Suivez-nous sur :

Test : The Order 1886 : Nos impressions sur le hit de Ready At Dawn

Dans Tests par Enji, le 20 Fév. 2015 à 17:59

Moustache, barbe, Londres, 1886, lycans, mystères, Sony... Faites bien mijoter quelques années et vous obtenez un résultat des plus appréciables.

On nous l'a annoncé, on nous l'a teasé, on nous a fait saliver, et bien aujourd'hui nous l'avons testé. Aprés plusieurs mois d'attente interminable, le graal de Sony est enfin arrivé. Edité par Santa Monica (God of War entre autres...) et développé par Ready At Dawn, la nouvelle licence de Sony tient-elle toutes ses promesses et attentes ? Et bien c'est ce que nous allons voir avec vous par cette critique subjective.

Plongeons tout de suite dans le vif du sujet en débarquant en plein coeur de Londres, 1886, moustache en avant et arme à la main, l'ambiance sombre et rythmée de The Order 1886 est lancée. Incarnant le personnage mystèrieux de Galahad, nous nous retrouvons au millieu d'une cinématique bluffante mais jouable à la fois. Que dire ? La beauté du jeu est foudroyante, les graphismes sont bluffants, la baffe technique est au rendez-vous. C'est simple on a pas vu plus beau.

Jamais dans l'histoire du jeu vidéo, une licence a autant impressionnée, les textures sont très minutieuses et lisses, les détails foisonnent. Premier gros point fort du jeu et il n'est pas des moindres. Passons sur l'aspect technique du titre, manette en mains, on avance en plein centre ville en faisant face à des QTE de toute part et à tout moment.

Aprés quelques minutes de jeu, nous remarquons tout de suite l'absence de temps de chargement, aucune rupture graphique vient ruiner l'expérience. Mais la présence massive de cinématiques vient quelque peu gâcher l'homogénéité du soft. Mais courage et restons pad en mains car après le calme vient souvent la tempette. C'est le cas lors des phases de tir nerveuses et intenses que nous propose la rébellion par exemple. Elles se révèlent à la fois simples mais efficaces, quoique un peu routinières. 

A peine le temps de se remettre de ses émotions, que nous découvrons un Londres en plein chaos, invasions de lycans et d'hybrides. Les intrigues et mystères s'installent. Fort heureusement, les chevaliers de la table ronde sont présents pour prendre les bonnes décisions. À coups de balles, épaulettes survoltées. Perceval, LaFayette, Darwin, tels sont les noms de nos compagnons présents dans le jeu, traversant les siècles et enchaînant les quêtes.

Les chevaliers ont des missions des plus importantes, et notamment l'élimination de ces hybrides qui sément la zizanie au sein de la ville. Direction les bas fonds donc, armes en avant et coeur serré. Nous avançons dans une ambiance stressante et angoissante, que les âmes sensibles s'abstiennent car The Order est un jeu conçu pour les plus courageux d'entre vous. Non, on en rajoute pas.

Vous avez les qualités requises et vous aimez les belles armes ? Très bien, vous serez servis avec le bel arsenal du titre, fusils d'assault, fusils sniper, armes de poing, armes létales, les mots m'en perdent tellement le catalogue est complet. Telle que la thermite que je vous propose en vidéo :

Rentrons désormais dans les entrailles de la bête. Là encore, la diversité est vaste. Entre les phases d'escalades, de tirs, de furtivités et de QTE à répétition, on peut dire que le jeu est polyvalent et s'en sort raisonnablement dans ces domaines. Néanmoins ça reste du grand classique. Le titre est truffé de cinématiques, belles mais parfois trop longues et même incompréhensibles. Ce qui nuit grandement au titre, qui demeure frustrant par moment. Les phases d'explorations sont limitées, le titre consiste souvent à traverser un long couloir. Un peu trop de linéarité à nos yeux.

L'IA des ennemis est tout simplement à chier, très peu développée, elle plombe parfois certaines séquences de shoot. Finir un groupe de cinq personnes seulement en QTE ne révèle vraiment pas du miracle. Ses quelques problèmes majeurs ruinent son intérêt. Autre point faible du jeu, sa durée de vie. Il nous a fallu un peu moins de huit heures pour le terminer. Si on omet deux trois difficultés par moment, le challenge n'est pas à la hauteur des chevaliers.

Vous l'avez compris, The Order 1886 souffle le chaud et le froid, la qualité de l'expérience The Order 1886 reste toutefois intéressante tant ses qualités intrinsèques demeurent époustoufflantes dont son ambiance et sa technique.

Pour résumer, The Order est un bon jeu mais qui n'est pas fait pour tout types de joueurs. Si vous cherchez un genre nouveau, une oeuvre cinématographique ou la qualité graphique est maître mot, alors ce jeu est fait pour vous. Cependant, quelques problèmes majeurs dont L'IA des ennemis, le nombre de cinématiques, aussi belles soient-elles, ou encore la routine des actions viennent entacher le titre.

Sujets : TheOrder Test Gameplay Ps4 Sony Readyatdown santamonica

D'autres Tests

Commentaires