Suivez-nous sur :

Critique Vice Versa : Le nouveau chef d'oeuvre des studios Pixar

Dans Critiques par Curry, le 26 Juin. 2015 à 16:20

Après deux ans d'absence, les studios Pixar reviennent au cinéma avec Vice Versa. Le film est-il à la hauteur des attentes ? Verdict.

Depuis Toy Story 3 sorti en 2010, Pixar nous a quelques peu déçus. Entre Rebelle, visuellement plaisant à regarder mais pas très envoutant et Monstres Academy et Cars 2 qui n'étaient pas à la hauteur de leurs aînés, on se demandait comment le meilleur studio d'animation au monde allait redresser la barre.

Le renouveau des studios Pixar

Après deux années d'absence sur les écrans de cinéma, Pixar revient en force avec Vice Versa. On y suit la petite Riley émotionnellement instable depuis que ses parents lui ont appris qu'ils allaient déménager. La grosse particularité du film et ce qui fait essentiellement sa force provient du fait que l'on vit ces événements à travers cinq personnages vivant dans la tête de Riley. Ils représentent chacun une émotion. On suit alors les aventures de Joie, Tristesse, Colère, Peur et Dégoût. Chacun d'eux à sa personnalité et la manière dont ils réagissent face aux situations auxquelles Riley doit faire face est très intéressante. Joie et Tristesse sont les atouts émotionnels tandis que Colère, Peur et Dégoût apporte une touche d'humour bienvenue au film.

Vice Versa Inside Out pic

Un film plein d'émotions

Le concept de Vice Versa est très original. Au départ, le film me rebutait mais je me suis ravisé à la vue de celui-ci. Les personnages évoluent dans une pièce assez vaste et gèrent les sentiments et émotions de Riley depuis une console. Tous ses souvenirs sont de la couleur du personnage en question et sont stockés dans la mémoire de Riley. Les plus importants sont sauvegardés dans la mémoire centrale. De plus, chacun des aspects de la personnalité de cette petite fille est représenté par une île. On a par exemple l'île de l'amitié, de la famille et des bêtises entre autres. Mais ces structures mémorielles vont être bouleversés lorsque Tristesse va altérer les souvenirs de Riley. Elle et Joie vont alors essayer de colmater les brêches.

Vice Versa Inside Out pic

Qu'on se le dise, on ne vit pas qu'à travers ces cinq émotions. Les génies de chez Pixar ont eu l'intelligence de ne pas introduire trop de personnages, de ce fait on s'attache énormément à la petite Riley et à ses parents. Les personnages qui interviennent dans son subconscient sont tout aussi attachants. On retrouve par ailleurs la mise en scène des rêves et des cauchemards qui est développée de manière très astucieuse. On a aussi l'occasion de voir comment fonctionne le cerveau d'autres personnages au long du film. Tout ça fonctionne de manière parfaite. On a une oeuvre cohérente et homogène mais qui au final se révèle assez triste. Les larmes couleront facilement pour les plus sensibles d'entre vous. 

Une thérapie pour les adultes

Il est très difficile de parler de Vice Versa sans trop en dévoiler. Mais sachez que derrière ce film pour enfants sa cache avant tout une fresque colorée pour les plus grands. Des thèmes sérieux comme la dépression, le dépaysement et les conflits conjuguaux sont abordés de façon subtile. Les enfants en ressentiront à peine l'impact tandis que nous les adultes aborderont le film plutôt comme une thérapie. Vice Versa nous met face à plusieurs réalités. Notamment face au fait que la vie n'est pas seulement qu'un enchaînement de bons moments et que tout n'est pas rose. Un vrai moment de cinéma.

Petit conseil, restez pendant le générique. Il en vaut la peine.

Vice Versa Inside Out pic

Revoir la bande annonce de Vice Versa

19

Avec Vice Versa, Pixar revient aux classiques. On est continuellement bousculé par nos émotions. Au final, le film se révèle être une belle aventure pour les enfants mais une vraie thérapie pour les adultes. Vice Versa se révèle finalement assez triste et vous fera couler quelques larmes. Pixar signe un nouveau chef d'oeuvre depuis Wall-E.

Sujets : critique Vice Versa critique Inside Out Pete Docter Pixar

D'autres Critiques

Commentaires