Suivez-nous sur :

Critique American Sniper : Un biopic de qualité sur la psychologie de la guerre

Dans Critiques par Curry, le 19 Fév. 2015 à 00:46

Un mois après sa sortie aux USA, American Sniper pointe le bout de son nez sur le territoire français. Est-il incontournable ? Verdict.

Clint Eastwood a fait ses marques à Hollywood. Après plusieurs films qui lui ont valu de nombreux prix tels que Gran Torino, Mystic River ou l'excellent Million Dollar Baby, le réalisateur de 84 ans s'attaque au biopic de Chris Kyle.

C'est un soldat américain des Navy SEAL qui, suite à un nombre incalculable de morts qui lui ont été attribuées, se faisait appeler "La Légende". Après quatre séjours en Irak répartis sur plus de mille jours, le bonhomme souffrent de troubles psychlogiques qui l'empêchent de s'épanouir dans sa vie de famille. Clint Eastwood traite donc ici des affres de la guerre mais surtout des séquelles psychologiques et physiques qu'une telle expérience peut laisser chez un homme. Il le fait avec brio et c'est d'ailleurs la force du film. Là où certains long-métrages, comme Fury qui n'en demeure pas moins excellent, se focalisent sur les horreurs du front, Clint Eastwood creuse un peu plus en profondeur et visite les profondeurs de l'âme d'un soldat. De ce côté, on ne peut que saluer le travail qui a été fait sur les personnages. Par contre, ce genre de séquence se fait trop rare. On passe énormément de temps sur le champ de bataille.

Bradley Cooper délivre malgré tout une interprétation juste et crédible. La ressemblance avec le Chris Kyle réel est frappante. Durant le film, son personnage est amené à prendre des décisions radicales. Ces scènes en question sont aussi une thérapie pour le spectateur qui est projeté à la place même du personnage. Sienna Miller qui joue sa femme est touchante dans son rôle. Elle parvient à transmettre ce que les femmes de militaires vivent au quotidien. La peur constante de devoir attendre éternellement le retour d'un être cher. Le reste du casting ne brille pas mais fait le boulot. On notera tout de même l'acting de Luke Grimes et Jake McDorman qui permettent de donner un aspect un peu plus humain au film.

La bande son est peu présente mais c'est un choix justifié qui sert à l'immersion dans le film. Les images sont bercées par le bruit des véhicules ou des balles qui transpercent l'air. Un pari réussi qui ajoute une dimension beaucoup plus réaliste au film.

La construction de celui-ci est d'ailleurs bien gérée. Les options de montage sont limitées pour un projet de ce type. Le film est donc batît sur une structure linéaire. Cela permet de ne pas perdre le spectateur et de le guider jusqu'à la fin du récit sans qu'il n'ait à faire trop d'efforts. Clint Eastwood s'offre néanmois le loisir d'introduire son film par un flashforward. Petite liberté nécessaire afin de pouvoir capter rapidement l'attention du spectateur. Mise à part cela, le film n'est pas mémorable. Quelques scènes sont habilement tournées mais interviennent un peu tardivement. On pense notamment au climax final lors d'une tempête de sable sublimé par de magnifiques plans aériens. Reste également le plan de fin qui vient mettre un point d'honneur à tout le travail réalisé en amont. Une image qui ne laissera personne indifférent.

15

Clint Eastwood traite habillement un sujet sensible en choisissant de mettre en images la guerre en Irak. Même si on aurait aimé une prise de risques un peu plus appuyée, on reconnaît qu'American Sniper est un peu plus qu'un drame psychologique. C'est une thérapie durant laquelle on s'aperçoit que pour certains, 21 grammes peuvent peser très lourd.

Sujets : American Sniper Clint Eastwood Sienna Miller Bradley Cooper Critique

D'autres Critiques

Commentaires