Suivez-nous sur :

Critique Ant-Man : Le nouveau Marvel taille patron

Dans Critiques par Curry, le 15 Juil. 2015 à 05:27

Ant-Man de Peyton Reed avec Paul Rudd vient clôturer la phase 2 du Marvel Cinematic Universe. Que vaut-il ? Verdict !

Ant-Man fait suite à Avengers Age of Ultron et vient clôturer la phase 2 que j’ai trouvé un peu en deçà de la première. Après un processus de pré-production tumultueux (Perte de réalisateur, réécriture de scénario), Ant-Man s’est finalement trouvé un réalisateur en la personne de Peyton Reed. Ce dernier est connu pour avoir mis en scène American Girls (que j’ai vraiment aimé) et plus récemment Yes Man avec Jim Carrey.

Plat mais divertissant

Dans Ant-Man, ce n’est pas Hank Pym (Michael Douglas), le créateur de la combinaison, mais Scott Lang (Paul Rudd) qui va devenir le héros. Scott est un professionnel du cambriolage qui sort tout juste de prison et qui compte bien profiter du temps perdu avec sa fille de 7 ans. Malheureusement le Dr Pym a des vues sur lui et va le convaincre de participer à un nouveau coup. Il lui demande de voler un prototype d’armure similaire à la sienne à Darren Cross (Corey Stoll/YellowJacket) et lui promet que ça pourrait l’aider à se rapprocher de sa fille. Pour être franc, le film est plat vraiment plat. On ne dispose pas vraiment de scènes d’action avant le combat final. Mais rassurez vous, il vaut le coup. La mise en scène est impeccable et offre un souffle nouveau de fraîcheur et d’originalité chez Marvel. Ant-Man s’inspire grandement d’Iron Man dans sa construction narrative. Le héros qui se cherche puis qui est confronté à un choix. Il va ensuite s’entraîner afin de prendre la pleine mesure de son costume pour enfin se livrer à une bataille démesurée avec son ennemi qui jouit d’une armure similaire à la sienne. Mais ce schéma me convient car il permet de découvrir le personnage et ainsi mieux l’apprécier.

Michael Pena Ant-Man

Un casting aux petits oignons

Le casting joue un rôle très important dans la perception d’un film. C’est à travers lui que sera véhiculé la vision du réalisateur. Pour Ant-Man, Peyton Reed a su bien s’entourer car les acteurs et actrices présents participent grandement au succès du film. Paul Rudd convient parfaitement pour le rôle d’Ant-Man, son humour fait mouche et il est taillé pour le personnage. Sa relation avec sa fille est attendrissante et ne rend pas le film niais. Corey Stoll lui fait face dans le rôle de YellowJacket. C’est le grand vilain du film et il l’incarne à merveille et avec grande classe. Il insuffle à son personnage quelque chose de menaçant. On regrette cependant de ne pas le voir plus longtemps dans son armure. Michael Douglas et Evangeline Lilly interprète Hank Pym et sa fille, Hope Van Dyne. Cette dernière est née de sa liaison avec Janet Van Dyne alias La Guêpe. Ces deux là jouent leurs rôles sans être inoubliables mais sont essentiels à l’intrigue. Enfin, Michael Pena dans le rôle du meilleur ami de Scott Lang (Ant-Man) est clairement l’atout majeur du film. C’est bien simple, il crève l’écran et vole la vedette à ses compères. Son humour fait mouche et saura vous amuser.

Opération Avengers

Ce que j'ai énormément apprécié dans le film, c'est sa volonté de s'intégrer au plus vite dans l'univers Marvel. D'habitude les films du studio sont conçus pour fonctionner indépendamment des autres oeuvres de la firme. Ant-Man parvient à faire références aux Avengers et à les intégrer à son histoire tout en gardant sa personnalité. C’était le grand reproche que je faisais aux films du Marvel Cinematic Universe jusqu'à présent. Le but était de créer un univers cohérent mais mis à part les scènes post-génériques, les relations qui liaient chaque héros étaient presque inexistantes dans les films. Même Avengers Age of Ultron avait réussi à me décevoir de ce côté là. On nous rabâchait chaque fois une histoire différente sans tenir compte plus sérieusement des faits qui se sont produits auparavant. A contrario, la construction d’Ant-Man s’articule justement à son intégration imminente au sein de l’équipe des Avengers. C’est très intelligent de la part de Marvel puisqu’ils terminent la phase 2 sur une bonne note et lancent la phase 3 qui promet d’être palpitante. J’ai la réelle impression que le personnage d’Ant-Man va apporter quelque chose de nouveau aux Avengers, leur donner une nouvelle dimension. C’est un vent d’air frais pour le Marvel Cinematic Universe.

Ant-Man movie gif YellowJacket vs Ant-Man

Visuellement top

C’est vrai qu’avec les technologies actuelles, il peut s’avérer très aisé de rendre un film impressionnant de part ses effets visuels. Ant-Man ne déroge pas à la règle. Mais ce qui fait la force du film est la manière dont les effets spéciaux sont mis au service de l’histoire. Les artistes d’Industrial Light & Magic (la société d’effets spéciaux) se sont clairement fait plaisir. Une fois que Scott appuie sur le bouton de sa combinaison pour rétrécir, les images sont un régal pour les yeux. En témoigne cette première scène où Scott fait son baptême en portant le costume pour la première fois. On voit chaque particule de poussière, les sons et les vibrations sont intensifiées et on ressent l’effet miniature sur le personnage. L’interaction avec les fourmis est également intéressante. Ces dernières sont au coeur de l’histoire et cet aspect du film pourra en rebuter plus d’un surtout si vous êtes entomophobe (peur des insectes). Je reste tout de même curieux et j’aurais aimé voir à quoi aurait ressemblé la version d’Edgar Wright.

Nul besoin de vous dire qu'il est impératif de rester au générique. Deux scènes étendront les aventures d'Ant-Man et de ses acolytes. Et ces scènes sont vraiment appréciables. 

Revoir la bande annonce d'Ant-Man

 

16

Marvel persiste et signe dans sa nouvelle direction artistique. Ant-Man est un film qui se démarque de ses semblables par son caractère et son originalité. Un film drôle, divertissant et lié de bien belle manière à Avengers. Ant-Man conclut la phase 2 en beauté. À voir.

Sujets : Ant-Man critique Ant-Man avis Ant-Man Marvel Peyton Reed Paul Rudd Michael Douglas

D'autres Critiques

Commentaires