Suivez-nous sur :

Test Mad Max : Du pétrole et du sang

Dans Tests par MehdinhoElBarr, le 22 Sept. 2015 à 22:47

Revue Multimédia vous propose le test écrit et vidéo sur PS4 de Mad Max qui est sorti le 3 septembre 2015 sur PS4, Xbox One et PC.

Mad Max est un open-world développé par Avalanche Studios et édité par Warner Interactive. Il est sorti le 3 septembre 2015 sur PS4, Xbox One et PC. Aujourd’hui, Revue Multimédia à bord de sa PS4 s'engouffre dans le Wasteland pour vous donner son avis sur ce jeu, « Soyez-témoins ».

"Je suis né un volant entre les mains et un accélérateur collé au pied. Je suis l'aigle de la route !"

Mad Max

Le jeu Mad Max se situe dans un monde post-apocalyptique où l'Homme s'est amusé à s’entre-tuer à coups de bombes nucléaires. Charmant, n'est-ce pas ? Suite à cette catastrophe nucléaire, les survivants ont dû réapprendre à vivre avec la rareté d'un élément vital : l'eau. Et la loi du plus fort est désormais celle qui domine. Dans ce monde on peut distinguer trois sortes de personnes : les plus chanceux qui sont morts lors des bombardements nucléaires, ceux qui sont nés sans avoir connu l'ancien monde, pour eux, il est impossible de croire qu'autrefois l'eau occupait 70% de la planète. Par contre, tuer pour vivre est quelque chose de tout à fait normal à leurs yeux. Pour finir il y a les plus malheureux, ceux qui ont tout perdu y compris leurs familles et amis. Ces mêmes personnes qui ouvraient le robinet et laissaient couler l'eau en abondance, qui mangeaient jusqu'à ne plus avoir faim. En bref, ces personnes-là sont celles qui ont connu les deux mondes. Et Max fait partie de cette catégorie.

Il incarne la fin de tout espoir. En effet, il a perdu sa femme et sa fille, il décide donc de traverser le grand désert blanc à bord de sa mythique Interceptor. Malheureusement, il tombe sur Scrotus le Scabreux qui n'est autre que le dictateur local. Ce dernier n'aime pas les voyageurs et le fait savoir à Max en l'attaquant. Laissé pour mort, Max décide de partir récupérer sa voiture que les sbires de Scrotus ont prise. Rapidement il tombe sur Chambucket, un mécano qui voue un culte pour la mécanique. Il voit en Max un Saint qui est venu pour accomplir une prophétie, celle de construire la Magnum Opus. L'ultime véhicule qui permettrait à Max d'accomplir sa vendetta. Mais pour ça il faudra faire preuve de patience, en effet construire un véhicule de toutes pièces demande du temps. Pour finir, le jeu s'inspire clairement du dernier film Mad Max (Fury Road) de George Miller. A vous de découvrir si le jeu se passe avant ou après Fury Road.

Post-apocalyptiquement joli

Mad Max

Graphiquement le jeu reste très correct pour un open-world. C'est très proche des films, on voit que Avalanche studios s'en est beaucoup inspiré et heureusement. On peut assister à de très jolis couchers de soleil, ce qui est très ironique au vue du contexte dans lequel on évolue. Les explosions sont très bien faites, on sent la puissance de chaque explosion même si celles-ci sont parfois surréalistes.

Pour ce qui est de la modélisation des personnages, Max reste plus beau que les autres et c'est dommage. Peut-être un choix voulu par les développeurs pour mettre le héros plus en avant. D'ailleurs en parlant de Max, on remarquera qu'il a un air de ressemblance avec Rico le héros d'une autre licence de Avalanche Studios, Just Cause.

Le jeu diffère des autres open-world, de par ses paysages quasi vides, le jeu demande moins de ressources, Avalanche studio a pu donc faire une map plutôt grande. On ne peut pas jeter la pierre sur le studio pour ce grand vide à travers les paysages, ils ont réussi à rester fidèles à la licence et ça fait plaisir. De plus grâce au désert, les forteresses et endroits clés du jeu sont très bien mis en avant. On peut les voir à des kilomètres à la ronde et ça renforce grandement l’immersion.

"ce fut ici, dans ce lieu maudit, qu'il réapprit à vivre"

Mad max

Côté gameplay, Mad Max s'inspire de pas mal de jeux comme Far Cry , Assassin's Creed, Batman Arkham ou encore l'ombre du Mordor. il se découpe en 2 phases, c'est du 50/50 : à Pied et en voiture.

C'est avant tout un jeu de survie mais mal mis en place. L'eau, la nourriture et l'essence sont beaucoup trop présents, on n’a pas vraiment l'impression que Max est dans la galère. Fort heureusement cela est compensé par ce qu'il mange, par exemple de la nourriture pour chien ou encore des asticots sur le cadavre d'un homme... Après tout c'est très protéiné !

Comme dit plus haut, le but dans Mad Max est de se venger de ce que nous ont laissé pour mort et pour ce faire, on doit construire la Magnum Opus. Pour monter cette voiture qui se fait via des améliorations dans les menus du jeu, il nous faudra de la ferraille. C'est l'unité monétaire du jeu que l'on pourra trouver un peu partout dans le Wasteland via différentes quêtes annexes qui malheureusement sont très redondantes.

Entre fouiller un campement, attaquer une base ennemie ou encore faire des courses de voitures auprès de Crow Dazzle (un autre fou du Wasteland) on a vite fait le tour car le jeu est grand et il faut faire ça dans chaque région pour faire baisser la présence ennemie dans les différentes zones.

Mad Max

Il y aura parfois d'immenses tempêtes de sable comme dans le dernier Mad Max sorti au cinéma. Ces dernières très fidèles au film, seront à esquiver le plus rapidement possible. Sauf si vous voulez récupérer beaucoup de ressources, à vos risques et périls.

Plus vous améliorerez la Magnum Opus, et plus il vous sera facile d'exploser vos ennemis. D'ailleurs, la conduite arcade du jeu est plus qu'appréciable, en effet la prise en main et rapide et intuitive. Votre voiture subira pas mal de dégâts et l'un des talents de Chambucket quand il ne tire pas au harpon sur des ennemis, c'est de réparer la voiture quand vous êtes à l'arrêt.

Concernant les moments à pied, Max a une façon plutôt lourde de se déplacer et c'est embêtant, peut-être pour nous forcer à se déplacer le plus possible en voiture. On sait que dans le Wasteland, on a tout intérêt à rester le plus possible dans notre voiture. Au niveau des combats au corps à corps, on voit directement la référence aux Batman Arkham. Une touche pour contrer et l'autre pour frapper, c'est un des points fort du jeu, en effet on sent la puissance de chaque coup porté par Max et on n’aimerait pas être à la place des ennemis. Ces derniers sont d'ailleurs très fourbes, ils n’hésiteront pas à vous attaquer alors que vous punchez un des leurs. Les munitions d'armes à feu se font très rares et on sent la puissance de celles-ci à chaque coup tiré qui one-shot les ennemis.

Même Max évolue dans le jeu, en effet un système de niveaux est présent dans le jeu. Plus vous effectuez différentes actions, et plus vous gagnez des jetons que vous pourrez dépenser chez Griffa, une sorte de dealer post-apocalyptique qui vous fera découvrir "le meilleur de vous-même" mais dans la survie.

Pour ce qui est de la durée de vie, comptez entre 25 et 40 heures, Avalanche Studios a fait les choses bien, pour avancer dans l’histoire il est presque obligé de faire pas mal de quêtes annexes pour devenir plus fort et après tout, qui n'a pas envie de voir la Magnum Opus au top de sa forme ?

Les voix du jeu sont en anglais et ça renforce l'immersion, on a le droit à un doublage plutôt propre. Je le répète une dernière fois, pour l'immersion chapeau bas, l'univers et les cinématiques nous mettent complètement dedans et ce dès le début du jeu.

Notre test vidéo sur Mad Max

Les plus

  • L'immersion totale du jeu
  • Une conduite dynamique couplée d'un sentiment de puissance
  • Un vaste open world
  • L’ambiance sonore

Les moins

  • Des missions secondaires trop répétitives
  • Un Max un peu trop lourd dans ses déplacements
  • Un scénario en dent de scie
15

Avalanche studio réussit globalement son coup en nous faisant incarner Max le routard d'un monde post-apocalyptique. Fidèle aux films de manière générale, le jeu sera appréciable pour les fans d'open world en tout genre. Attention par contre à la redondance des missions annexes, de la drôle de façon pour Max de se déplacer (ne nous dîtes pas que c'est à cause du sable) et de cette fausse impression de survie de par le fait que les ressources sont plutôt en abondances. Même si le jeu propose une bonne durée de vie, on aurait plutôt préférer la qualité à la quantité.

Sujets : Mad Max PS4 Xbox One PC Test Eldora Games Avalanche Studio

D'autres Tests

Commentaires