Suivez-nous sur :

Critique Les 4 Fantastiques : Josh Trank nous offre un reboot réussi

Dans Critiques par Curry, le 05 Août. 2015 à 12:15

Les 4 Fantastiques de Josh rank sort aujourd'hui au cinéma et ce n'est pas la catastrophe annoncée. Découvrez pourquoi dans notre critique.

Ce mercredi déboule au cinéma le reboot des 4 Fantastiques. Mis en scène par Josh Trank, le film fait suite à Les 4 Fantastiques et Le Surfeur d'Argent sorti en 2007 et réalisé par Tim Story. Cela a été un échec total, tant critique que commercial. Cette suite était baclée et les personnages comme Le Surfeur d'Argent et Galactus trop vite expédiés. Surtout ce dernier. Malgré tout, et surtout pour ne pas perdre les droits, la Fox a lancé une suite afin de rebooter la franchise en s'appuyant sur un casting plus jeune. Rien qu'avec cela le film semblait déjà une catastrophe aux yeux des fans et du public.

Une origin story réussie

Josh Trank s'y connaît en super pouvoirs, il a réalisé Chronicle en 2012 qui racontait l'histoire de 3 jeunes ados qui se découvraient des pouvoirs surnaturelles au contact d'une substance étrangère. La frontière avec les 4 Fantastiques et infime et la Fox en a profité pour le recruter afin de mettre en scène ce reboot. Dans Fant4stic, Red Richards conçoit une machine qui lui permet de déplacer la matière d'une dimension à une autre. Après avoir trouvé les financements nécessaires à la conception d'une machine plus èvoluée, ils partent son équipe et lui dans cette autre dimension. Mais l'expérience tourne mal et c'est ainsi que naissent les 4 Fantastiques et le Docteur Fatalis. J'appréhendais le fait de narrer encore les origines des héros, mais le travail de Josh Trank et des scénaristes est de bonne facture. L'histoire est très bien posée et le film est presque conçut comme un huis-clos. On passe la majeure partie du film dans le laboratoire de Mr. Storm ce qui favorise l'attachement aux personnages. D'ailleurs leurs pouvoirs ne sont présentés qu'à la moitié du film mais ce point n'est pas dérangeant tellement l'histoire est structurée. Ici, on ne mise pas sur la démesure et le grand spectacle. Et c'est tout à l'honneur de Josh Trank.

Une cohésion inattendue entre les personnages

Là où j'ai été agréablement surpris c'est sans aucun doute le casting. Au départ, le casting ne m'emballait pas vraiment. Je n'étais pas fan de Miles Teller après l'avoir vu dans la saga Divergent, je ne connaissais pas Kate Mara et je trouvais Michael B. Jordan sans réel charisme. Seul Jamie Bell et Toby Kebbell, je trouve ce dernier bon acteur, me poussaient à voir le film. Au final, il en ressort que le casting réunit possède une cohésion inattendue. C'est bien simple, les personnages fonctionnent comme un tout. Ils sont tous liés les uns aux autres d'une manière ou d'une autre et après avoir vu le film on s'imagine mal sans l'un d'eux.
Miles Teller colle parfaitement au rôle de Red Richards et sans en faire trop, on comprend que c'est bien lui "Le Chef de la bande". Kate Mara dans le rôle de Suzanne Storm ne m'a pas particulièrement marquée. Elle est le centre d'un triangle amoureux et c'est une des bases de l'intrigue. Jamie Bell est juste dans son rôle de Ben Grimm. Mais c'est Toby Kebbell qui crèvent l'écran dans le rôle de Victor Von Doom alias le Docteur Fatalis. Il incarne parfaitement le personnage et on ressent son mépris pour la race humaine à travers ses propos.
Passons maintenant au sujet qui fâche. Pourquoi la Torche Humaine est noir ? Cette question a fait pas mal parler sur le net. Les puristes des comics y voyaient là une grande erreur de la part de la Fox. Michael B. Jordan a d'ailleurs souffert de critiques et de remarques racistes à son encontre. N'étant pas lecteur des comics, sa couleur de peau ne m'a dérangée en rien. Il fait le boulot de frère un petit peu arrogant et c'est suffisant.

Un film Marvel mature

Les 4 Fantastiques n'est pas vraiment un film Marvel. Certes les héros ont été crée par eux mais les droits cinématographiques sont détenus par la 20th Century Fox au même titre que les X-Men. Et très sincérement, cela fait toute la différence. On est loin des films pour enfants de Marvel Studios. Certes l'univers est sympa et intéressant mais la comédie prend trop souvent le pas sur le drame. Ce reboot des 4 Fantastiques est mature et parfois violent. On partage la détresse des héros lors de leur mésaventure sur la planète zéro. Leurs nouveaux dons ne sont alors plus une bénédiction mais une malédiction et c'est intéressant de voir les choses de ce point de vue. L'exemple le plus touchant est celui de Ben Grimm transformé en monstre de pierres appellé "La Chose". Le pauvre n'a rien demandé et se retrouve dans cette situation par la faute de son ami Red Richards. Une relation qui sera sans doute plus appronfondie dans la suite prévue pour 2017. Enfin, parlons du Docteur Fatalis. Son personnage est de loin celui qui m'intéresse désormais le plus dans l'univers Marvel. Il est radical et ne se fie qu'à ses propres opinions au point d'écarter ceux qui se mettent en travers de sa route brutalement. Il éxecute d'ailleurs ses ennemis de manières très brutales. On regrette encore une fois de le voir trop peu mais on se doute bien qu'il n'en a pas fini avec Les 4 Fantastiques.

La plupart des critiques font l'analogie avec les Marvel de Disney. je trouve qu'il n'y a rien de comparable. Marvel s'appuie seulement sur des codes comiques et spectaculaires pour trouver son publique tandis que la Fox mise plus sur le développement de ses personnages. Et avec le recul, je préfère l'approche de ces derniers en terme de films de super héros. En attendant X-Men Apocalypse et le crossover des deux franchises...

16

Les 4 Fantastiques est un parfait reboot de la franchise. Plus mature, plus violent, Josh Trank parvient à redéfinir l'univers de nos héros de merveilleuse manière. Avec un casting qui fonctionne et un vilain digne de ce nom, on peut vous affirmer que le film n'est pas la catastrophe annoncée.

Sujets : Les 4 Fantastiques Fantastic Four Josh Trank

D'autres Critiques

Commentaires