Suivez-nous sur :

Critique Cinquante nuances de Grey : Tout ça pour ça !

Dans Critiques par Nico, le 12 Fév. 2015 à 16:42

Best seller littéraire, le phénomène "Fifty Shades of Grey" était attendu au tournant pour cette sortie mondiale. Qu'en avons tous pensé ?

Deux ans ! Deux ans que les fans inconditionnels de l'œuvre d’E.L. James attendent ce film. De plus, la censure des critiques exercées pour cette sortie mondiale n'a fait qu'amplifier ce phénomène.

Cinquante nuances de Grey, nous raconte l'histoire romanesque entre Anastasia Steele (Dakota Johnson) et Christian Grey (Jamie Dornan). Ce dernier est un homme d'affaires riche et célèbre mais à des tendances sadomasochistes. Quant à mademoiselle Steele, elle est une jeune étudiante qui n'a pas encore goûté au plaisir charnel.

Jamie Dornan (The Fall) essaie de s’imposer en tant que PDG maniaque du contrôle toutefois ne convainc malheureusement personne dans son rôle, que ce soit les spectateurs ou même plus simplement sa partenaire à l’écran. Par contre de son côté Dakota Johnson (Need For Speed, 21 Jump Street) est parfaitement entrée dans le personnage d’Amanda et tente de nous transmettre ses émotions.

Le scénario de Kelly Marcel (Terra Nova) suit le livre avec beaucoup d’application. Malgré l’absence de plusieurs scènes importantes, on y retrouve certains dialogues et passages écris comme dans l’ouvrage d’E.L. James. Cependant, la bande son du film, bien qu’elle essaie d’amener un certain rythme et de nous émouvoir, couvre de grands blancs entre les deux personnages principaux.

Enfin ce qui a fait le succès de Cinquante nuances de Grey sont ces scènes de sexe qui sont décrites de façon très crues et qui laissent peu de place à l’imagination dans le livre, vont laisser plus d’un fan sur sa faim. Effectivement, le film s’est cantonné à plusieurs plans répétitifs, même si est présente une certaine nudité. La notion de sadomasochisme, elle, est abordée très superficiellement.

8

Adapter un livre à l'écran n'est jamais chose aisée mais quand deux de vos trois atouts principaux (les parties de jambes en l'air et Jamie Dornan) ne sont pas transcendant c'est l'échec assuré. Malgré tout le respect dû à Dakota Johnson, laisser un tel film reposer sur ses épaules n'a sûrement pas été la meilleure décision de Sam Taylor-Johnson. Cinquante nuances de Grey est le nouveau American Pie, l'humour en moins. "Si tu lèves encore les yeux au ciel, je vais devoir te punir."

Sujets : cinquante nuances de grey fifty shades of grey jamie dornan dakota johnson el james

D'autres Critiques

Commentaires