y est, FIFA en main, console branchée, on lance le jeu et là, surprise ! On se retrouve avec pas grand chose à se mettre sous la dent. Rien de bien nouveau au programme cette année si ce n’est la possibilité de jouer avec les sélections féminines.

Graphiquement on se retrouve avec une légère mais vraiment toute légère amélioration. On ne ressent pas de gros changement ni d’évolution dans la physique des joueurs ni dans les détails de ceux-ci. Est ce qu’on arrive à un point où les améliorations graphiques de ce genre de jeu s’arrêtent ici ? Bonne question à laquelle nous auront certainement notre réponse dans un an.

Par ailleurs, notons également la présence de bruit sur la majorité des plans affichés lors des ralentis à la mi-temps. Ca rend la chose assez sale à mon goût et on aurait pu s’en passer.

Côté interface, ici c’est comme toujours, les goûts et les couleurs plaisent, ou non. Pour ma part c’est un non catégorique puisque l’interface de son prédécesseur correspondant mieux comparé à l’actuelle, orientée vers du bleu ciel assez agressif et surtout mal intégré.

Un mode carrière à peine évolué

Côté carrière on a pas autant de nouveautés que les gens auraient souhaitées. Simplement les entrainements des joueurs ainsi que les tournois de pré-saison. Rien d'exceptionnel là dedans bien qu'on y passera forcément un peu plus de temps que dans les anciens FIFA.

D'entrée de jeu, on se retrouve avec deux choix comme d'habitude, le mode joueur ou le mode entraineur.

Du côté des entrainements, c'est réclamé depuis un long moment et nous aurons la possibilité de faire évoluer nos joueurs grâce à cinq entrainements disponibles par semaine. A vous de choisir si vous souhaitez entrainer 5 joueurs simultanément ou un seul afin de le faire progresser sur certains points.

Du côté des gestes techniques, cette année c'est plus complet mais plus difficile à manier.

Une excitation pas au rendez-vous

Côté gameplay, c’est forcément super bien fait il faut dire la vérité. Mais par contre, il manque ce petit truc en plus qui fait qu’on ait vraiment cette excitation de jouer à un nouvel opus FIFA. On a toujours ressenti cette petite adrénaline en prenant en main un nouveau FIFA, que ce soit pour l’amélioration des frappes, des touches de balles ou même pour les améliorations graphiques. Là non, on allume, on joue et puis mouai… ok je joue à FIFA 16 mais sans plus.

L’impression qu’on a aux premiers abords c’est vraiment de jouer à FIFA 15 avec des graphismes très légèrement améliorés, avec une mise à jour côté interface et les transferts à jour.

L’intelligence artificielle a été améliorée, elle répond aux attentes des joueurs et c’est un bon point positif. Le jeu est plus fluide et correspond plus à ce qu’est le football aujourd’hui en 2015. Les joueurs font des longues transversales à des moments inattendus et ils ne gèrent pas les contres de la même manière que dans les précédents volets. On peut clairement s'attendre à devoir apprendre à connaître à nouveau l’I/A sur cette version de FIFA.

Notre test vidéo de FIFA 16

Les plus

  • Le mode entraînement enfin présent
  • Une I/A améliorée
  • Une jouabilité légèrement améliorée
  • Des menus un peu plus réactifs

Les moins

  • Toujours les mêmes commentateurs avec les mêmes phrases...
  • Peu de réelles nouveautés
  • Du bruit sur les ralentis
13

Qu’on soit honnêtes envers soi-même, FIFA 16 est un excellent jeu, comme les précédents volets. FIFA 16 déçoit clairement par son manque de nouveautés puisque le peu de nouveautés auxquelles on a le droit aurait pu être proposé en DLC sur FIFA 15. Clairement, 60€ pour ce FIFA 16, ça fait assez mal cette année je dois l'avouer mais gardons en tête que celui-ci reste tout de même un jeu d’une très bonne qualité.

Sujets : Test FIFA 16 test FIFA FIFA 16 ou PES 2016 Electronic Arts EA Sports

D'autres Tests

Commentaires